Mamelon Vert, Pointe de La Bajulaz, L'Aiguille

abrupts méridionaux de La Tournette
aperçu d'ensemble sur le chaînon de la Tournette

Peu au sud du sommet de La Tournette la crête N-S du chaînon est tranchée transversalement par les abrupts méridionaux de la Pointe de La Bajulaz. Du côté est ceux-ci se poursuivent vers le bas, par le versant sud de l'Aiguille des Vorets en direction du village de la Bottière (au sud du col du Marais). Du côté occidental cette ligne d'abrupts trouve sa prolongation dans ceux du Charvet, qui forment le versant de rive droite (septentrionale) du torrent qui descend en direction de Montmin.

image sensible au survol et au clic

Le chaînon de la Tournette, d'enfilade dans l'axe de ses plis vu du sud, d'avion, depuis l'aplomb de Saint-Ferréol.
a.A = anticlinal de l'Aulp ; s.A = synclinal d'Arclosan ; a.V = anticlinal du Varo ; f.pC = faille du Plan du Chouet (= branche la plus occidentale du faisceau de l'Arcalod) ; f.A1 = faille de l'Arcalod (branche principale du faisceau de l'Arcalod).
f.AW, f.AE = failles ouest et est d'Arclosan


La coupe naturelle presque E-W (c'est-à-dire transverse à la direction de la plupart des structures) ainsi créée est seulement due à l'érosion car elle ne correspond à aucun accident tectonique. Fondamentalement elle tranche l'enchaînement des deux plis majeurs, déversés vers l'ouest qui constituent tout le chaînon de la Tournette : le synclinal d'Arclosan, à l'ouest, surmonté par l'anticlinal du Varo, à l'est (cf. coupes). Elle présente le grand intérêt de mieux permettre d'analyser les particularités de ces deux structures que dans le secteur, plus septentrional, du sommet de la montagne :

image sensible au survol et au clic

Les crêtes méridionales de La Tournette, vues du sud-ouest, d'avion, depuis l'aplomb de Montmin (c'est la meilleure perspective pour analyser les rapports entre les divers accidents).
a.A = anticlinal de l'Aulp ; f.C = faille du Châtelard ; s.A = synclinal d'Arclosan ; f.V = faille du Varo ; d.Ch = décrochement du Charvet ; ØT = chevauchement du sommet de La Tournette ; f.To = faille de La Tournette ; a.V = anticlinal du Varo ; Øba = chevauchement de la Bajulaz ; ØV = chevauchement des Vorets ; f.AE = faille orientale d'Arclosan.

Au sud de la crête orientale de la pointe de La Bajulaz la chape urgonienne ayant été complètement enlevée l'érosion a affouillé, par une succession de ravines, l'Hauterivien - Valanginien, jusqu'au cœur de ce pli, sans qu'il soit possible d'ailleurs, dans ce versant très couvert, d'en analyser les détails, tel que les prolongements éventuels vers le sud des failles affectant l'Urgonien.

image sensible au survol et au clic

Le revers sud-oriental du chaînon de la Tournette aux abords de Serraval (rive droite du ruisseau du Marais) vu du sud-est, depuis le village de La Ville de Rosset (pour les basss pentes voir la page "Serraval") .
ØuH (en bleu) = surface de charriage basale des unités ultrahelvétiques ; f.A = faille d'Arcalod, branche occidentale (principale), en grande partie masquée derrière la butte des Frênes ; elle sectionne à 45° l'anticlinal  du Varo ; f.S = faille de Serraval (elle décale les imbrications affectant le matériel ultrahelvétique) ; f.pC = faille du Plan du Chouet (amortissement au sein de l'Hauterivien des Grands Lanchers ?).
Chevauchements mineurs, imbriquant la dalle urgonienne du flanc oriental de l'anticlinal du Varo et semblant s'amortir au sein de l'Hauterivien calcaire (Hc) : ØT = chevauchement de la Tournette ; ØV = chevauchement des Vorets. 

La coupe met principalement en évidence le faible pendage, par rapport aux couches, de la cassure qui décale la barre urgonienne au col des Vorets. Ceci ajouté au sens compressif de son rejet montre qu'on peut la qualifier de chevauchement des Vorets. Ce rejet a pour effet de surhausser la dalle urgonienne du Rocher de l'Aiguille et de porter à l'affleurement les couches, plus faciles à éroder, du Barrémien inférieur : c'est ce qui a créé la ligne de replats qui court vers le nord, presque horizontalement à flanc de montagne, en direction des chalets de Rosairy (voir la page "Tournette NE") .

image sensible au survol et au clic

Le revers sud-oriental de la crête de la Tournette vu du sud, d'avion
L'entaille méridionale de la dalle urgonienne de la crête de la Tournette, que l'on voit ici d'enfilade, donne une coupe naturelle de ses ondulations et cassures :
s.T = synclinal de La Tournette ; f.To = faille de La Tournette ; ØBa = chevauchement de la Bajulaz ; ØV = chevauchement des Vorets.
On voit ici d'enfilade ("par la tranche") la dalle urgonienne de la Tournette ; c'est elle qui se prolonge, vers le nord, par celle du Mont Lachat de Thônes : pourtant cette dernière est bien loin d'être vue d'enfilade puisque sa surface (dénudée vers le haut) est inclinée vers l'observateur (conformément au signe de pendage) : cela met bien en évidence la torsion des directions azimutales des plis qui constitue la virgation des Bornes (il affecte d'ailleurs aussi les crêtes d'arrière-plan).


