Cartes géologiques de la région de Briançon et du Queyras


A) Cartes géologiques simplifiées locales

(environ 17 x 13 km de surface par carte) , sur fond topographique.

Ces cartes sont des extraits, redessinés avec une légende de couleurs différente, de la
carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°,
par M.Gidon (1977), publication n° 074.
Il s'agit d'une carte simplifiée à deux égards : 1/ on n'y a séparé que les ensembles rocheux majeurs, sans prendre en compte leurs subdivisions mineures ; 2/ Les terrains quaternaires "de couverture superficielle" ont été supposés enlevés (sauf dans les grandes plaines alluviales)
Ces cartes sont imprimables à l'échelle du 1/250.000° : pour cela porter la résolution de 72 dpi à 200 dpi (ou imprimer avec une réduction à 36 %.)
Pour imprimer au 1/100.000° porter la résolution à 80 dpi (ou imprimer avec un agrandissement de 111%)

catalogue-diaporama des cartes disponibles
(N.B. : y ajouter "01_Gaulent-Guillestre.gif")
légende générale des couleurs


B) Cartes schématiques d'ensemble

1 - Carte du Briançonnais septentrional, des confins de la Maurienne (Valloire) au sud de Briançon (L'Argentière), sans fond topographique.


version plus grande de cette image

Dans la zone briançonnaise les différences de constitution de la colonne stratigraphique des terrains secondaires des diverses unités portent sur la succession jurassico-crétacée. Elles sont exprimées par les nuances de couleurs beiges à brunes et sont utilisées pour distinguer les entités structurales majeures (voir à la figure ci-après la légende des couleurs).

Un certain nombre de cassures majeures ont été désignées par des abréviations :

Failles "longitudinales, NNW-SSE :
f.Cl = faille de la Clarée ; f.L = faille de Lenlon ; f.A = faille des Acles (ces trois failles extensives N-S du Briançonnais oriental se distinguent par le trait brun-rouge de leur tracé). f.B = faille du vallon des Baisses (tracé en rose) ; f.rA = faille de la Rocca d'Aiglière.
Dans le chaînon des Cerces on a souligné de bleu (sans les dénommer) les failles synsédimentaires jurassico-crétacées, et notamment celle du Lac Rouge.

Failles de décrochement :
d.Ch = décrochement du Chardonnet ; d.S = décrochement des Sestrières ;
d.L = décrochement du Lautaret, se prolongeant vraisemblablement par le décrochement du col de Buffère (d.B) ; d.L' = décrochement de la Liche et du Lauzet.
d.M = décrochement du Montgenèvre ; d.Ce = décrochement de Cervières (plus précisément de Roche Moutte).
d.T = décrochement du Grand Tabuc ; a.A = accident d'Ailefroide ; d.G = décrochement des Grésourières.
f.P = faille du col de la Pisse ; f.C = faille de la Grande Coste et du col de Méa ; f.T = faille de Trancoulette.
concernant la marge ouest du Briançonnais lire la note explicative.

   

version plus grande

 Légende des couleurs de la carte structurale du Briançonnais

Les unités structurales sont disposées de gauche à droite dans l'ordre de leur empilement actuel, des plus externes aux plus internes (ces dernières étant d'origine de plus en plus orientale).
Le groupe des unités briançonnaises est décalé vers le bas pour lui donner la place nécessaire, sans allonger exagérément la figure.
Par contre, dans ce groupe, l'ordre des unités, de haut en bas, correspond à la succession, du nord au sud, des unités élémentaires censées appartenir à une même nappe.

Détail de la constitution de la colonne stratigraphique des unités briançonnaises


2 - Carte du Briançonnais méridional
, des abords sud de Briançon jusqu'à Guillestre
(sans fond topographique).

même figure, plus grande (nouvelle fenêtre)

