Les Lances de Malissard
le rebord occidental de la partie moyenne des hauts plateaux de la Chartreuse orientale.


La Lance sud de Malissard (2045 m.) et son sommet jumeau, la Lance nord (2036 m.) sont les points culminants et les sommets les plus méridionaux d'une arête presque rectiligne, longue de plusieurs kilomètres, qui court vers le nord jusqu'à la Crête de Font Fendue (1913 m.), où elle se raccorde à la falaise du bord sud-ouest du cirque de Saint-Même. C'est un splendide exemple de crêt, regardant vers l'ouest, qui est constitué par l'Urgonien du flanc occidental du grand synclinal chartreux oriental : son revers est en effet constitué, jusqu'à la crête, par des dalles structurales* qui forment le versant occidental du val suspendu que représente le vallon de Marcieu.

image sensible au survol et au clic

Les Lances méridionales et la crête de Malissard,
vues du nord, depuis la crête de Malissard nord, aux abords de l'inscription romaine.
À l'arrière-plan, à droite de la crête, on voit la cuvette du synclinal perché de la Dent de Crolles, qui est le prolongement méridional du synclinal oriental, décalé vers la droite par le décrochement de Bellefond (ce dernier passe derrière les sommets de Lances, qui le masquent).


La succession des couches de l'Urgonien n'y est représentée au complet que dans la partie septentrionale de la crête (au nord de la Pierre Gravée, qui porte une inscription romaine). Au sud de ce point, en bordure ouest des alpages de Marcieu, la dalle de l'Urgonien supérieur et les couches à Orbitolines ont été, au contraire, enlevées par l'érosion, en grande partie à l'occasion d'un éboulement par glissement en dalles.
Cet éboulement est sans doute survenu à la fin de la glaciation würmienne, car ses matériaux ont été utilisés par des habitats préhistoriques qui ont été datés de 8 à 9000 ans, alors que le vallon était encore occupé par de la neige ou même de la glace (car ses débris dessinent des bourrelets parallèles, qui sont probablement des "moraines de névé").


La crête de Malissard et la partie septentrionale du synclinal oriental de la Chartreuse, vus du sud depuis les Lances méridionales de Malissard .
Observer les décalages successifs de l'axe du synclinal par les décrochements du col de l'Alpe (DCA) et de l'Alpette (DA)
Le fond du vallon de Marcieu se situe en contrebas de l'axe du synclinal. Il suit en effet le pied d'un rebord, fort net, qui est dû à l'abaissement de la surface de l'Urgonien par le prolongement septentrional de la "faille de la Gorgette" de la Dent de Crolles.


coupe_malissard.gif
Coupe du synclinal oriental de la Chartreuse, immédiatement au nord du col de Bellefond
Cette coupe concerne le compartiment situé au nord du décrochement de Bellefond, dont font partie les Lances de Malissard.
La lettre F désigne des failles normales* secondaires, orientées N-S(failles de La Gorgette, à gauche et du Prayet , à droite), qui se sont formées avant le plissement (elles ont été basculées avec les couches lors de ce plissement).
La coupe passe entre les ruines de Marcieu et le col de Bellefond, où la faille de La Gorgette passe encore à l'ouest du fond du synclinal chartreux oriental (à la différence de son tracé au nord des ruines de Marcieu).
Pour plus de détails et pour les explications qu'appelle cette coupe, voir aussi le fascicule1B

image sensible au survol et au clic

Le versant oriental de la crête des Lances de Malissard (extrémité septentrionale), vu du sud-est, depuis le haut de l'éboulement de Marcieu.

Au sud (à gauche) de la petite falaise de la Pierre Gravée la crête de Malissard est dégarnie des couches supérieures de l'Urgonien et des couches Orbitolines, qui ont été arrachées par glissement et ont alimenté la partie septentrionale de l'éboulement de Marcieu .
En pied de versant, la charnière du synclinal oriental (s.Or.), dont l'axe plonge vers le nord, est coupée en biseau par la faille de la Gorgette (f.G). En avant, les prairies des ruines du habert de Marcieu sont installées sur l'Albien, puis sur le Sénonien de la partie effondrée du flanc oriental du synclinal.
Ces couches sont largement masquées, en premier plan, par les bourrelets dessinés par l'éboulement de Marcieu (noter la taille décamétrique des blocs constituant ce dernier).


Du point de vue structural le crêt des Lances de Malissard se prolongerait plus au nord, au delà de la trouée du cirque de Saint-Même, par celui du Pinet, après son décalage vers l'est par le décrochement du col de l'Alpe.

Du côté sud, au delà de la trouée de Perquelin il est décalé vers l'ouest par le décrochement de Bellefond et se poursuivrait au delà par le bord occidental du plateau de la Dent de Crolles (mais entre le chalet de Bellefond et les sources du Guiers Mort le crêt qu'aurait dû former le flanc ouest du val a été complètement supprimé par l'érosion).


Tableau général des pages consacrées aux différents secteurs du chaînon des Hauts de Chartreuse :
Granier col et Porte de l'Alpette
Pinet, Plateau de l'Alpette col de l'Alpe et Tracarta 
Saint-Même Aulp du Seuil 
 Lances de Malissard crête de Bellefond
Vallon et col de Bellefond   Chalet de Bellefond 
Sources du Guiers, Trou du Glas Dent de Crolles 
   Cartes du chaînon Crolles - Bellefond

Ce secteur est visité par les itinéraires du fascicule1B
Carte géologique simplifiée (fond topographique d'après la carte IGN au 1/100.000°)
carte géologique au 1/50.000° à consulter : feuilles Grenoble et Domène

Colleret

Saint -Même

col de l'Alpe
col du Cucheron LOCALITÉS VOISINES Aulp du Seuil

La Scia

Bellefond : versant sud

Crète de Bellefond
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Chartreuse

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 13/05/16