vallon de Sales, Platières, Tête à l'Ane

revers nord-est de Platé et revers occidental des Rochers des Fiz

Le torrent de Sales draine du sud vers le nord la moitié orientale du massif de Platé, entre les crêtes de Tête Pelouse - Grandes Platières, à l'ouest (voir la page "Flaine") et celle des Fiz - Tête à l'Ane, à l'est (voir la page "Fiz").

image sensible au survol et au clic

Les pentes de rive gauche du vallon de Sales
, vues de l'est depuis le rebord des falaises nord-occidentales de la Pointe de Sales.
La large voûte de l'anticlinal des Platières plonge doucement vers le NE (vers la droite) ; son axe passe par le sommet des Grandes Platières et suit, vers la droite la limite supérieure des affleurements de calcaires nummulitiques (elle passe un peu en avant de Tête Pelouse).
f.S = faille de Sales. Le nom "Les Platières" désigne en fait les larges pentes sculptées de lapiaz* qui sont formées par la dalle structurale du sommet des calcaires nummulitiques.


Son thalweg met à nu des couches tellement peu pentées, dans l'ensemble, que l'on pourrait croire qu'il suit le creux d'un synclinal, à l'instar d'un val jurassien. Ce n'est pourtant pas le cas car l'axe de l'ample synclinal de Platé (orienté plus NE-SW que N-S) lui est très oblique. Le torrent entaille en fait la partie basse du flanc oriental de l'anticlinal des Platières, dont le pendage est effectivement très faible.

image sensible au survol et au clic

L'extrémité septentrionale du chaînon des Fiz, vue du NE depuis les pentes de Sans Bet (au NE de Sixt).
ØA = chevauchement d'Anterne : cet accident concerne toute la succession stratigraphique du chaînon des Fiz et naît par décollement de la dalle tithonique qui affleure au fond du vallon d'Anterne ; a.B = anticlinal couché du Buet.
Plis sur-imposés, à grand rayon de courbure : s.P = synclinal de Platé ; a.Pl = anticlinal des Platières.



Le sentier qui suit ce thalweg donne par ailleurs un bon aperçu de la succession stratigraphique, les trois ressauts de cascades qu'il franchit correspondant respectivement, de l'amont vers l'aval, à l'Urgonien (cascade de Trainant), à la limite Hauterivien-Valanginien (cascade de Sales) et au Tithonique (cascades de la Pleureuse et de la Sauffaz).

image sensible au survol et au clic

La partie amont du vallon de Sales vue du nord, depuis les basses pentes de la Pointe de Sales.
f.S = faille (décrochement) de Sales : observer la réduction de l'épaisseur du Sénonien dans le compartiment sud-oriental (de gauche) ; s.P = synclinal de Platé : son axe, fort peu incliné, suit la rive orientale du vallon de Salles (et non son fond) .
Les chalets de Sales sont installés sur la dalle du sommet de l'Urgonien décapée à la faveur de l'ablation des couches plus tendres de l'Apto-Albien.


Le vallon est traversé obliquement, immédiatement à l'amont des chalets de Sales, par une cassure assez spectaculaire, la faille de Sales , qui est orientée à peu près comme l'axe du synclinal (c'est-a-dire à 45° de l'orientation du thalweg de Sales).

Le décalage vertical et les crochons qui affectent ses lèvres indiquent sans ambiguïté que cette faille a eu un jeu compressif. D'autre part la cartographie met en évidence un décalage dextre des limites des couches qu'elle recoupe. Il s'agit donc vraisemblablement d'un décro-chevauchement*. Le changement d'épaisseur du Sénonien que l'on observe de part et d'autre de cette cassure au niveau des chalets de Sales est peut-être à mettre sur le compte de son rejet coulissant, à moins qu'il résulte d'un jeu précoce anté-nummulitique ...

Vers le NE, la faille de Sales se poursuit jusqu'à la crête des Rochers des Fiz, qu'elle franchit 700 m au sud de la Pointe de Sales (d'ailleurs avec un rejet vertical assez différent : voir la page "Anterne").


Le versant occidental de la crête des Rochers des Fiz (partie nord), vu de l'ouest, depuis les Grandes Platières (cliché et détails d'interprétation par M. Michel Delamette).
s.P = synclinal de Platé : son axe pend légèrement vers la droite (vers le sud-ouest) ; f.S = faille de Sales : on a indiqué les plissotis (dans le Sénonien) et le crochon arrondi (dans l'Urgonien) qu'elle détermine sur ses lèvres.


image sensible au survol et au clic

Le versant occidental de la crête des Rochers des Fiz (partie sud), vu de l'ouest, depuis le col de Monthieu (crête entre les grandes Platières et le Grand Colonney).
s.P = synclinal de Platé : son axe pend doucement vers la droite (vers le sud-ouest) ; f.S = faille de Sales.
(voir plus de détails des pentes de la pointe d'Anterne à la page "Fiz").



Vers le SW la faille de Sales atteint la crête de Platé - Châteaux de Cran au col de la Portette. Au delà on la perd sous les éboulis du versant ouest de la Pointe de Platé (concernant son prolongement éventuel se reporter à la page "Platé").



aperçu généralsur le massif de Sixt


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Cluses

.
Carte géologique très simplifiée de l'extrémité sud-ouest du Haut Giffre
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074.



Les Carroz

Sixt

Commune
Flaine

LOCALITÉS VOISINES

Anterne

Tête du Colonney

Platé

Fiz
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section CHABLAIS

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 20/04/18