Gondran

entre La Cerveyrette et le massif du Chenaillet

Les alpages du Gondran, au sein desquels la Durance prend sa source, sont ouverts dans des roches sédimentaires de la zone liguro-piémontaise, ce qui confère à ces alpages leur relief mou, propice à leur aménagement pour le ski de piste. Ils sont dominés à l'est par les crêtes rocheuses du Chenaillet, qui sont formées de roches magmatiques typiques des fonds océaniques ligures, mais en sont séparés par l'accident du Gondran, orienté grossièrement N-S (ce dernier est en général considéré comme le chevauchement d'une "unité du Chenaillet" sur celle "du Lago Nero" dont les affleurements du Gondran seraient la couverture).

 Rappel des notations désignant les formations sédimentaires ligures (voir la page "abréviations"):
slf = "Schistes lustrés" en séquences de type flysch (Crétacé supérieur) ;
SLcs = "Schistes lustrés" supérieurs : calcschistes gris du Crétacé supérieur ;
SLs = "Schistes lustrés" non calcaires du Crétacé moyen ;
SLc = "Schistes lustrés" inférieurs : alternances schisto-calcaires, attribuées au Crétacé inférieur ("formation de la Replatte")
js = calcaires marbreux du Jurassique supérieur.


image sensible au survol et au clic

Le massif du Chenaillet et les alpages du Gondran vus du nord, depuis le sommet du Chaberton (cliché original obligeamment communiqué par M. Pierre Gidon).
u.Ch
= unité du Chaberton ; u.LN = unité du Lago Nero ; u.Cb= unité du Chaberton ; u.F= unité des Fournéous ; u.R= unité de Rochebrune ; u.F= unité des Fournéous ; u.Br = unités briançonnaises.
f.rM = faille transverse de Roche Moutte (Cervières) ; f.Cv = faille transverse de Clavière ; ØL = chevauchement des unités ligures : ØG = chevauchement du Gondran ; f.J = faille du Janus ; f.B = faille des Baisses (= du Rio Secco) : ØPE = chevauchement des unités piémontaises externes.

Au nord-ouest la succession sédimentaire de l'unité du Lago Nero - Gondran bute contre les escarpements de dolomies noriennes de la crête du Janus par la faille du Janus, orientée NE-SW. Ces dolomies appartiennent au soubassement triasique de la zone piémontaise externe, plus précisément à l'unité de Rochebrune - Chalvet) qui est normalement recouverte en chevauchement par la précédente. Cette superposition s'observe effectivement dans le versant ouest du Gondran à la faveur de l'abaissement de plusieurs centaines de mètres qui affecte la lèvre sud de la faille du Janus.
image sensible au survol et au clic

Le Janus et les alpage occidentaux du Gondran vu du sud-ouest, depuis le col est de l'Ombilic (butte 2353)
ØL = chevauchement des unités ligures (u.LN = unité du Lago Nero) ; u.R = unité piémontaise externe de Rochebrune : f.Cl = faille de la Clarée ; f.J = faille (décrochement dextre) du Janus, abaissant fortement son compartiment sud-oriental (du Gondran).

Du côté sud-ouest, dans les hautes pentes de Nugue et de l'Alpe du Pied la série ligure du Gondran - Lago Nero repose ainsi sur le Jurassique moyen de cette unité de Rochebrune, dont le soubassement de dolomies noriennes (prolongement originel de celles du Janus) forme le petit sommet de l'Ombilic.

Le contact entre ces deux séries avait d'abord été considéré comme stratigraphique, car il y a accordance des pendages entre les deux unités. Mais on considère maintenant qu'il s'agit d'une surface de charriage car la série du Lago Nero s'avère être en succession renversée dans le versant oriental du Sommet des Anges ...

image sensible au survol et au clic

Le versant sud-occidental des crêtes du Gondran vu du sud, depuis le fort de la Lausette (suite du cliché vers la gauche à la page Infernet)
Entre la vallée de la Cerveyrette (dont le fond est hors du champ du cliché) et la crête du Gondran s'empilent plusieurs unités qui sont recoupées en outre par des failles ayant joué postérieurement au charriage des nappes :
u.iL = unité inférieure de la Lausette ; u.sL = unité supérieure de la Lausette ; u.N = unité de Nugue (= lame de quartzites rattachable aux "écailles intermédiaires" ?) ; u.R = unité piémontaise externe de Rochebrune ; ØL = surface de chevauchement des unités liguro-piémontaises (u.LN = unité du Lago Nero).
f.Cl = faille de la Clarée ; f.A = faille de l'Aup du Pied ; d.rM = décrochement (?) de Roche Moutte (= "décrochement de Cervières").

Plus au sud, à l'aplomb de Cervières, la succession de l'unité de Rochebrune est surhaussée par la faille W-E de Roche Moutte, de sorte que ses affleurements de Jurassique, ainsi que ceux de la série du Gondran, s'y terminent vers le sud en butant contre les dolomies noriennes de Roche Moutte.

image sensible au survol et au clic

La rive droite de la Cerveyrette en aval de Cervières, vue du sud-ouest depuis le point 2512 de la crête des Granges.
u.Gi = nappe de la crête des Granges, unité de l'Infernet ; u.TR = unité de Terre Rouge ; u.iL = unité inférieure de la Lausette ; u.sL = unité supérieure de la Lausette ; u.N = unité de Nugue ; u.R = unité piémontaise externe de Rochebrune ; ØL = surface de chevauchement des unités liguro-piémontaises (u.LN = unité du Lago Nero).
f.Cl = faille de la Clarée ; f.A = faille de l'Aup du Pied (prolongement méridional de celle des Acles ?) ; d.rM = faille de Roche Moutte.

Plus à l'ouest, dans les plus basses pentes occidentales de la crête du Gondran, l'unité de Rochebrune est tranchée par une grande faille, presque N-S, qui parcourt en longueur tout ce versant de rive droite de la Cerveyrette en passant par l'Aup du Pied pour aboutir à Cervières. Elle fait buter les unités piémontaises contre des unités briançonnaises et est jalonnée par une bande de cargneules qui s'élargit vers le sud. Cette faille de l'Aup du Pied représente sans doute le prolongement méridional de la faille des Acles. En effet le tracé de cette dernière peut être suivi depuis le nord jusqu'au Janus, où il est légèrement décalé vers l'ouest par la faille du Janus, puis son tracé reprend, toujours à peu près N-S, au sud de la butte de l'Ombilic (voir la carte ci-après).

Carte structurale schématique
des confins orientaux du Briançonnais au sud-est Briançon

extrait de la carte d'ensemble du Briançonnais

légende à la page "cartes du Briançonnais"

La structure tectonique des affleurements du Gondran eux-mêmes n'est pas simple : la succession stratigraphique y est reployée en un pli couché à coeur de quartzites jurassiques (ancien tégument de leur semelle ophiolitique). Les termes les plus récents du flanc inverse de ce pli (Crétacé supérieur à faciès de schistes lustrés) reposent par une surface de charriage sur les schistes lustrés jurassiques, à l'endroit, de la série piémontaise externe du Janus (ce chevauchement n'est visible que dans le versant ouest de la montagne).


 Carte géologique simplifiée des montagnes à l'est de Briançon
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

carte cliquer sur les imagettes Légende
catalogue des cartes locales de la section Briançonnais

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Briançon
aperçu général sur la stratigraphie du Briançonnais
aperçu général sur la tectonique du Briançonnais

Briançon

Montgenèvre

Chaberton
Infernet

LOCALITÉS VOISINES

Chenaillet

Lausette

Cervières

Lasseron
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Briançonnais

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 13/11/20