Cette carte est essentiellement structurale : les couleurs désignent les unités tectoniques (regroupées interprétativement), sauf en ce qui concerne les grands ensembles lithologiques suivants :
Le flysch nummulitique autochtone (Aut) en jaune paille, - les terrains post-jurassiques subbriançonnais (SBc) en bleu pâle, - le houiller briançonnais en gris, - les grosses masses de gypses et cargneules en rouge.
Dans les domaines briançonnais et piémontais la teinte plate correspond aux terrains d'âge triasique, les hachures aux terrains post-triasiques et les pointillés aux terrains siliceux permo-triasiques.
Inventaire des notations structurales :
a) Failles N-S (d'ouest en est) :
f.sP = f. de Serre Piaratre ; f.D = faille de la Durance proprement dite (se prolongeant vers le nord par f.rR = f. de La-Roche-de-Rame, f.Q = f. de Queyrières, f.T = f. de Trancoulette) ; f.O = f. des Oriols ; ac.PL = accident Pansier-Lauzet ; f.E = f. de l'Échaillon de Clapeyto (prolongement méridional probable de la faille de Lenlon) ; f.C = faille de Ceillac et de la Clarée ; f.A = faille du Laus de Cervières, prolongeant vers le sud celle des Acles (les tracés de ces deux dernières failles, qui délimitent le linéament briançonnais oriental, sont en blanc cerné de noir).
b) Unités charriées (par couleur et dans l'ordre de leur première rencontre en allant d'ouest en est) :
SBj+SBc = unités subbriançonnaises ; n.E = nappe des flyschs crétacés de l'Embrunais.
Unités briançonnaises : n.rC = nappe de Roche Charnière (+ u.iG = unité inférieure du Guil) ; n.Ch = nappe de Champcella (+ n.FS = nappe de la Font-Sancte + u.O = unité des Oriols + u.rM = unité de Roche Motte + u.M = unité du Mélezin+ u.J = unité du Jaillon) ; n.PH = nappe de Peyre Haute ; n.A = nappe d'Assan (+ u.xB = unité de la Croix de Bretagne) ; n.Cl = nappe de la Clapière (+ u.cR = unité de Combe la Roche ; u.G = unité de la crête des Granges) ; u.P = unité des Peygus (+ unités de la basse Cerveyrette : u.bL = unité du Bois des Loubatières, u.bM = unité du Bois de Maratra, u.iL = unité inférieure de la Lausette) ; u.Ch = unité de la Chapelue (+ u.Ra = unité de Rasis + u.cB = unité de Côte Belle) ; éc.i = écailles intermédiaires.
Unités piémontaises : u.Ar = unité piémontaises externe d'Arvieux (+ u.rC = unité de la Roche des Clots + u.bC = unité du Bois des Coins) ; u.PL = unités piémontaises ligures (dont u.Pr = unité de Prafauchier et en vert sombre = roches vertes).



suite de cette carte vers le sud : Carte du massif briançonnais d'Escreins, au sud du Guil.



C) Cartes schématiques et structurales
des divers secteurs du Briançonnais

On trouvera ci-après des extraits plus locaux, par secteurs, de la carte d'ensemble du Briançonnais (voir ci-dessus), parfois complétés en ce qui concerne certains détails.

1/ Briançonnais occidental


Légende des couleurs
(grande taille)

Chaînons de la Haute Guisane - Haute Clarée

d.Ch
= décrochement du Chardonnet
d.L = décrochement du Lautaret, se prolongeant vraisemblablement par le décrochement du col de Buffère (d.B) ; d.L' = décrochement de la Liche et du Lauzet.
Dans le chaînon des Cerces on a tracé en rouge les failles synsédimentaires jurassico-crétacées, et notamment celle du Lac Rouge.

Légende des couleurs (grande taille)


Légende des couleurs (grande taille)

Haute Guisane aux abords du Monêtier

d.L
= décrochement du Lautaret, se prolongeant vraisemblablement par le décrochement du col de Buffère (d.B) ; d.L' = décrochement de la Liche et du Lauzet.
Le tracé en rouge à limites noires correspond à la faille synsédimentaire jurassico-crétacée du Lac Rouge.



Légende des couleurs (grande taille)

Confins occidentaux du Briançonnais, entre Vallouise et Briançon


a.A = accident d'Ailefroide ; d.G = décrochement des Grésourières.
f.P = faille du col de la Pisse ; f.C = faille de la Grande Coste et du col de Méa ; f.T = faille de Trancoulette.


2/ Briançonnais oriental


Légende des couleurs (grande taille)

Confins orientaux du Briançonnais au nord de Névache

En brun rouge les failles extensives du grand linéament du Briançonnais oriental :
f.L = faille de Lenlon ; f.Cl = faille de la Clarée ; f.A = faille des Acles.

