Vallon et col des Fours
Haute Tarentaise au sud de l'Iseran

Le vallon des Fours correspond au cours tout-à-fait supérieur du torrent de la Calabourdane. En amont du coude du chalet pastoral des Fours son tracé devient presque N-S, parallèle du côté ouest à la crête de partage des eaux entre Isère et Arc, qui court depuis le col de l'Iseran en direction du sommet de Méan Martin.
image sensible au survol et au clic

Le Vallon des Fours vus du sud (d'amont), depuis le rebord oriental du plateau des Lacs des Lorès (laquet 2857)
n.mM = nappe de Méan Martin ; n.Ts = nappe de la Tsanteleina ; u.Ca = unité briançonnaise de la Calabourdane.

Il traverse alors plusieurs unités à affinités briançonnaises, notamment celle de la Calabourdane et celle du Pelaou Blanc, cette dernière rattachable plus précisément à la nappe de la Tsanteleina. Elles s'intercalent entre la nappe ligure de Méan Martin et celle de La Sana - Sassière et peuvent être considérées comme le prolongement de celles que l'Isère traverse aux environs de Val d'Isère et du Fornet. Mais ici leur position résulte de ce qu'elles ont été imbriquées par le jeu d'un cisaillement horizontal en rétro-charriage (on les regroupait anciennement sous le nom de "faisceau du Prariond").

image sensible au survol et au clic

La rive gauche du vallon des Fours vue de l'est depuis l'altitude de 2750 sur le versant ouest du col des Fours.
n.Sa = nappe de la Sana ; ngC = nappe de la Grande Combe ; n.mM = nappe de Méan Martin ; n.Ts = nappe de la Tsanteleina ; u.Ca = unité briançonnaise de la Calabourdane.


 Rappel concernant les notations des schistes lustrés (entre crochets celles des cartes B.R.G.M):
sLc [csC] = Alternances schisto-calcaires, du faciès le plus banal (nappes supérieures et inférieures des schistes lustrés : Sassière, Sana)
- sLf  [cF] = schistes lustrés à lits de grès, de type "flysch" (nappe sommitale, du Grand Vallon)
sLs [csS] = Schistes sombres, peu carbonatés, souvent riches en intercalations ophiolitiques qui sont sans doute principalement des olistolites (nappe moyenne, de Méan Martin) 
- sLm [csM] = Calcschistes clairs, peu argileux, voire marbreux (surtout développés dans la nappe moyenne orientale, du Charbonnel) .

Ce dispositif ayant un pendage d'ensemble vers l'ouest les unités les plus hautes affleurent en rive gauche (pentes des Lorès) et les plus basses sont mises à nu sur les pentes les plus orientales (col et Pointe des Fours).

image sensible au survol et au clic

Les montagnes de rive droite (orientale) du Vallon des Fours vues du sud, depuis le rebord du plateau des Lacs des Lorès.
La nappe de Méan-Martin est recouverte en rétrocharriage par l'unité du Pelaou Blanc, que sa constitution stratigraphique porte à rapporter au même ensemble paléogéographique que l'unité de la Tsanteleina.

image sensible au survol et au clic
Le revers oriental de la crête de Bézin - Lessières, vu du sud-est, depuis la Pointe nord de Bézin.
n.Ts = nappe de la Tsanteleina ; n.mM = nappe de Méan Martin.


 

aperçu général sur la Vanoise

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Tignes et Lanslebourg.


Carte géologique simplifiée des montagnes du haut vallon de la Calabourdane

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus au nord ;
plus à l'ouest < cartes voisines > plus à l'est
plus au sud-ouest ; plus au sud-est
Autre découpage de la même carte, par coupures moins agrandies et couvrant des secteurs plus larges


Charvet - Pissets

Val d' Isère

Iseran
La Sana

LOCALITÉS VOISINES

Carro

Méan Martin

Bessans ; Avérole

Bonneval
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

accueil section Vanoise

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 28/03/19