Flumet, Héry-sur-Ugine

rive droite du cours moyen du val d'Arly

La bourgade de Flumet est située au fond de la vallée de l'Arly mais sur une banquette rocheuse suspendue au dessus de la gorge que le torrent a entaillée dans le socle cristallin en perçant la dalle de grès durs de la base du Trias qui le recouvre directement.
La surface de la pénéplaine anté-triasique plonge ici doucement vers l'ouest, de sorte que, en s'élevant en lacets, la route de Notre-Dame-de Bellecombe atteint assez vite les dolomies triasiques même si, plus au sud, la gorge du Nant Rouge (qui descend des pentes de Notre-Dame-de Bellecombe) est tout du long entaillée dans les micaschistes du socle.

image sensible au survol et au clic

La vallée de l'Arly à la hauteur de Flumet vue du sud depuis les Vernaz (Saint-Nicolas-la-Chapelle)
s.F. = synclinal de Flumet


Les épaulements boisés qui dominent directement la vallée de l'Arly en rive droite de celle-ci sont formés, par les calcaires du Bajocien qui pendent vers le nord-ouest conformément aux couches plus anciennes de la couverture du socle cristallin qui affleurent en rive gauche.

Mais la coupe de l'Arrondine montre que vers le bas la barre des calcaires bajociens y est dédoublée par une bande de Terres Noires qui s'épanouit vers le fond du ravin et s'étrangle au contraire vers le haut. Il s'agit là du coeur du synclinal de Flumet qui se révèle ainsi être un pli couché dont le plan axial pend vers l'ouest, bien qu'il soit ouvert dans cette direction.

  image sensible au survol et au clic

La rive orientale de la vallée inférieure de l'Arrondine, vue de l'ouest, depuis la Croix Cartier.
a.G = anticlinal de la Giettaz ; s.T = synclinal du Torraz ; a.E = anticlinal de l'Essert ; s.F = synclinal de Flumet.
Noter les charnières de replis secondaires qui affectent ces deux derniers plis.
Les cœurs liasiques des anticlinaux de la Giettaz et de l'Essert correspondent certainement aux bandes de calcaires de cet âge (non représentées sur le cliché) qui affleurent à mi-hauteur des pentes qui descendent vers l'Arly depuis le Mont de Vorès (voir la page "Vorès").


Coupe simplifiée du revers oriental de la chaîne des Aravis en rive gauche (nord-est) de la vallée de l'Arrondine.
CB = chevauchement de Croise Baulet, affectant le synclinal de Croise Baulet (lui-même affecté de replis de second ordre).
Les demi flèches, enmarge sud-est de la coupe, indiquent le déplacement relatif (cisaillement) de la couverture par rapport au socle cristallin.
Les plans axiaux des plis "en feuille de chêne"* résultant sont en outre basculés vers l'ouest, ce qui résulte du bombement anticlinal dessiné par la surface du socle de la chaîne de Belledonne ().
Le profil de Croise Baulet, situé nettement plus au nord-est, a été surajouté pour faire comprendre les relations entre les structures de ces deux transversales : l'anticlinal de la Giettaz apparaît ainsi comme le prolongement vraisemblable, vers le sud-ouest de l'anticlinal d'Arpenaz de la coupe de l'Arve (voir la page "Croise Baulet").


Au sud-ouest de la vallée de l'Arrondine, entre la vallée de l'Arly et le talus des Terres Noires qui suit le pied des escarpements du chaînon méridional des Aravis (en formant localement une étroite combe), s'étend un système d'échines boisées entaillées par les ravins de Chaucisse, du Flon et du Meuneray (affluents de rive droite de l'Arly). Elles forment deux lignes de reliefs à allure de cuesta regardant vers le sud-est, grossièrement parallèles à la vallée de l'Arly comme à la crête du Charvin, bien que leurs escarpements soient découpés de façon sinueuse par les "V topographiques" dûs aux entailles de ces ravins. Cette disposition topographique est directement liée à la poursuite vers le SW de la structure en plis couchés révélée par la coupe de l'Arrondine sur la transversale même de Flumet (ci-dessus).

image sensible au survol et au clic

Les montagnes de la rive occidentale de l'Arrondine au NW de Flumet, vues du NE d'avion.
L'angle de vue est environ à 45° de l''azimut des axes des plis couchés et les plans axiaux de ces derniers sont basculés vers la droite.
a.G = anticlinal de la Giettaz ; s.F = synclinal de Flumet.


