Val d'Isère
la station de ski capitale de la Haute Tarentaise

La station de ski de Val d'Isère se situe à l'extrémité amont de la longue partie du cours de la vallée de l'Isère qui, depuis Bourg-Saint-Maurice, conserve une direction proche de NW-SE. Il abandonne là ce tracé, plutôt orthogonal aux limites entre les différentes bandes de terrain et se coude pour prendre celui presque E-W, donc plus parallèle aux lignes structurales, qu'elle parcourt plus en amont, entre l'agglomération et ses sources (voir les pages "Fornet" et "Galise").

L'agglomération de Val d'Isère s'étend, au confluent de la vallée de l'Isère et de son affluent de rive gauche, la Calabourdane (voir la page "Pissets"), sur un petit plan alluvial que domine, au sud, la butte du Solaise (voir la page "Fornet").

image sensible au survol et au clic

Le site de Val d'Isère vu du nord-ouest (de l'aval), depuis la Forêt des Étroits (bas vallon de la Tovière)
u.MM = unité (ligure) de Méan Martin ; u.Mp = unité (piémontaise) du Malpasset ; u.Ts = unité (briançonnaise) de la Tsanteleina ; u.Fo = unité (briançonnaise du Fornet( ; u.Bv = unité (briançonnaise) de Bellevarde ; a.V = flanc sud de l'anticlinal du Villaret (pli déversé verd le sud, affectant l'ensemble des unités).

Du côté nord (aval) le plan alluvial de Val d'Isère se prolonge entre des pentes relativement ouvertes jusqu'au hameau de la Daille. On y voit qu'il doit son existence au fait que la vallée traverse là une large bande de cargneules et à la présence immédiatement au nord d'un barrage naturel, typique verrou* glaciaire, dont l'Isère a abaissé le seuil en y creusant les gorges de la Daille (voir la page "Tovière").

Le coeur de l'agglomération (c'est-à-dire l'ancienne bourgade) se trouve dans un secteur plus resserré, dominé à l'ouest (contreforts du Rocher de Bellevarde) et surtout à l'est (Rochers du Planet) par des abrupts menaçants, qui ont nécessité d'en défigurer les pentes par des systèmes de pare-avalanches. Ces pentes rocheuses sont surtout formées par les calcaires et dolomies triasiques des unités briançonnaises le plus orientales. A la faveur des imbrications multiples qui répètent ces couches (disposition en "écailles") on y voit également s'intercaler des lames plus ou moins épaisses de quartzites triasiques qui représentent la semelle siliceuse des unités imbriquées. Le tout est ployé par une vaste charnière anticlinale globalement déversée vers le sud-est (anticlinal du Villaret), de sorte que les différentes unités y sont, toutes ensemble, disposées en succession renversée.

image sensible au survol et au clic

Val d'Isère vu du sud-est (de l'amont), depuis le belvédère de l'Arollay (route de l'Iseran).
ØG = surface de chevauchement de la nappe des gypses ; u.Bv = unité de Bellevarde ; u.Fo = unité du Fornet ; ØPl = chevauchement du Planet ; ØPi = chevauchement inférieur du Planet : entre ces deux surfaces tectoniques s'intercale une bande de cargneules qui emballe des copeaux de Lias du type Grande Motte (ce sont sans doute des témoins de l'unité du Malpasset, pincés à la faveur de l'imbrication des unités).
a.V = charnière d'enroulement du flanc sud de l'anticlinal du Villaret (pli rétrodéversé affectant l'ensemble des unités) ; la charnière de renversement du synclinal renversé de Bellevarde est indiquée mais non dénommée.

L'essentiel du domaine skiable de Val d'Isère se développe sur les pentes situées à l'ouest, qui y culminent au Rocher de Bellevarde. La structure du versant SE de cette montagne, qui tombe sur l'agglomération, est compliquée et sa lecture rendue plus difficile encore par l'intervention de glissements de versant (voir la page "Pissets"). Le versant nord, qui tombe sur le large vallon de la Tovière, offre heureusement une coupe naturelle qui permet d'en déchiffrer un trait majeur : il s'agit d'un vaste ploiement sigmoïde qui se greffe sur le flanc sud de l'anticlinal du Villaret et qui culmine par le flanc inverse d'un synclinal ouvert vers le SE (voir la page "Tovière).

Du côté sud de l'agglomération de Val d'Isère, les pentes qui la dominent sont formées par le même dispositif d'unités imbriquées qu'à l'est dans le chaînon du Franchet, mais elles s'y renversent ensemble vers le sud. Ce sont, du nord au sud (et de la plus basse à la plus haute avant renversement), l'unité briançonnaise du Fornet, que recouvrait l'unité de la Tsanteleina puis celle de Malpasset, le tout coiffant enfin l'unité de schistes lustrés liguro-piémontais de Méan Martin.

Tandis qu'à l'est de Val d'Isère (voir la page "Fornet") le cours de l'Isère coupe à angle aigu les contacts entre ces unités, au sud de Val d'Isère le bas vallon de la Calabourdane les coupe, quant à lui, orthogonalement. On y constate ainsi, comme à Solaise mais plus clairement, que les contacts entre les unités superposées y deviennent renversés jusqu'à l'horizontale : leur tracé se suit en effet à flanc de pente, pratiquement à la même altitude, (voir la page "Pissets").

Par ailleurs, en rive gauche de la Calabourdane, dans les pentes inférieures du Rocher de Bellevarde (voir le cliché ci-dessus), l'unité du Fornet repose directement sur les schistes lustrés de l'unité de Méan Martin : cela témoigne d'un laminage des unités de la Tsanteleina et du Malpasset (habituellement intermédiaires).

 

aperçu général sur la Vanoise

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Tignes

Carte géologique simplifiée des abords septentrionaux de Val d'Isère

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus au nord ;
plus à l'ouest < cartes voisines > plus à l'est
plus au sud
Autre découpage de la même carte, par coupures moins agrandies et couvrant des secteurs plus larges

Tignes - Chevril

Franchet

Dôme, Bailletta
Bellevarde, Tovière

LOCALITÉS VOISINES

Fornet

Charvet - Pissets

Les Fours

Iseran
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Vanoise

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 3/03/19