Saint-Geniez, Aigues-Champ


La localité de Saint-Geniez est située à la marge orientale de la partie autochtone des chaînons au NE de Sisteron, aux confins méridionaux du lobe chevauchant de Valavoire. Les couches du Lias de la semelle de cette dernière unité tectonique forment en effet la montagne de Trainon qui ferme l'horizon nord-oriental du village.

image sensible au survol et au clic

Les environs de Saint-Geniez vus du sud-ouest, d'avion, depuis l'aplomb de Vilhosc (sur cette vue, prise à grande distance, la perspective écrase les plans successifs et notamment la combe de Saint-Geniez, entre les crêtes d'Aigues Champ et du Gourras).
a.SG = anticlinal NW-SE de Saint-Geniez ; s.AC = synclinal NW-SE d'Aigues-Champ ; ØV = chevauchement de l'écaille de Valavoire.


image sensible au survol et au clic

d'après une image extraite de "google-earth"
Les environs septentrionaux de Saint-Geniez, vus du sud-ouest (à peu près de l'aplomb des Naux).
f.H = faille de Hongrie ; f.V = faille de Vermeil ; ØV = chevauchement de l'écaille de Valavoire.

image totalement muette


Le village lui-même est installé en bordure nord d'une combe de Terres Noires formée par l'éventrement d'un anticlinal de Saint-Geniez d'axe NW-SE, post-Oligocène. Il est dominé par les abrupts du crêt formé par la dalle du Tithonique du flanc septentrional de ce pli.

image sensible au survol et au clic

Saint-Geniez vu du sud-est, d'avion, depuis l'aplomb du rocher du Dromont (cliché aimablement communiqué par Thierry Dumont).
a.SG = anticlinal de Saint-Geniez ; a.H = anticlinal de Hongrie


Au sud du village cette combe se raccorde avec celle qui éventre l'anticlinal des Naux, pli anté-oligocène dont l'axe est orienté au contraire SW-NE : cette différence d'azimut confère à cette dépression de Terres Noires un dessin cartographique en arc de cercle ouvert vers l'ouest. La corniche tithonique du flanc SW de l'anticlinal de Saint-Geniez est également tordue en arc de cercle à l'ouest de Saint-Geniez, de façon à se raccorder à celle du flanc nord de l'anticlinal des Naux.

En fait, tous les anticlinaux de ce secteur ayant été érodés jusqu' au niveau des Terres Noires, la corniche tithonique s'incurve encore plus à l'ouest, en ceinturant une cuvette structurale, presque circulaire. Elle est plus précisément dûe à l'entrecroisement de deux synclinaux dont les axes sont orientés presque à 90° l'un de l'autre.

La ceinture tithonique de cette dépression d'Aigues-Champ est toutefois percée par le Jabron à son extrémité est, près de Saint-Geniez et à son extrémité ouest par le défilé de Pierre Écrite. Néanmoins cette cuvette, ainsi isolée par l'érosion, constitue un bel exemple de "synclinal perché"* certes peu saillant mais bien caractérisé.

image sensible au survol et au clic

Les montagnes entre Sisteron et Saint- Geniez vues de l'est, d'avion, depuis l'aplomb d'Authon.
Sous cet angle on voit l'ensemble de la cuvette d'Aigues-Champ, cernée du côté est (en avant) par la combe en arc de cercle de Saint-Geniez - Les Naux. On a indiqué les charnières des deux synclinaux qui la déterminent par leur entrecroisement (s.1, , de Pierre Écrite, SW-NE, anté-Nummulitique et s.2, d'Aigues Champ, NW-SE, post-Oligocène).
a.N = anticlinal des Naux, SW-NE, anté-Nummulitique.


Du côté oriental, la combe anticlinale de Saint-Geniez est fermée par la barre tithonique qui constitue les Rochers de Dromont. Elle y dessine la charnière de l'anticlinal NW-SE de Saint-Geniez, qui plonge nettement vers l'est. Ce plongement résulte de ce que l'axe de ce pli est ployé tranversalement par son intersection avec l'anticlinal des Naux et que l'on se trouve là dans le flanc sud-oriental de ce dernier.

image sensible au survol et au clic

L'extrémité orientale de la combe anticlinale de Saint-Geniez vue vers le S-SE, depuis le Maupas, sur la D3 (route Saint-Geniez - Authon), 3 km à l'est de Saint-Geniez.
a.SG = anticlinal NW-SE de Saint-Geniez : observer le plongement vers le SE (vers la gauche) de son axe.


Le Tithonique du Dromont disparaît dans les pentes qui descendent vers la vallée du Vançon : il s'y enfonce en effet sous les couches de l'Oligocène, qui reposent en discordance sur la voûte de l'anticlinal de Saint-Geniez ; moins pentées elles plongent également vers la vallée du Vançon, puisqu'elles appartiennent comme lui au flanc sud-oriental de l'anticlinal des Naux (voir la page "Entrepierres").

on trouvera une vue de la gorge du Vançon à la page "Saint-Symphorien"


Carte géologique simplifiée des montagnes à l'est de Sisteron
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
catalogue des autres cartes de la section Gap-Digne


cartes géologiques à 1/50.000° (*) à consulter : feuille Sisteron

Nibles-Châteaufort

Valavoire

Reynier

Sisteron

LOCALITÉS VOISINES

Authon

Entrepierres

Vançon : moyenne vallée

Mélan
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section GAP-DIGNE

retour au début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 7/11/16