Bréziers, ravin de Clapouse

extrémité septentrionale de la dépression de Turriers

Du côté nord la dépression de Turriers est séparée de la vallée de la Durance par les reliefs de Mouisset et de la crête de la Scie. Cette barrière est franchie à l'ouest par le vallon de Clapouse et plus à l'est par celui de Bréziers. La localité de Bréziers est située au revers sud du col où ce vallon prend source, à l'est du sommet de Mouisset, sur son versant qui s'ouvre largement sur la partie orientale de la dépression de Turriers.

Du point de vue structural on se trouve là dans la retombée sud-ouest de la voûte du Dôme de Remollon oriental, à l'endroit où la nappe de Digne se partage en deux lobes, nord-occidental et oriental (principal) autour du poinçon de l'autochtone de Turriers (voir la page "environs de Turriers"). Cela se manifeste par le fait que son matériel est coupé à cet endroit par un faisceau de failles orientées entre N-S et NNE-SSW. La plus importante est la faille de la Frayssinie qui met en contact latéral, depuis les pentes de la montagne de Seymuit jusque loin au SE, les terrains du Jurassique moyen de la nappe avec les Terres Noires de la dépression orientale de Turriers (autochtone, bien que presque attenant à la nappe de Digne).

image sensible au survol et au clic

La partie septentrionale de la dépression de Turriers, vue du sud-ouest depuis la Tête de la Plane
Ø = surface de chevauchement de la nappe de Digne ; f.B = faille de Bréziers (elle se raccorde au chevauchement en avant du village de Bréziers) ; f.F = faille de la Frayssinie (elle se raccorde à la véritable surface de chevauchement de la nappe plus au sud que la limite du cliché) ; f.T = faille de Turriers (limite entre la dépression occidentale et la dépression orientale de Turriers) ; a.B = antiforme de Bellafaire (affectant la succession renversé des Auches) ; ØA = chevauchement des Auches ; a.tP = anticlinal de la Tête du Pape.
Bellafaire se situe immédiatement à l'ouest (en avant) de la faille de Turriers ; pour les pentes de la Tête du Pape, à gauche de cette localité, voir les commentaires de la page "Gigors".

Plus à l'ouest la faille de Bréziers abaisse la succession de la nappe de Digne à l'ouest de cette localité : elle y met le Lias supérieur de la montagne du Mouisset (charrié) au niveau du Dogger de Bréziers (autochtone de la dépression orientale de Turriers). Au sud-ouest du village de Bréziers cette faille est très difficile à suivre sur le terrain en raison de la couverture quaternaire et de glissements de terrain. Mais il est assez clair qu'au delà du hameau du Moulin elle ne se poursuit pas sous la nappe, dans les Terres Noires de la dépression de Turriers : en fait elle doit se terminer là en se connectant "en bord de tiroir" à la surface de chevauchement du lobe nord-oriental de la nappe, dont elle constitue ainsi la rampe latérale* sud-orientale.

image sensible au survol et au clic

Le débouché aval du vallon de Clapouse, en rive gauche de la Durance, vu du nord depuis la montagne de Saint-Jean (au nord de Théus).
Les tracés de teinte rose correspondent à la limite entre nappe de Digne et autochtone du "redent" de Faucon - Turriers.
f.T = faille de Turriers (et son prolongement, masqué, dans le ravin de Clapouse) ; ØA = chevauchement des Auches ; f.R = faille de Rochebrune ; f.gV = faille du Grand Vallon (masquée derrière le sommet de la Cita).
a.gl. = alluvions glaciaires.

À l'ouest de Bréziers le ravin de Clapouse tranche les reliefs situés à l'ouest de cette faille et donne ainsi une coupe où l'on observe, en fond de gorge, leur soubassement autochtone : celui-ci s'avère se rattacher, au moins en aval de la ferme du Pape, au domaine autochtone proprement dit, caractérisé par sa succession liasique réduite et s'y montre disposé en succession renversée, comme au Auches, au SE de la Tête du Pape (voir la page "Gigors").

image sensible au survol et au clic

version plus grande de cette image ;
Coupe selon le tracé du ravin de Clapouse (extrait de la publication n°067)
ØD = surface de chevauchement de la nappe de Digne ; f.T = faille de Turriers ; Øm = surface de chevauchement de la partie liasique de la nappe sur les Terres Noires de son lobe "médian" (de Bréziers).

