La Plagne

Le soubassement des hauts plateaux de Chartreuse orientale à la latitude des Entremonts

Le hameau de la Plagne se situe au plus creux d'un petit cirque ouvert vers le nord-ouest, qu'enserrent les falaises urgoniennes du Granier méridional et du Pinet. Il représente un diverticule oriental de la dépression des Entremonts, drainé par le ruisseau de la Glière (qui se jette dans le Cozon à Epernay).

image sensible au survol et au clic

Le cirque de La Plagne et la crête du Pinet vus du nord-ouest, depuis les pentes de la Cochette (Désert d'Entremont)
Vis-à-vis de la structure synclinale le sommet sud du Granier est l'homologue exact de celui du Pinet, dont il est séparé par le décalage dextre dû au décrochement de l'Alpette (d.A).
s.O = synclinal oriental ; a.P = anticlinal de Perquelin ; Ø3 = chevauchement de la Chartreuse orientale

La formation de ce rentrant de la ligne des falaises urgoniennes est visiblement liée au passage à cet endroit d'une grande cassure verticale, orientée NE-SW, le décrochement de l'Alpette car la muraille méridionale du cirque, formée par la falaise septentrionale du Pinet, est pratiquement parallèle au tracé de cette dernière et ne s'écarte de son pied que de 300 à 400 m.

 version plus grande

Schéma expliquant la localisation du cirque de La Plagne
(vu du nord-ouest)

1) Après le jeu du décrochement du col de l'Alpette, l'érosion du massif de la Chartreuse débute par un aplanissement qui enlève les parties saillantes des plis, quelle que soit la nature de la roche.

2) L'érosion ultérieure se fait surtout par ruissellement. Elle enlève surtout, au contraire, les terrains les plus tendres, là où ils sont déjà mis à nu, c'est-à-dire à l'emplacement de La Plagne. Le miroir de faille de l'Urgonien du compartiment méridional du décrochement est ainsi dégagé, ce qui crée le renfoncement du cirque.


La formation de la dépression qui longe le pied de cette falaise ne se comprend en fait que si l'on tient compte de l'action d'une probable érosion ancienne qui avait arasé les voûtes anticlinales au dessus de l'altitude qu'atteignait alors la surface qui tangente actuellement les lignes de crêtes du massif (voir à ce sujet la page "aplanissement").

Les dispositions tectoniques et la manière dont l'érosion a joué pour créer ce cirque sont en fait très analogues à celles à l'origine du cirque de Saint-Même. Une différence notable est toutefois qu'à La Plagne il n'y a pas de cours d'eau qui s'échappe de grottes au pied de la falaise rocheuse. La cause en est qu'ici la falaise ne tranche pas l'Urgonien au point le plus bas du synclinal oriental, car l'axe de celui-ci passe plus à l'est que l'extrême renfoncement oriental du cirque (voir la page "Alpette"). Il en résulte que l'évacuation des eaux provenant des circulations souterraines dans la dalle urgonienne se fait ici du côté est du chaînon de la Chartreuse orientale, où le pied de l'Urgonien est mis a nu à plus basse altitude (1160 m. aux sources du Cernon, au dessus de Bellecombe).

Du côté ouest du plateau de l'Alpette le pied de la falaise du Pinet est seulement garnie en continu d'une jupe d'éboulis relativement récents (sans doute post-wurmiens) qui les tapisse jusqu'au pied du col de l'Alpette.

  En 1959, l'ouverture d'une carrière dans le pied de ce talus ébouleux y a mis à jour des poches de glace fossile, d'âge sans doute plus ou moins millénaire, dont on peut s'interroger sur le processus de conservation.
(voir GIDON P. (1960). - Glace fossile en Chartreuse. Trav. Lab. Géol. Univ.Grenoble t.36, p. 47-50).

Au pied du Granier sud, le versant oriental du cirque de la Plagne, a été activement affouillé par l'érosion du quaternaire récent, qui ne s'y poursuit plus aussi activement. Elle y a creusé des ravines qui mettent à jour assez largement le substratum (calcaires du Fontanil et Hauterivien) de la vaste nappe ébouleuse ancienne qui, plus au nord, tapisse les pentes du Granier de façon presque continue (voir le cliché ci-après). Ce sont ces ravinements (et non une résurgence comme à Saint-Même) qui ont dû alimenter suffisamment le ruisseau de la Glière pour lui permettre de creuser la dépression de La Plagne.

image sensible au survol et au clic

Le versant occidental du Granier vu du sud, depuis le sommet du Pinet.
Depuis le fond de la vallée du Cozon (à gauche) jusqu'au pied des falaises du Granier s'étend un talus à pente régulière, dû à ce que ce versant est couvert par une nappe d'éboulis anciens. Les couches de son substratum ne se voient que dans les entailles de ravins relativement récentes, comme celle dominant La Plagne (bord droit du cliché).
d.P = décrochement des Pinchérins (cassure secondaire parallèle au décrochement de l'Alpette) : il doit sans doute se prolonger, masqué sous les éboulis, pour passer entre La Plagne et Grenery.
(a.P = anticlinal de Perquelin ; f.J = faille du Joigny ; mP = moraine du Priz).



Au nord de La Plagne la partie basse du cirque se ferme par une échine qui s'élève depuis les granges du Priz vers l'est (et qu'emprunte le sentier de la Balme à Colon). Elle est formée de cailloutis de taille de nature et de formes variées uniquement constitués toutefois par du matériel local. Elle représente une ancienne crête morainique latérale, abandonnée, sur sa rive septentrionale, par un glacier local qui a occupé le cirque de la Plagne (il est difficile de savoir si cela remonte au Rissien ou seulement au Würmien).

Au delà les pentes boisées, à déclivité régulière et assez forte, sont celles de la nappe d'éboulis anciens (sans doute anté-rissiens) qui tapisse tout le haut versant jusqu'au col du Granier (le soubassement de calcaires du Fontanil n'y affleure que localement, dans les entailles de ravines.


Carte géologique simplifiée (fond topographique d'après la carte IGN au 1/100.000°)
carte géologique au 1/50.000° à consulter : feuille Montmélian

Entremont -le-Vieux

col du Granier

Granier
Les Gandy Pierre Fendue LOCALITÉS VOISINES Col de l'Alpette

Fracette

Saint- Même

Le Pinet , Alpette
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Chartreuse

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 22/10/16