Aup du Pont - Balmettes

crêtes de la rive gauche de la vallée des Villards sur la transversale de Saint-Colomban

Entre la Combe des Roches et la Combe de Merlet, à la Pointe de l'Aup-du-Pont, un chaînon se détache de la chaîne faîtière du massif d'Allevard en direction de l'est. Il se subdivise, de part et d'autre du vallon du lac des Balmettes (que draine le Torrent des Croix), en deux crêtes secondaires parallèles, celle de Vallorin - Grand Jarnalet au nord (qui se termine à l'aplomb de Saint-Alban des Villards) et celle de Fremezan au sud (qui se termine à l'aplomb de Saint-Colomban des Villards).

image sensible au survol et au clic

La partie moyenne de la rive gauche de la vallée des Villards, vue de l'est, d'avion.
"amph.+gn.a" = bandes alternantes d'amphibolites et de gneiss amphiboliques ; "mcs-chl" = micaschistes chloriteux et faciès associés (conglomérats et schistes graphiteux) ; f.BE = faille de Belledonne orientale.


Ce chaînon est presque orthogonal aux bandes successives de terrains cristallins du revers oriental du massif et donne une coupe complète de leur succession au SE du batholite granitique des Sept Laux. Il est traversé, dans ses crêtes supérieures, par les bandes alternantes de chloritoschistes, de schistes graphiteux et de micaschistes gréseux à conglomérats qui représentent les termes les plus élevés de la série métamorphique de la chaîne de Belledonne.

Cette succession présente de très grandes analogies avec celle connue plus au sud sous le nom de formation du Taillefer, qui y est rapportée au carbonifère inférieur. On peut penser que ses alternances correspondent à un système de plis couchés formant globalement un synclinorium*. Le coeur de ce dernier serait représenté par les conglomérats (qui sont vraisemblablement le terme le plus récent) et ses flancs seraient constitués par les gneiss plus ou moins amphiboliques qui s'appuient de chaque côté contre les plutons granitiques des Sept Laux (à l'ouest) et de Saint-Colomban - Grande Lauzière (à l'est).

image sensible au survol et au clic

Le revers oriental de la crête Morétan - Aup du Pont, en rive gauche de la vallée des Villards à la latitude de Saint-Colomban, vues du sud, depuis les pentes occidentales de l'Ouillon.
f.BE = faille bordière orientale de Belledonne ; les tirets roses soulignent la limite entre le granite de Saint-Colomban et son encaissant métamorphique. Dans ce dernier (en raison de la multiplicité et de l'étroitesse des bandes alternantes) on n'a fait de distinctions, au sein des "micaschistes divers", que sur l'échine du col de Combache.


On peut avoir assez commodément un aperçu de cette succession en parcourant le vallon secondaire des Balmettes.

image sensible au survol et au clic

Les crêtes au nord du vallon des Balmettes vues du sud, depuis le verrou du lac (La crête des Rochers de Vallorin est en arrière-plan de celle de rive gauche du vallon du lac).
On a souligné de tirets roses la limite occidentale du pluton* granitique de Saint-Colomban.
Une bande de granite leucocrate (non indiquée sur la carte géologique) sépare ici les gneiss amphiboliques des chlorito-schistes ; une bande de gneiss clairs finement foliés remplace ici les micaschistes à conglomérats visibles sur d'autres transversales.


Les faciès des chlorito-schistes et des schistes graphiteux sont notamment faciles à observer en place aux abords mêmes du col des Balmettes.


La crête du col des Balmettes vue du sud depuis les abords immédiats du col.
ci-après vues rapprochées d'affleurements.


Un affleurement de schistes chloriteux (dalles du versant oriental du col des Balmettes)
On voit bien que les surfaces de schistosité (inclinées à 70° est) portent une très nette linéation d'étirement, légèrement inclinée vers le sud.
Un affleurement de schistes graphiteux dans les pentes orientales du col des Balmettes
On note le grain fin et homogène de la roche et son très fin feuilletage schisteux (millimétrique).


En contrebas du cirque des Balmettes l'épaulement et les reliefs plus mous qui dominent la vallée des Villards sont au contraire formés par le granite de Saint-Colomban. Enfin les basses pentes, plus dégarnies de leu couverture forestière par le défrichage sont installées sur les terrains sédimentaires de l'ancien hémigraben* du revers oriental du bloc basculé de Belledonne (voir la page "vallée des Villards").



Carte géologique simplifiée des abords orientaux du massif des Sept Laux
au nord du col du Glandon
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus au nord ;
plus à l'ouest ; cartes voisines : plus à l'est ;
plus au sud

Page d'introduction à la géologie de la chaîne de Belledonne au sens large.
aperçu d'ensemble sur le massif d'Allevard - Sept Laux

Cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Saint-Jean de Maurienne

Gleyzin , Morétan

Pic du Frêne

(Saint-François sur Bugeon)
Puy Gris LOCALITÉS VOISINES (Vallée des Villards)

Montagne du Sambuis

(Col du Glandon)

(Ouillon)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

accueil section Belledonne

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 7/06/16