En direction du sud le tracé de cet accident est inconnu : son orientation porte à envisager qu'il se raccorde à la faille N-S du Plan du Chouet, en traversant à flanc les ravines du versant oriental de la crête d'Arclosan, mais cette hypothèse s'accorde mal - a priori - avec le caractère de décrochement dextre à plan sub-vertical qui semble être celui de cette dernière cassure ...

- Sur la crête et sur le versant ouest cette entaille d'érosion montre la structure profonde de la voûte de l'anticlinal du Varo. Cela y met en évidence divers accidents de détail qui l'affectent et les particularités des relations qu'ils ont entre eux. Elle montre en particulier l'aboutissement des failles subverticales N-S que sont la faille de La Tournette et le décrochement du Charvet . on voit que ces deux cassures semblent se connecter dans leur partie basse, malgré un hiatus d'affleurements qui ne permet pas d'en préciser les modalités.

image sensible au survol et au clic

L'extrémité méridionale des abrupts de la Tournette vus du sud, depuis la butte 1931 au sud du col des Frêtes
d.Ch = décrochement du Charvet ; f.To = faille de La Tournette ; a.V = anticlinal du Varo.


 Vers le haut on voit d'autre part que la surface de cassure de la faille de la Tournette bascule vers l'ouest, ainsi qu'on l'observe plus au nord (voir la page "Tournette est"), mais que cela ne concerne que sa partie tout-à-fait supérieure. En outre cela se produit précisément là où aboutit, dans sa lèvre orientale, le tracé d'une faille inverse ("chevauchement de Bajulaz) qui se perd vers l'est au sein de l'Hauterivien : on voit clairement là que la lèvre droite de cette cassure a été tardivement déformée par un cisaillement vers l'ouest de sa succession de couches, mouvement qui est très similaire avec celui qui est, plus à l'est, à l'origine du chevauchement des Vorets.

image sensible au survol et au clic

Détails de l'extrémité méridionale des abrupts de la Tournette vus du sud, depuis le col des Frêtes (1899)
f.To = faille de La Tournette : les astérisques indiquent les endroits où l'on voit que son miroir, dégagé par l'érosion, est sensiblement vertical (il semble même porter de grosses cannelures peu inclinées vers le nord, ce qui indiquerait alors un jeu coulissant) . ØBa = chevauchement de la Bajulaz.


 L'examen de l'image ci-dessus amène à faire deux observations :

- 1 En ce qui concerne le chevauchement de la Bajulaz on voit bien l'effilement, par biseautage vers la droite, des couches de sa lèvre inférieure : il indique une vergence de chevauchement de la droite vers la gauche) ; par contre les couches de l'Hauterivien du compartiment chevauchant se disposent parallèlement à cette surface de cassure (cette disposition correspond typiquement à ce que l'on appelle une rampe* de chevauchement).

- 2 On observe que des replis dysharmoniques affectent les couches de l'Hauterivien à la voûte de l'anticlinal du Varo : ils sont attribuables au froissement des couches très déformables de cette lèvre est de la faille de La Tournette, sous l'effet de l'emboutissement, de la gauche vers la droite, de l'Urgonien, moins déformable, de la lèvre occidentale de cette faille : il est tout-à-fait vraisemblable que c'est le second effet des compressions qui ont été à l'origine du jeu de la faille de La Bajulaz.


 En définitive on peut donc résumer la formation de la géométrie actuelle par la succession de deux étapes de déformation, la première extensive, la seconde compressive (schéma ci-après). La faille de La Tournette est donc une ancienne faille à lèvre ouest abaissée, très similaire à la faille orientale de l'Arclosan ; mais, à sa différence, elle a été reprise par les déformations cisaillantes du flanc oriental de l'anticlinal du Varo alors que celle d'Arclosan a été basculée avec le flanc ouest de ce même pli.

figure plus grande

Coupe de l'extrémité sud des abrupts de la Tournette
(le sentier indiqué est celui qui accède à la Tournette depuis Montmin par les prairies de Lars. Dans sa partie supérieure il permet de rejoindre le sommet de la Tournette en suivant le talus hauterivien, parallèlement et au dessus du tracé de la surface du chevauchement de la Bajulaz).
s.A = synclinal d'Arclosan ; d.C = décrochement du Charvet ; f.To = faille de La Tournette ; ØB = chevauchement de la Bajulaz ; (le synclinal de la Tournette correspond au crochon synclinal de l'Urgonien rebroussé qui forme la crête sommitale de La Tournette).
Les replis secondaires mineurs de l'anticlinal du Varo sont dessinés de façon approximative.
En bas à droite on a schématisé les efforts subis par les roches au cours des deux étapes successives : les grosses flèches noires correspondent à la direction du raccourcissement qui a produit l'emboutissage de l'Urgonien de la lèvre ouest de la faille de la Tournette dans l'Hauterivien de sa lèvre est.


aperçu d'ensemble sur le chaînon de la Tournette

Diverses parties du chaînon :

 La Forclaz - Montmin

 Cotagne -Tournette est

 La Tournette

 Bajulaz - Beccaz

 Arclosan


Carte géologique très simplifiée des montagnes au nord de la Trouée de Faverges
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


Carte géologique à consulter : feuille Annecy-Ugine

Dent du Cruet

Tournette : chaînon

Tournette NE
La Forclaz LOCALITÉS VOISINES Sulens

(Entrevernes)

Arclosan

Serraval
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Bornes

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 23/02/17