Mont Billiat, Grande Pointe des Journées

extrémité septentrionale du chaînon entre Dranse de Morzine et Brévon

Le groupe montagneux du Mont Billiat est le plus septentrional de ceux du chaînon de rive gauche de la Dranse de Morzine. Le sommet même de la montagne appartient fondamentalement au crêt des calcaires du Malm du flanc nord-ouest du vaste anticlinal de Nicodex (voir la page "Mont Ouzon") mais se singularise par une complication locale (voir en fin de page).

image sensible au survol et au clic

La rive gauche de la Dranse de Morzine vue du sud-est d'avion, depuis l'aplomb du Roc de Brételaire (Pic de la Corne).
a.Ni = anticlinal de Nicodex ; f.Ir = faille d'Ireuse ; f.Ch = faille de la Chaux ; f.Bi = faille du Billiat ; ØD (en rose) = surface de chevauchement de la nappe des Dranses (flysch des Préalpes supérieures).
Entre Urine et le Mont Billiat le cœur de l'anticlinal de Nicodex est complètement masqué par les calcaires du Malm de son flanc sud-oriental, qui forment la crête s'élevant de La Baume au sommet de la Grande Chaux.


Du côté occidental ce groupe montagneux se développe largement au nord de la cluse du Lavouet, où le thalweg du Brévon prend un tracé en baïonnette pour franchir l'anticlinal du petit chaînon N-S du Nermont et s'adjoint un contrefort septentrional, constitué par la Grande Pointe des Journées.

image sensible au survol et au clic

Le versant occidental du Mont Billiat vu du sud-ouest d'avion
a.Ne = anticlinal de Nermont ; s.B = synclinal des Bœufs ; a.F = anticlinal de La Forclaz ; s.J = synclinal du Jotty ; a.Ni = anticlinal de Nicodex ; f.Bi = faille du Mont Billiat ; d.Bu = décrochement (dextre) de Buchille ; Ø = faille sud (chevauchement probable) du col de Buchille.


De ce côté ouest la crête du Mont Billiat domine la dépression synclinale (à cœur de calcschistes néocrétacés) de la montagne de Pertuis et de Mévonne, qui représente le prolongement, de plus en plus épanoui du nord vers le sud, du synclinal du Jotty.
La Grande Pointe des Journées se situe à l'endroit où se referme la voûte de calcaires du Malm de l'anticlinal de la Forclaz, éventrée par l'érosion dans les pentes plus septentrionales qui en descendent vers la Dranse de Morzine. À partir de là ce pli se manifeste en effet par le fait que sa voûte, à allure de "mont" jurassien, plonge vers le sud, jusqu'à s'effacer, à la latitude du Borgel, au moment d'atteindre le fond de la vallée du Brévon.


Coupe du chaînon du Mont Billiat (extrait de Badoux H. et Mercanton C-H., 1962, présentation retouchée).


Le sommet du Mont Billiat doit son aspect bifide au redoublement que manifeste, à ses abords immédiats, la barre des calcaires massifs du Malm, redressée prsque à la verticale. Ce détail structural local se montre clairement associé à l'existence d'une cassure verticale, la faille du Billiat, mais son explication n'est pas évidente.

Ce redoublement a été interprété en considérant que ce flanc NW de l'anticlinal de Nicodex s'y compliquerait d'un repli secondaire déterminant un étroit synclinal pincé à plan axial vertical dont le flanc ouest aurait été rompu par étirement (voir la coupe ci-dessus).

image sensible au survol et au clic

Le versant nord du sommet du Mont Billiat (dominant l'alpage de Mévonne), vu du NE d'avion.
a.Ni = anticlinal de Nicodex ; f.B = faille du Mont Billiat.


Mais cela supposerait, en premier lieu, que se soit formé là un repli couché déversé vers la vôute de l'anticlinal de Nicodex, c'est-à-dire vers le SE, donc en sens inverse des autres plis ; d'autre part cela n'explique pas le fait, bien visible tant au nord (sur le versant de Mévonne) qu'au sud (au dessus des chalets de Buchille) que la lame occidentale des calcaires du Malm du Mont Billiat se termine en pointe vers le bas dans les calcschistes néocrétacés du flanc SE du synclinal du Jotty.

En réalité il semble que cette géométrie s'explique plutôt par une formation en deux étapes : lors de la première il se serait produit un chevauchement mineur précoce, doté d'une vergence NW (c'est-à-dire "en sens normal") à l'emplacement futur de la voûte de l'anticlinal de Nicodex. La formation de ce dernier pli serait ultérieure et aurait donc occasionné l'"enroulement" de la surface de chevauchement (voir la coupe alternative ci-après).

Coupe structurale des abords du sommet du Mont Billiat
(proposition alternative inédite, M. Gidon 2012 : comparer avec l'autre coupe, plus haut dans cette page)

Les demi-flèches (1) indiquent le sens de déplacement du chevauchement créé en première étape (notez les crochons* de Malm occasionnés alors) ; la charnière (2) indique le mouvement de flexion, plus tardif, qui a créé l'anticlinal de Nicodex.
N.B. : la coupe comporte deux parties, l'une au nord (en haut), l'autre au sud de la faille de décrochement de Buchille. Cette faille, dextre, ramène maintenant vers l'ouest, dans le prolongement de l'arête sud du Billiat, le chevauchement du col de Buchille, représenté ici dans sa position avant décrochement.


image sensible au survol et au clic

Le versant oriental du col de Buchille, vu d'avion, du NE depuis les abords du sommet du Mont Billiat, dans l'enfilade du chaînon d'Ireuse.
a.Ni = anticlinal de Nicodex ; d.Bu = décrochement de Buchille ; f.B = faille du Mont Billiat ; Ø = chevauchement du col de Buchille ("racine" du redoublement du Mont Billiat ?) ; les deux charnières représentées et notées a? et s? représentent les dispositions respectivement antiforme* et synforme* qui correspondent aux crochons de chevauchement de la faille du Mont Billiat, dans l'interprétation proposée ci-dessus.



.
Carte géologique très simplifiée de la moyenne vallée de la Dranse de Morzine
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074.


    aperçu général sur le massif du Chablais  

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Thonon - Châtel.

Hermone, Dranse

Bioge, Evian

Chevenoz, Vacheresse
Mont Forchat, Lullin

LOCALITÉS VOISINES

Corbier

Hirmentaz

Ireuse, Nifflon

Aulps, Pic de la Corne
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section CHABLAIS

retour au début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 5/06/16