Foréant, Bouchouse, Taillante

Crêtes en rive gauche du cours supérieur du Guil

Entre le village de l'Échalp et le belvédère du Viso la rive gauche du Guil est dominée par la ligne de crête presque N-S de La Taillante, qui est doublée du côté ouest par celle de Foréant. Elles sont séparées par le vallon N-S du torrent de Bouchouse qui se jette dans le Guil 2 km en amont de l'Échalp et prend sa source dans le versant septentrional du Pain de Sucre et du col Vieux.


Le versant septentrional du Pain de Sucre, vu du Lac Foréant.


Le contaste est grand entre le relief d'alpages du val d'Agnelle, qui forme le versant ouest du col Vieux (voir la page "col Agnel") et celui, escarpé et riche en dalles calcaires claires, qui caractérise, au-delà, les crêtes de la rive droite du vallon du Bouchouse (Taillante), du Pain de Sucre et du Pic d'Asti. Le premier, commun en Queyras, est associé aux schistes lustrés dans laquelle la vallée d'Agnelle est creusée sur toute sa longueur et qui forment également, en large prédominance la crête du Pic de Foréant et le Grand Queyras.

image sensible au survol et au clic

Le Lac Foréant et la crête de la Taillante, vus du sud depuis le Col Vieux


Par contre les grandes dalles structurales calcaires du chaînon de la Taillante, en rive droite du vallon du Bouchouse sont des bancs de marbres et représentent le soubassement stratigraphique de ces schistes lustrés ligures. Ce sont les couches de base de la sédimentation jurassique, qui reposaient sur les "roches vertes" du fond océanique de l'époque, mais elles en ont été décollées et entraînées dans un système de plis couchés isoclinaux qui aboutit à leur répartition en lame imbriquées.
Comme pratiquement toutes les couches du Queyras elles pendent vers l'W-SW, de sorte que les dalles épaisses des crêtes s'enfoncent sous leur couverture stratigraphique normale dès la rive gauche du vallon du Bouchouse (et dans les pentes du col Agnel, au sud du col Vieux) ; mais jusqu'à mi-pente, soit sur près de 200 m d'épaisseur, ces schistes lustrés de rive gauche sont encore interstratifiés, en un véritable mille-feuilles, par des bancs de marbres plus minces.

image sensible au survol et au clic

La rive droite du vallon de Bouchouse au niveau du Lac Égorgéou, vue du nord depuis le replat d'altitude 2360 du sentier.
jM = marbres du Jurassique supérieur ; jA = arkoses du sommet de Jurassique.


Les "roches vertes" du soubassement des marbres ne sont qu'assez rarement visibles ; elles sont représentées, dans le revers est et à l'extrémité nord de la crête de la Taillante (Pic et crête des Lauzes), par des lames discontinues de péridotites serpentinisées, de gabbros ou de basaltes, plus ou moins écrasés en prasinites.

Le toît des marbres du Pain de Sucre et de la Taillante est partout souligné par un niveau d'épaisseur mètrique d'un gneiss très clair : c'est un grès arkosique métamorphisé dont l'âge doit être voisin du passage Malm - Crétacé inférieur (ce niveau réapparaît plusieurs fois, pincé en synclinal couché, dans la partie nord de la Crête de la Taillante).

page encore en chantier !

voir l'aperçu général sur le Queyras.
voir la carte structurale du Briançonnais méridional.


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Aiguilles

Carte géologique simplifiée des crêtes des sources du Guil
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
catalogue des cartes locales de la section Briançonnais

Grand Glaiza

Bouchet, Pelvas

Peynin, Ségure

LOCALITÉS VOISINES

Saint-Véran

col Agnel

Viso
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

  accueil section Haute Ubaye

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 3/04/16