Veynes

partie inférieure du cours montagneux du Petit Buëch

La ville de Veynes est installée contre les reliefs de la marge orientale d'une vaste dépression anticlinale, centrée sur Oze et Aspres, que dominent au nord les reliefs de la bordure de la cuvette synclinale de La Faurie. On a donc là une situation typique d'inversion du relief*, puisque le cours du Petit Buëch, en aval de Veynes, coïncide à peu près avec l'axe SW-NE de cet anticlinal d'Aspres. Ce dernier est d'ailleurs très ouvert et sa voûte s'enfonce ici vers l'est, car il y est repris par le flanc oriental de l'anticlinal NW-SE de La Plate. Cet entrecroisement de plis détermine une structure en dôme dont le coeur se situe plus à l'ouest, aux abords occidentaux d'Aspres, là où passe l'axe de l'anticlinal d'Aspremont, qui est le pli NW-SE majeur de l'anticlinorium* d'Aspres.

image sensible au survol et au clic

La vallée du Petit Buëch, en aval de Veynes, vue d'avion, du sud, de l'aplomb de Chabestan (cliché obligeamment communiqué par M. Thierry Dumont).
Ds (en rouge-orangé) = surface de discordance du Sénonien ; tirets jaune-vert = surface de base de la terrasse mindélienne* des Égaux et des Egarets, dominant la vallée actuelle de plus de 150 m.
a.As = anticlinal NE-SW d'Aspres ; a.At = disposition de l'anticlinal NNW-SSE d'Aspremont (plus à l'ouest que les limites du cliché) ; a.P = anticlinal N-S de la Plate, prolongement septentrional de celui de Villauret (sud de Saint-Auban d'Oze) (plus de détails à la page "La Faurie") . ØC = prolongement septentrional du chevauchement de Céüse


Entre Veynes et la gorge du Grand Buëch le tracé de la route D.994b gagne le bord septentrional de la vallée du Petit Buëch en se rapprochant du pied de la montagne de la Plate. La voûte tithonique de l'anticlinal de La Platte, dénudée en mont* jurassien au revers nord de la montagne y est tranchée perpendiculairement à l'axe de ce pli. Elle montre de façon spectaculaire la dysharmonie de plissement* qui multiplie les replis au niveau du Séquanien.

image sensible au survol et au clic

Le revers méridional du crêt limitant la partie sud-est de la cuvette de La Faurie vu du sud, depuis le secteur des Eygaux au nord de Saint-Marcellin (depuis la route D.994b).
Bel exemple de plissotements de type kink-bands* dans les calcaires lités du Séquanien, sous la voûte du très large du Tithonique de l'anticlinal de La Plate : on a tracé en continu un niveau repère et indiqué par des tiretés les plans axiaux de la plupart des plis élémentaires.
Noter que les couches surincombantes (Tithonique), comme celles sous-jacentes (Argovien) ne sont pas affectés par ce plissotement (que l'on peut donc qualifier de "dysharmonique"*). Ceci est lié au fait que le Séquanien est lité en bancs d'épaisseur assez régulière séparés par des diasthèmes bien nettes, ce qui favorise le glissement banc sur banc lors du plissement (voir l'article de glossaire "kink-bands")


Le flanc oriental de l'anticlinal de la Plate est rompu par une cassure que l'on peut appeler chevauchement de La Grésière car elle surhausse sa lèvre orientale en un crêt tithonique N-S dont l'arête s'élève, vers le nord, jusqu'au sommet de ce nom. Au niveau de Veynes cet accident est pratiquement indiscernable car il passe au sein même des couches de l'Argovien. (voir des compléments dans la légende de la coupe en fin de page et à la page "Agnielles")

image sensible au survol et au clic

La vallée du Petit Buëch en aval de Veynes et le Bochaine septentrional, vus du sud, depuis le sommet d'Aujour

a.P = anticlinal de la Plate (prolongement septentrional de celui de Villauret) (voir des détails complémentaires à la page La Faurie) ; ch.G = chevauchement de la Grésière (voir la coupe ci-après).
Ces deux accidents, orientés NNW- SSE se rattachent au plissement post-Sénonien. Ils marquent la fermeture orientale de la dépression des Terres Noires d'Aspres - Veynes, que le Petit Buëch parcourt longitudinalement.
En arrière plan les sommets les plus hauts représentent les restes de la dalle de Sénonien du Dévoluy, de plus en plus décapée par l'érosion du nord vers le sud.


