Cartes géologiques du Queyras et de la Haute Ubaye


A) Cartes géologiques simplifiées locales

(environ 17 x 13 km de surface par carte)

Ces cartes sont des extraits, redessinés avec une légende de couleurs différente, de la
carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°,
par M.Gidon (1977), publication n° 074.
Il s'agit d'une carte simplifiée à deux égards : 1/ on n'y a séparé que les ensembles rocheux majeurs, sans prendre en compte leurs subdivisions mineures ; 2/ Les terrains quaternaires "de couverture superficielle" ont été supposés enlevés (sauf dans les grandes plaines alluviales)

catalogue-diaporama des cartes disponibles
légende générale des couleurs

Ces cartes sont imprimables à l'échelle du 1/250.000° : pour cela porter la résolution de 72 dpi à 200 dpi (ou imprimer avec une réduction à 36 %.)
Pour imprimer au 1/100.000° porter la résolution à 80 dpi (ou imprimer avec un agrandissement de 111%)


B) Cartes structurales schématiques

Carte stucturale très schématique de l'ensemble Embrunais - Queyras - Ubaye
 

 Légende :

Domaine externe, "autochtone" :
Rouge = massifs cristallins externes ; bleu pâle = Jurassique moyen- inférieur ; vert vif = Jurassique supérieur - Crétacé ; gris= Tertiaire.

Domaine interne, "charrié" :
Jaune = Zone subbriançonnaise ; orangé = Zone briançonnaise sensu stricto ; rose pâle = Zone ultrabriançonnaise ; vert sombre = Zone piémontaise sensu stricto ; vert-kaki pâle = Zone liguro-piémontaise ; vert-kaki sombre = Zone des flyschs de l'Embrunais ; rose fonçé = massifs cristallins internes.

Carte du Briançonnais méridional, des abords sud de Briançon jusqu'à Guillestre (sans fond topographique).

même figure, plus grande (nouvelle fenêtre)

Cette carte est essentiellement structurale : les couleurs désignent les unités tectoniques (regroupées interprétativement), sauf en ce qui concerne les grands ensembles lithologiques suivants :
Le flysch nummulitique autochtone (Aut) en jaune paille, - les terrains post-jurassiques subbriançonnais (SBc) en bleu pâle, - le houiller briançonnais en gris, - les grosses masses de gypses et cargneules en rouge.
Dans les domaines briançonnais et piémontais la teinte plate correspond aux terrains d'âge triasique, les hachures aux terrains post-triasiques et les pointillés aux terrains siliceux permo-triasiques.
Inventaire des notations structurales :
a) Failles N-S (d'ouest en est) :
f.sP = f. de Serre Piaratre ; f.D = faille de la Durance proprement dite (se prolongeant vers le nord par f.rR = f. de La-Roche-de-Rame, f.Q = f. de Queyrières, f.T = f. de Trancoulette) ; f.O = f. des Oriols ; ac.PL = accident Pansier-Lauzet ; f.E = f. de l'Échaillon de Clapeyto (prolongement méridional probable de la faille de Lenlon) ; f.C = faille de Ceillac et de la Clarée ; f.A = faille du Laus de Cervières, prolongeant vers le sud celle des Acles (les tracés de ces deux dernières failles, qui délimitent le linéament briançonnais oriental, sont en blanc cerné de noir).
b) Unités charriées (par couleur et dans l'ordre de leur première rencontre en allant d'ouest en est) :
SBj+SBc = unités subbriançonnaises ; n.E = nappe des flyschs crétacés de l'Embrunais.
Unités briançonnaises : n.rC = nappe de Roche Charnière (+ u.iG = unité inférieure du Guil) ; n.Ch = nappe de Champcella (+ n.FS = nappe de la Font-Sancte + u.O = unité des Oriols + u.rM = unité de Roche Motte + u.M = unité du Mélezin+ u.J = unité du Jaillon) ; n.PH = nappe de Peyre Haute ; n.A = nappe d'Assan (+ u.xB = unité de la Croix de Bretagne) ; n.Cl = nappe de la Clapière (+ u.cR = unité de Combe la Roche ; u.G = unité de la crête des Granges) ; u.P = unité des Peygus (+ unités de la basse Cerveyrette : u.bL = unité du Bois des Loubatières, u.bM = unité du Bois de Maratra, u.iL = unité inférieure de la Lausette) ; u.Ch = unité de la Chapelue (+ u.Ra = unité de Rasis + u.cB = unité de Côte Belle) ; éc.i = écailles intermédiaires.
Unités piémontaises : u.Ar = unité piémontaises externe d'Arvieux (+ u.rC = unité de la Roche des Clots + u.bC = unité du Bois des Coins) ; u.PL = unités piémontaises ligures (dont u.Pr = unité de Prafauchier et en vert sombre = roches vertes).