RG = unité de la Roche Gauthier ; u.L = unité de Lenlon ; u.cE = unité du col de L'Échelle ; u.cN = unité de la Côte Névachaise ; u.B = unité de Roche Bernaude ; u.GB = unité de la Gran Bagna ; u.S = ; u.S = unité des Sette Fontane ; u.P = unité de Pécé ; u.PE = unités piémontaises externes (Grand Argentier, Pian dei Morti, Rocce del Rouas, Grande Hoche - Chaberton) ; u.PL = unités piémontaises ligures.



Légende des couleurs (grande taille)

Confins orientaux du Briançonnais entre Névache et Briançon

En brun rouge les failles extensives du grand linéament du Briançonnais oriental : f.L = faille de Lenlon ; f.Cl = faille de la Clarée ; f.A = faille des Acles
En violet les failles extensives encadrant le chaînon du Chaberton ; f.B = faille des Baisses ; f.rA = faille de la Rocca d'Aiglière.
d.M = décrochement du Montgenèvre ; dB = décrochement de Buffère.

Unités briançonnaises à l'ouest de la faille de la Clarée : u.RG = unité de la Roche Gauthier ; u.G = unité de la Crête des Granges ; u.En = unité de l'Enrouye (prolongement septentrional probable de celle de la crête des Granges) ; u.bG = unité du bas de Granon ; u.L = unité de Lenlon
Unités briançonnaises à l'est de la faille de la Clarée : u.cE = unité du col de L'Échelle ; u.Pc = unité de Pécé supérieure ; u.Pi = unité de Pécé inférieure ;
Unités piémontaises : u.R = unités piémontaises externes occidentales : Fournéous, Chalvet - Janus (= Rochebrune) ; u.Ch = unités piémontaises externes orientales (Chaberton) ; u.LN = unité piémontaise ligure du Lago Nero et des Gondrans ; u.PL = unités piémontaises ligures non différenciées ; oph. = massif ophiolitique du Chenaillet.



Légende des couleurs (grande taille)

Confins orientaux du Briançonnais au sud-est de Briançon

En brun rouge les failles extensives du grand linéament du Briançonnais oriental : f.L = faille de Lenlon - col des Ayes ; f.Cl = faille des Ourdeis = prolongement méridional de la faille de la Clarée ; f.A = faille de l'Aup du Pied, du Laus et des Oules = prolongement méridional de la faille des Acles.
d.Ce = décrochement de Cervières (plus précisément de Roche Moutte).

Unités briançonnaises à l'ouest de la faille de la Clarée : u.PH = unité de Peyre Haute ; u.cB = unité de la Croix de Bretagne (= de Roche Gautier) ; u.G = unité de la Crête des Granges ; u.bM = unité du Bois de Maratra (prolongement méridional probable de l'unité de Lenlon) ; u.TR = unité de Terre Rouge (prolongement méridional de l'unité du bas Granon ??)
Unités briançonnaises à l'est de la faille de la Clarée : u.iL = unité inférieure de la Lausette (prolongement méridional de l'unité de l'Échelle ?) ; u.P = unité des Peygus et unité supérieure de la Lausette (prolongement méridional de l'unité de Pécé inférieure ?) ; u.bL = unité du Bois des Loubatières (prolongement méridional de l'unité des Sette Fontane ??) ; u.cB = unité de Côte Belle - Arpelin ; unité de Clot la Cime (prolongements méridionaux de l'unité de Pécé supérieure ??);
Unités piémontaises : u.R = unité piémontaise externe occidentale de Rochebrune (principalement Trias supérieur) ; u.bC = unité piémontaise externe du Bois des Coins (principalement Jurassique - Crétacé) ; u.LN = unité piémontaise ligure du Lago Nero et des Gondrans ; u.Pr = unité piémontaise ligure de Prafauchier ; u.PL = unités piémontaises ligures non différenciées ; oph. = massif ophiolitique du Chenaillet.


D) Cartes des secteurs périphériques du Briançonnais :

Plus au nord-ouest : Cartes de la Maurienne en aval de Modane
Plus à l'ouest : Cartes du Massif du Pelvoux
Plus au sud : Cartes des massifs briançonnais au sud du Guil.
Stratigraphie - Tectonique - Relief de la région briançonnaise


FIN DE LA PAGE : retour au début de la page

Page d'accueil Briançonnais
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 14/10/17