L'agglomération de Veynes s'appuie plus précisément, du côté nord-ouest, sur les couches de l'Argovien du flanc oriental de l'anticlinal N-S de la Plate, qui ont un pendage vers l'est très accusé, de sorte qu'en se déplaçant vers l'ouest elles font place aux Terres Noires  du coeur du pli. Ces couches affleurent en contrebas du plateau des Égarets, qui est formé par une nappe d'alluvions fluviatiles datant du Quaternaire ancien (on l'attribue à la glaciation de Mindel, soit environ 400.000 ans).

C'est un ancien fond de vallée, qui domine la vallée actuelle d'environ 150 m. Cette vallée a été comblée par les alluvions du Petit et du Grand Buëch, en formant une plaine continue entre les débouchés actuels de ces deux rivières (qui devaient alors confluer dans cette plaine).

image sensible au survol et au clic

Veynes (vieille ville), vue du sud, depuis la plaine du Buëch


Le centre-ville occupe la partie haute du cône de déjections du torrent de Glaisette qui, peu en amont s'engage en gorges pour franchir la barre tithonique pentée vers l'est du flanc oriental de l'anticlinal N-S de la Plate.

La partie orientale de la ville (La Croix Rouge) est dominée par cette barre tithonique, qui forme les escarpement  inférieurs de la crête de Champerus. Cette barre y est redoublée, plus haut dans le flanc ouest de la butte, par un chevauchement de Champerus qui est bien visible depuis la plaine du Buëch et dont le tracé est très peu oblique à celui des couches est à peu près suivi, plus au nord par le torrent de Glaisette en amont de ses gorges.

Mais ce dispositif chevauchant se termine 2 km plus au nord (au Serre Colomb) par une cassure NE-SW, très oblique aux couches, qui s'amortit vers le haut de la succession au sein des marnes bleues de la combe monoclinale de Glaise - Châteauvieux. C'est là un remarquable exemple dispositif "en bord de tiroir" qui transforme le mouvement de chevauchement en mouvement de coulissement par rapport au compartiment non déplacé, ou, si l'on préfère, de terminaison latérale d'un chevauchement, sur une "rampe latérale"*.

image sensible au survol et au clic

La butte de Champerus, vue du sud, depuis la plaine du Buëch
Ø = chevauchement de Champerus


Coupe ouest-est des abords de Veynes, selon la coupe naturelle de la vallée du Petit Buëch entre Veynes et Montmaur.
(dessin de M.Gidon, in carte géologique GAP à 1/50.000°, retouché)
bleu : Terres Noires et Argovien ; vert émeraude : Séquanien à Apto-albien (barre Tithonique en moellons) ; vert-jaune : Sénonien ; jaune : oligocène.
Ve = chevauchement de Champérus.
Entre Veynes et Saint- Marcellin le flanc oriental du large anticlinal de la Plate est affecté par un faisceau de fractures NNW-SSE, que limite du côté est le chevauchement de la Grésière. Il est bordé à l'ouest par une fracture qui est au contraire extensive (et qui ne semble pas affecter le Sénonien au nord d'Agnielles). Il est à présumer qu'il s'agit là d'un ancien graben anté-sénonien qui a été déformé en compression lors de la tectonique post-nummulitique.


 


le simple survol de cette image par votre souris déclenchera le chargement de sa version muette

Les montagnes de rive droite du Petit Buëch, au nord de Veynes.

ØG = chevauchement des la Crésière ; ØC = chevauchement de Champerus ; f.J = faille de Jarret (voir la page "Agnielles") ; ØCh = chevauchement du Chauvet (voir la page "Béoux occidentale").
Les plis post-sénoniens (d'Oze, de la Plate, de Lus, de la Béoux) sont représentés seulement par leurs axes (tirets longs, orangé clair).
Surcharges de couleur : bleu = jurassique supérieur ; aucune = Crétacé inférieur ; vert = marnes bleues apto-albiennes ; jaune = Sénonien ; rose = oligocène (surtout molasses rouges).


 


Carte géologique simplifiée des environs de Veynes
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

carte géologique à 1/50.000° (*) à consulter : feuille Gap
pour la nomenclature des plis charger les documents suivants :
petite taille

 Carte structurale du Bochaine septentrional
(de Lus à Veynes)
grande taille  
petite taille

 Coupe schématique N-S des plis du Bochaine septentrional
grande taille
petite taille

 Carte structurale du Bochaine méridional
(au sud de Veynes)
grande taille  
Pour plus de détails et pour des explications générales sur le secteur, voir la publication n°055

La Faurie

Agnielles

Vallée de la Béoux
Aspres sur Buëch LOCALITÉS VOISINES Montmaur

Oze

Châteauneuf d'Oze

Châtillon le Désert
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Dévoluy

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 6/08/16