Le matériel de la nappe y est d'autre part affecté par deux failles extensives conjugées, à la faveur desquelles s'est effectuée une montée de matériel gypseux qui parait présenter un caractère diapirique.

image sensible au survol et au clic

La rive droite du ravin de Clapouse en amont du signal du Mouisset, vue de l'ouest depuis la ferme du Pape
On assiste là à une montée, sans doute diapirique*, des gypses de la base de la nappe, entre deux failles extensives conjuguées, celle de La Gineste (f.G) et une autre (f.T?) qui semble, par sa situation, représenter le prolongement septentrional de celle de Turriers.
Ce dispositif parait susceptible de représenter une remise en mouvement, postérieurement au charriage, d'un amas gypseux originellement lié à l'accident de Turriers.


En amont de la ferme du Pape le matériel de la nappe de Digne repose par contre sur des Terres Noires qui se raccordent apparemment en continuité à celles de la dépression orientale de Turriers et qui se rattachent donc au lobe médian (de Bréziers) de la nappe.
De fait, dans les pentes de rive gauche du ravin de Clapouse ces affleurements de Terres Noires sont limités du côté ouest par une bande de gypses prolongeant celle de la Gineste, qui passe au point 857 de la piste forestière du Pape et semble bien se raccorder à Bellafaire (en dépit d'un hiatus au nord de cette localité, où les affleurements sont masqués par des alluvions quaternaires) à ceux qui y jalonnent la faille de Turriers.

image sensible au survol et au clic

La rive orientale du ravin de Clapouse à l'ouest de Bréziers, vue de l'ouest depuis les Auches (au nord de bellafaire).
f.G = faille de la Gineste (bord nord de la montée diapirique de gypses triasiques) ; f.T (?) = faille de Turriers (prolongement hypothétique mais incertain) ; Ø = surface de chevauchement du lobe nord-ouest de la nappe de Digne.


Structure de la dépression de Turriers (pour plus de commentaires se reporter à la publication n°183)
Sur ce bloc stéréogramme la perspective adoptée est similaire à celle de la vue ci-dessous.


Aperçu d'ensemble sur la dépression de Turriers

image sensible au survol et au clic

d'après une image extraite de "google-earth"
La dépression de Turriers : vue d'ensemble depuis le S-SW (de l'aplomb de Bayons).
Les contours de teinte rose correspondent aux limites entre nappe (succession jurassique épaisse) et autochtone (succession réduite). La teinte bleu pâle couvre tous les affleurements de Terres Noires, qu'ils appartiennent au lobe affaissé ("de Bréziers") de la nappe de Digne ou à l'autochtone.
a.E = anticlinal d'Espinasses ; f.gV = faille du Grand Vallon ; f.B = faille de Bréziers ; f.T = faille de Turriers ; f.S = faille des Sagnes ; f.F = faille de La Frayssinie.
ØD = chevauchement de la nappe de Digne ; ØC = chevauchement du Cerveau.
a.E = anticlinal d'Espinasses ; s.Bn = synclinal du Bois Noir ; k.A = klippe de l'Aubrespin (Crétacé moyen).
La mention "Autochtone" a un sens relatif par rapport à la nappe de Digne et correspond en fait aux écailles de Faucon (en haut à gauche) et à l'écaille de Valavoire (en bas à gauche)
image totalement muette


image sensible au survol et au clic

d'après une image extraite de "google-earth"
Les montagnes de la rive gauche de la Durance entre Serre Ponçon et Bréziers, vues du nord-ouest, approximativement depuis l'aplomb du Mont Colombis (Dôme de Remollon).
a.E = anticlinal d'Espinasses ; f.Bo = faille de La Bréole ; f.Bo = faille de La Bréole ; f.F = faille de La Frayssinie ; f.B = faille Bréziers ; f.G = faille de La Gineste ; f.M = faille de Mouisset.
C'est à Bréziers que la nappe, affrontée au poinçon autochtone de Bréziers -Turriers, se partage en deux parties dont les déplacements divergent, vers l'W-NW pour le lobe nord-occidental et vers le S-SW pour le corps principal (les noms de ces deux parties sont placés de façon à peu prés orthogonale à la direction de leur mouvement).
Le redent de l'autochtone ainsi ouvert dans le front de la nappe correspond à l'extrémité nord de la dépression de Turriers" (voir l'image suivante).
image totalement muette


Carte géologique simplifiée
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
catalogue des autres cartes de la section Gap-Digne

cartes géologiques à 1/50.000° à consulter : feuilles Chorges et Seyne.
Il est à noter que les contours et surtout les attributions stratigraphiques de la feuille Seyne sont largement erronés dans ce secteur (au point que la faille de Bréziers n'y est pas reconnue et que, entre autres, le Bajocien qui affleure au village même est attribué au Domérien ...) : consulter pour rectifications la carte schématique de la dépression de Turriers.


Jarjayes

Remollon
Serre Ponçon
Gigors

LOCALITÉS VOISINES

Clot-la-Cime

Plane - Plauts

Turriers
Seyne

 accueil section GAP-DIGNE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 2/10/17