Carte géologique et structurale, simplifiée, du massif d'Escreins
(sud-est de Guillestre)

Les couleurs correspondent aux unités tectoniques. Elles sont répertoriées en légende dans l'ordre de leur superposition (de haut en bas) le long des deux coupes naturelles du Guil et de l'Ubaye.

Au sein de ces unités les formations lithologiques majeures qui les constituent sont distingués par des figurés en noir, notés en légende de la façon suivante :
e-j = calcaires et calcschistes du Jurassique à l'Éocène ; tD = dalle massive du Trias calcaréo-dolomitique (tsD = Trias supérieur ; tmD = Trias moyen) ; ti-r = roches siliceuses massives du Trias inférieur et du Permien ; rV = roches volcaniques du Permien ; h = grès et conglomérats du Houiller.

figure de taille plus grande

version encore plus grande (250 ko)


Carte purement structurale des montagnes au sud-est de la Haute Ubaye

figure agrandissable

Carte structurale schématique du massif de Chambeyron, des montagnes de l'Ubayette et de la Haute Maira.

Les couleurs, totalement arbitraires, sont les mêmes que pour le massif d'Escreins.
Les unités tectoniques, distinguées par ces couleurs sont, du sud-ouest au nord-est :
Au = couverture sédimentaire autochtone ; Cr = socle cristallin autochtone ; SB = Unités subbriançonnaises

Nappes de Flyschs de l'Embrunais : Pa = nappe du Parpaillon (flysch à Helminthoïdes) ; Se = unité de Serenne (flyschs argileux) et ol = son complexe olistolitique basal : Ey = Unité de l'Eyssilloun (flysch à dominante gréseuse).

Nappes briançonnaises, à semelle siliceuse du Houiller - Trias inférieur prédominante [s] ou formées seulement de carbonates du Trias moyen au Paléocène) [c] :
RP = nappe de Rocca Peroni [c] ; Ro = nappe du Rouchouze [c] + (grisé) [s] ; St = nappe de Sautron [c] + (grisé) [s] ; Ch = nappe du Châtelet [c] ; FS = nappe de la Font-Sancte [c] (à laquelle se rattache hypothétiquement la klippe du Brec) ; AC = nappe des Aig. de Chambeyron [c] ; aM = unité des andésites de Marinet [s] ; Ma = unité de Marinet [s]; CC = bande de Ceillac-Chiappera [c]; Pr = unité de Preit [s] ; Rr = unité du Roure - Chapelue [s] ; Co = unité de Combe Brémond [s] ; Ac = unités de l'anticlinal d'Acceglio [s].

Domaine piémontais : SL = unités de schistes lustrés.

Grandes cassures longitudinales : f.B = faille de Bersezio ; f.R = faille du Ruburent.
Le tracé de la faille de Ceillac, dépourvu de sigle, passe par Maurin et à l'est du mont Boulliagna. Le tracé de la faille des Houerts, également dépourvu de sigle, passe sur le h du mot Chiappera.


Carte structurale du Briançonnais en rive nord de la Stura (à l'est du col de Larche)
version de plus grande taille de cette figure

A) Autochtone : 1, Cristallin autochtone ; 2, Mésozoïque autochtone ; 31, Tertiaire autochtone (Grès d'Annot) ; 4, Coussinet de « Flysch noir », à olistolites supportant les unités allochtones.
B) Subbriançonnais : 5, Unité du Monte Salé ; 6, Unité de la Cima Piconiera, unité de Servagno, 7, Unité du Monte Giordano, unités du Val Chiaffrea, des Due Uomini, du Gias Rabbie ; 8, Unités du Monte Ruissas et du Vallone Serour.
C) Briançonnais : 9, Masses de gypses et cargneules (Margherina, Valcavera, etc.), 10, Terrains siliceux (bandes de l'Oserot et de la Gardetta et Briançonnais interne de la « zone axiale permo-houillère ») ; 11, « Nappe » de Rocca Peroni : unité de la Vicariotta (Bersezio), unités de la Cima di Test et du Monte Omo ; 12, « Nappe » du Rouchouze : unités du Monte Oserot et de la Testa dell'Iretta, unité du Monte Viridio 13, « Nappe » de Sautron : Monte Cassorzo et Rocca la Meja, unités des Rocce Ciarmetta et de Rocca Parvo.
D) Zone des Schistes lustrés : 14, Schistes lustrés des unités 4 (Costa Chiop) et 3 (Punta Castellar) de A. MICHARD.
Nota : Dans chaque unité les figurés discontinus (tiretés) représentent les terrains néocrétacés et tertiaires. La grande faille de Bersezio est figurée par une alternance de points et de tirets gras, les autres failles par de simples traits et les chevauchements tangentiels par des traits barbulés (barbules du côté de la masse chevauchante).

FIN DE LA PAGE :
retour au début de la page

Page d'accueil de la section Haute - Ubaye
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 14/10/17