Le Diois et les Baronnies

Aperçu d'ensemble succinct sur la géologie et le relief des chaînons à l'ouest du Grand Buëch

trouver directement plus de données sur chacun des deux secteurs de ces chaînons :
au sud : les Baronnies (et Ventoux - Lure)
au nord : Le Diois proprement dit

image sensible au survol et au clic

version avec toponymie mais sans géologie
L'ensemble des Baronnies, vues d'est en ouest (d'après une image extraite de "google-earth"). .
Le Diois est en haut à droite, au nord d'une ligne Gumiane, La Motte-Chalancon, La Charce et Serres
En haut à gauche le bassin miocène rhodanien (dépôts tertiaires en jaune); en bas à droite la dépression de Laragne (entre Buëch et Durance), où l'érosion a mis partout à nu les Terres Noires jurassiques (en bleu). En vert clair les couches essentiellement marneuses du Crétacé moyen et supérieur.
On a seulement indiqué les quatre principales lignes de dislocation par failles ; du sud (à gauche) au nord (à droite) : Le chevauchement frontal de Ventoux - Lure ; l'anticlinal rompu de Montlaud - Clavelières ; le chevauchement d'Angèle et son prolongement nord l'accident de Couspeau ; le chevauchement de Raton.


Les chaînons à l'ouest du Grand Buëch constituent la partie occidentale des chaînes subalpines méridionales* mais présentent, par rapport au reste de ce domaine, un certain nombre de traits distinctifs assez affirmés :

A/ Du point de vue stratigraphique ils correspondent très précisément au domaine "vocontien"*.

Leurs stratigraphie du Crétacé moyen (surtout aux étages Barrémien et Aptien) tranche fortement par son épaisseur moindre et son caractère hémi-pélagique (argilo-calcaire, plutôt terrigène qu'organogène) sur celle du Vercors au nord et sur celle de la Haute Provence qui débute au sud avec le chaînon Ventoux - Lure.

Ce domaine des faciès vocontiens se poursuit vers l'est en Dévoluy mais le Diois et les Baronnies se différencient de ce dernier massif par la très faible place qu'y occupent, en superficie, les terrains du Crétacé supérieur. Corrélativement ils se caractérisent par la plus grande extension des affleurements du Crétacé inférieur, qui se partagent plus ou moins équitablement selon les secteurs avec ceux du Jurassique supérieur. Ils se séparent d'autre part des chaînons plus orientaux ("chaînons au NE de Sisteron" de la rive gauche de la Durance) par l'absence presque totale, à l'affleurement, des terrains antérieurs au Jurassique supérieur, que l'érosion n'a pas été capable ici de mettre au jour.

Stratigraphie du domaine vocontien
(exposé général, par Jacques Flandrin, 1965)
images stratigraphiques

B/ Du point de vue structural ces chaînons se caractérisent par leur simplicité d'ensemble, qui est liée à leur plissement ample, avec des synclinaux très ouverts, mais avec des anticlinaux souvent plus pincés ou rompus :
ce sont là des caractéristiques qui correspondent à ce que l'on convient d'appeler un style structural éjectif*, voire localement "extrusif" (avec expulsion vers le haut du cœur anticlinal).

Une touche importante de complication est introduite par le fait que ces plis appartiennent à deux familles dont les directions se recoupent : celle des plis N70, présumés anté-Sénoniens (comme en Dévoluy) et celle des plis N100 (à N120), post-Oligocènes (comme dans les chaînons à l'est de la Durance). On relève d'autre part l'absence quasi totale des plis à axes N-S si répandus dans les massifs subalpins septentrionaux.
Localement, notamment dans les secteurs d'entrecroisement des différentes lignes structurales, s'observent des dispositifs de détail très complexes.

L'intensité la plus grande de la déformation est concentrée dans la zone déprimée de la vallée du Jabron, qui borde du côté nord le chaînon Ventoux - Lure. Là se développe une bande assez violemment plissée (où l'on observe même des surfaces de chevauchement à vergences opposées). Il s'agit de froncements qui ont été induits par l'avancée en chevauchement vers le nord de la grande dalle, non plissée, des épais calcaires du Crétacé moyen provençal qui arment de ce chaînon et qui sont dénudés en formant les plateaux de son revers sud (notamment le plateau d'Albion).

Contexte structural
Description tectonique
cartes géologiques et tectoniques
Coupes tectoniques

C/ Le relief est dans l'ensemble très ouvert, avec des chaînons calcaires relativement étroits, armés principalement par le Tithonique. Ce sont souvent des crêts* mais ils sont parfois plus complexes. Ces chaînons, parfois minuscules, séparent de larges dépressions plus ou moins allongées qui correspondent soit à des synclinaux évidés (vals) soit à des anticlinaux éventrés (combes).

Plus de détails sur ce relief


Plus de données sur chacun des deux secteurs de ces chaînons :
au sud : les Baronnies
au nord : le Diois

FIN DE LA PAGE ; retour en début de page
retour à la page D'ACCUEIL "DIOIS"
Retour à la paged'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16