- La ligne de reliefs inférieure (orientale), qui domine presque directement Saint-Nicolas, les Rafforts et Héry, est jalonnée par les reliefs boisés de la Bègue, de Praz Regard et de Lachat ; elle correspond au Bajocien redoublé du synclinal de Flumet (les Terres Noires du cœur de ce pli sont d'ailleurs mises à jour dans la vallée du Flon).
- Le talus intermédiaire, qui court de Chaucisse aux Avenières et à Bellieuvre est déterminé par les argilo-schistes de L'Aalénien et se termine par étranglement dans le versant sud de la pointe de Praz Véchin. Cette terminaison correspond au fait que cette bande occupe le coeur d'un pli couché plongeant vers l'ouest, l'anticlinal de la Giettaz (voir la page "La Giettaz").
- La ligne de reliefs supérieure (occidentale) soutient le talus que suit la route d'alpages menant du col des Aravis à celui de l'Alpettaz ; elle est jalonnée par les crêts de la croix Cartier, du Treu et de Praz Véchin, tous trois saillants en chevron vers le SE. Ils représentent la barre de calcaires bajociens du flanc normal de l'anticlinal de la Giettaz (en même temps que le soubassement stratigraphique normal de la succession du Mont Charvin).

image sensible au survol et au clic

Le revers oriental du chaînon méridional des Aravis, au sud de Flumet, vu de l'est, depuis le Mont de Vorès (Beaufortain septentrional) .
d.M = décrochement de Marlens ; d.T = décrochement du Pas de la Trouye ; f.G = faille de la Goenne ; a.G = anticlinal couché de la Giettaz ; s.F = synclinal couché de Flumet.
En premier plan, la couverture de la voûte du massif cristallin de Belledonne (tirets rouges = surface de la pénéplaine anté-triasique).


Dans ce dispositif tectonique les plans axiaux de ces plis couchés sont pentés franchement vers le nord-ouest, ce qui aboutit à donner l'impression fallacieuse (puisque la succession est renversée) de plis déversés vers l'est. Cette disposition résulte de ce que ces plis, qui avaient originellement des plans axiaux modérément pentés vers le sud-est, ont été basculés sous l'effet du soulèvement du socle de la chaîne de Belledonne, lorsqu'il s'est bombé en anticlinal dans la toute dernière étape de surrection des Alpes.


Coupe simplifiée du revers oriental de la chaîne des Aravis méridionale, entre la vallée de l'Arrondine et la trouée d'Ugine.
ØAp = chevauchement de l'Arpettaz ; f.G = faille de la Goenne ; ØUH = chevauchement des unités ultrahelvétiques.
En marge sud-est de la coupe les demi flèches indiquent le déplacement relatif (cisaillement) de la couverture par rapport au socle cristallin et l'on voit s'y dessiner le bombement anticlinal de la surface du socle de la chaîne de Belledonne.
N.B. cette coupe est orientée commeles clichés du haut de page et à l'envers par rapport aux deux derniers (la partie gauche se rapporte à la page "Charvin").



Carte géologique très simplifiée des alentours de Flumet
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


Carte géologique au 1/50.000° à consulter : feuille Saint-Gervais-les-Bains

Merdassier

La Giettaz

Croise Baulet
Charvin LOCALITÉS VOISINES (Praz sur Arly)

Ugine

(Bisanne Saisies)

(Mont de Vorès)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Bornes

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 4/04/17