Rovon, Cognin-les-gorges, Izeron

bordure occidentale du Vercors au sud de la Drevenne

À la latitude de Saint-Marcellin, au dessus de Cognin-les-gorges et d'Izeron, la plaine de l'Isère est dominée par une lourde échine que jalonnent des buttes boisées comme celle de La Bouisse, au nord, et de La Condamine, plus au sud. Cette échine calcaire, exclusivement formée d'Urgonien est un mont* jurassien typique qui correspond au pli le plus occidental du Vercors à cette latitude, l'anticlinal du Nant.


Les gorges du Nant vues du nord-ouest, depuis les coteaux dominant Beaulieu (rive droite de l'Isère)
a.N = anticlinal du Nant ; f.M = faille de Montchardon.
Noter le relief extrêmement conforme* de part et d'autre des gorges : il résulte de la simple dénudation du sommet de la carapace urgonienne ployée par l'anticlinal.


Ce petit chaînon ferme du côté occidental la dépression de Malleval, de sorte que les eaux du torrent du Nant, qui s'en échappent ont dû trancher la voûte de l'anticlinal pour pouvoir rejoindre la plaine de l'Isère. Elle y ont ouvert une profonde entaille, très spectaculaire, en forme de boutonnière, les gorges du Nant. Ces dernières en donnent une coupe naturelle parfaitement orthogonale à l'axe du pli, qui en montre le ploiement extrêmement régulier, en un genou très arrondi déjeté vers l'ouest.
Le flanc ouest de l'anticlinal du Nant est en outre accidenté par une cassure extensive, la faille de Montchardon, qui surhausse la partie la plus basse de ce flanc du pli (il s'agit vraisemblablement d'une cassure créée antérieurement au plissement).

Du côté oriental la carapace urgonienne de l'anticlinal du Nant s'enfonce, par le jeu du chevauchement de Malleval, sous les calcaires du Fontanil du coeur de l'anticlinal des Coulmes. Le contraste est frappant entre le relief très conforme, en mont jurassien* typique, dessiné par la carapace urgonienne de l'anticlinal du Nant et la large combe anticlinale de Malleval, dont le relief est au contraire du type "inversé"*.

image sensible au survol et au clic

La rive septentrionale du vallon de Malleval vue du sud, depuis le lacet 825 de la D 22.
a.N = anticlinal du Nant ; ØM = chevauchement de Malleval ; f.P = prolongement septentrional probable de la faille de Presles ; a.Co = anticlinal des Coulmes


Au sud de Cognin, en direction de Saint- Pierre de Chérenne, le mont formé par l'anticlinal du Nant ne dessine plus qu'un simple épaulement boisé dont les pentes occidentales sont à peine incisées d'entailles transversales localisées (Le Dard, Rochers d'Alevoux etc..) et beaucoup moins profondes que les gorges du Nant.

image sensible au survol et au clic

La rive gauche de l'Isère au sud de Saint- Marcellin vue du nord-ouest depuis le rebord de la terrasse de Saint-Sauveur, dominant le hameau du Perron (abords est de Saint-Marcellin).
a.N = anticlinal du Nant ; f.M = faille de Montchardon
Le synclinal à coeur de Miocène dans lequel s'inscrit le cours de l'Isère est entaillé à deux niveaux emboîtés supportant chacun une terrasse quaternaire würmienne.


Au nord de Cognin, aux abords de Saint-Gervais le dessin cartographique de la bordure occidentale du Vercors s'accidente d'un important redent. Il coïncide avec le cours aval de la vallée de la Drevenne, lequel tranche plusieurs falaises successives pour déboucher dans la plaine alluviale de la Basse Isère. Ce redent est largement dû à la disparition, par plongement axial vers le nord, de la voûte urgonienne du mont jurassien de l'anticlinal du Nant, qui s'enfonce là sous la plaine de l'Isère aux abords sud de Rovon.

image sensible au survol et au clic

L'extrémité septentrionale du chaînon des gorges du Nant vus de l'ouest, depuis le hameau de Beaulieu (rive gauche de l'Isère à la latitude de Cognin).
Ø.R = chevauchement de Rencurel ; s.M = synclinal du Moléron ; ØPa = chevauchement de Pied Aigu ; a.N = anticlinal du Nant.


D'autre part à Rovon même, soit un peu plus de 1 kilomètre au nord-ouest du rebord du Vercors, des affleurements d'Urgonien émergent des alluvions de l'Isère, pratiquement dans le lit de la rivière, le long de la N532. Ces affleurements représentent des jalons sur le tracé probable du prolongement de l'anticlinal du Nant en direction de l'anticlinal de Poliénas.

image sensible au survol et au clic

Le débouché de la vallée de la Drevenne, en arrière de Rovon vu de l'ouest, depuis le hameau de Riquetière (rebord de la terrasse de Vinay, en rive droite de l'Isère)
s.R = synclinal de Romeyère (masqué par la perspective : il a été souligné de tirets jaunes) ; a.Co = anticlinal des Coulmes ; s.M = synclinal du Moléron ; a.N = anticlinal du Nant.
ØM = chevauchement de Malleval ; ØPa = chevauchement de Pied Aigu.
le tracé de la D35, dans le "balcon des Écouges" a été repéré par un trait rose.


Quoi qu'il en soit ils témoignent de la faible profondeur atteinte ici par l'érosion de la vallée de l'Isère, sous la surface du colmatage alluvial, puisque le bedrock y remonte à l'air libre. Ce "seuil de Rovon" ferme, du côté aval, la dépression lacustre, centrée sur l'"ombilic de Moirans", qui a été aménagée par le surcreusement glaciaire würmien de la vallée de l'isère au sortir de sa trouée entre Chartreuse et Vercors. De fait, en aval de ce point, le lit actuel de l'Isère s'encastre entre deux talus créés par l'entaille du cours d'eau dans les terrasses würmiennes qui garnissent toute la largeur de la vallée (à Rovon il s'agit plus précisément de la terrasse de Vinay).


Carte géologique très simplifiée des environs de Malleval.
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
légende des couleurs



cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Grenoble et Vif

(Poliénas)

St Gervais
(Vinay) LOCALITÉS VOISINES Écouges

Presles

Malleval
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Vercors

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 21/07/16