Tête Ronde, Thuy

Montagnes de la vallée du Fier en aval de Thônes

En aval de Thônes la vallée du Fier s'engage en cluse* dans la traversée du train de plis de la partie sud des Bornes occidentales. Sa rive droite en donne une coupe spectaculaire et très facile à lire.

image sensible au survol et au clic

La rive droite du Fier entre Thônes et Alex (= partie amont) vue d'avion, du sud-ouest (selon l'axe des plis), depuis l'aplomb des Dents de Lanfon.

a.MT = anticlinal du Mont Téret ; s.A = synclinal d'Ablon ; a.TR = anticlinal de Tête Ronde ; s.G = synclinal des Glières (et du Lindion) ; a.B = anticlinal du Bargy. d.L = décrochement du Mont Lachat : Cette cassure traverse en oblique l'anticlinal du Bargy, pour se poursuivre, très vraisemblablement, du côté sud-ouest, par le décrochement de Montremont, qui aboutit finalement au Roc de Lancrenaz..
f.TT = faille de la Tête à Turpin ; f.T = faille de Talamarche - Balme de Thuy ; ØA = chevauchement des Auges : Toutes ces failles, tracées en rouge, sont antérieures au plissement.


Dans l'ensemble la rivière a creusé assez profond pour que l'Urgonien n'affleure que sur les crêtes des deux rives. Toutefois, entre Thuy et La-Balme-de-Thuy elle connaît un rétrécissement en cluse, dû à ce qu'elle traverse le synclinal des Glières. En effet c'est l'Urgonien de la charnière, très fermée*, de ce pli qui affleure à l'altitude du fond de vallée : on l'y observe de façon bien visible, sur les deux rives, au niveau de la nécropole militaire des Glières.


Coupe très simplifiée des montagnes de la rive droite du Fier
Le synclinal de Champ Laitier, dont le flanc NW apparaît sur cette coupe comme un simple crochon de la faille extensive du col du Pertuis (f.P) se poursuit au nord-est de la vallée du Borne par le synclinal de Solaison.
Le synclinal d'Ablon, qui a pour flanc NW le crochon de la faille extensive de la Tête à Turpin (f.tT), s'efface vers le nord dans le flanc ouest du synclinal des Glières : cela découle du plongement axial de l'anticlinal de Tête Ronde, qui se perd au niveau des Collets des Glières.
Le synclinal des Glières, quant à lui, se poursuit au nord-est de la vallée du Borne par le synclinal de Cenise et son flanc SE y est également affecté par le chevauchement de la montagne des Auges (ØA).


Plus en aval, entre La-Balme-de-Thuy et Dingy, l'Urgonien forme, en rive droite un rempart horizontal presque continu qui culmine au Mont Téret. Il y est certes affecté d'ondulations mais ces dernières ne méritent qu'à peine le nom de plis.

image sensible au survol et au clic

La rive droite du Fier en aval de La Balme de Thuy (= partie aval), vue du sud-ouest, d'avion (selon l'axe des plis).
a.P = anticlinal du Parmelan ; a.T = anticlinal du Mont Téret (prolongement méridional atténué de l'anticlinal des Frêtes) ; s.A = synclinal d'Ablon ; a.TR = anticlinal de Tête Ronde ; s.G = synclinal des Glières.
Noter les failles tordues de la Tête à Turpin (f.TT) et du col du Pertuis (f.P) et l'inclinaison subverticale de celle de la Balme de Thuy (prolongement septentrional de la faille de Lancrenaz du chaînon du Lindion), presque déversée à l'est. Toutes ces failles, tracées en rouge, sont antérieures au plissement.



Les montagnes au NW de Thônes, vues d'avion, du sud (obliquement à l'axe des plis), depuis l'aplomb de La Tournette.
s.A = synclinal d'Ablon ; a.tR = anticlinal de Tête Ronde ; s.G = synclinal des Glières ; a.B = anticlinal du Bargy.
d.L
= décrochement du Mont Lachat


Deux caractères de ces plis sont remarquables :

- Leur forme, qui est celle des plis dits "jurassiens" : larges voûtes anticlinales et synclinaux plus pincés, à plan axial à peu près vertical.
- Le fait qu'ils sont combinés avec des failles dont le tracé est à peu près parallèle à leur axe.

Ces failles ont une inclinaison variable selon leur position par rapport aux charnières des plis, ce qui suggère fortement qu'elles aient été basculées ; par exemple celle de la Balme de Thuy est plus facilement interprétable comme une faille normale basculée vers l'est que comme un chevauchement dans cette direction.

image sensible au survol et au clic

Le versant oriental de Tête Ronde vu du sud depuis le sommet de La Tournette.
f.TT
= faille de la Tête à Turpin ; a.tR = anticlinal de Tête Ronde ; f.tR = faille de Tête Ronde ; f.T = faille de Talamarche - Balme de Thuy ; s.G = synclinal des Glières.
Basculement vers l'est des deux failles limitant l'ancien horst* de Tête Ronde à l'occasion du serrage qui le transforme en anticlinal déversé vers le SE.

D'autre part elles montrent souvent une torsion de leurs surfaces de cassure, laquelle résulte très apparemment d'un emboutissage des niveaux durs dans les niveaux tendres des deux compartiments juxtaposés : c'est tout-à-fait manifeste pour celle de la Tête à Turpin (cliché ci-dessous).

image sensible au survol et au clic

Détail de la Tête à Turpin vu du SW d'avion, dans l'enfilade du vallon d'Ablon.
a.T = anticlinal du Mont Téret ; s.A = synclinal d'Ablon ; a.TR = anticlinal de Tête Ronde ; f.tT = faille de la Tête à Turpin.
Emboutissage dde la dalle urgonienne du Mont Téret dans les couches déformables qui recouvrent celui de la Tête à Turpin + déformation de ce dernier pour s'y adapter.


Tout ceci ne s'explique bien qu'en admettant que ces failles ont subi une compression horizontale postérieure à leur formation et à leur jeu originel. Cette compression peut avoir été celle qui a créé les plis ou celle, plus précoce, qui a créé les chevauchements : il s'agit plus probablement du cumul des deux.

Par contre en rive gauche la structure est beaucoup moins "lisible" car l'Urgonien est presque totalement enlevé par l'érosion et ne subsiste qu'aux Dents de Lanfon, lesquelles constituent un très bel exemple de butte témoin* sculpté dans le flanc oriental du synclinal d'Ablon (voir la page "Dent du Cruet").

 


Carte géologique à consulter : feuille Annecy-Bonneville

Carte géologique très simplifiée de la vallée du Fier en aval de Thônes
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

Parmelan

Sous Dine

Entremont
(Annecy) LOCALITÉS VOISINES Glières

Veyrier

Lindion, Dt du Cruet

Thônes
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Bornes

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 4/03/17