Col du Bonhomme, Têtes des Fours

l'extrémité méridionale du massif cristallin du Mont Blanc

A l'extrémité méridionale du massif du Mont-Blanc le bloc cristallin principal du massif (qui est aussi le plus oriental) disparaît vers le sud en s'enfonçant sous la couverture sédimentaire aux abords du refuge de la Croix du Bonhomme. Ceci est dû au plongement de sa voûte, dont on voit ainsi la forme, dessinée par la surface de la pénéplaine anté triasique.

image sensible au survol et au clic

Le versant sud-ouest des Têtes des Fours et le fond du vallon de la Sausse, vus du sud depuis la Crête des Gittes (col 2413)
LgB : Lias gréseux du Bonhomme ("grès singuliers") ; Lmb = Lias microbrèchique (Sinémurien).
u.R = unité de Roselend ; u.G = unité de la crête des Gittes ; f.CB = faille du col du Bonhomme.
Noter la voûte anticlinale (a.B), fortement plongeante vers le sud-ouest, que décrit l'interface cristallin - sédimentaire (tirets rouges) et le fait que, dans le détail, l'érosion l'a décapée capricieusement, en ne mettant le cristallin à nu que sur des plages restreintes (ceci en raison du beau développement des grès du Trias basal, presque aussi résistants).


Cette voûte est toutefois rompue du côté occidental par la faille du col du Bonhomme, laquelle s'avère être là une cassure à pendage fort abrupt qui surhausse ce chaînon par rapport à la dépression des Lacs Jovet.

image sensible au survol et au clic

Les abrupts des Têtes des Fours vus du nord, depuis Plan Jovet.
f.cB = faille (subverticale) du col du Bonhomme ; ØR = surface de chevauchement de l'unité de Roselend (tranchée et abaissée par f.cB).


La succession stratigraphique de cette extrémité sud du bloc du Mont Blanc est assez particulière : elle se caractérise surtout par la présence, au dessus des habituelles formations triasiques, d'un niveau grèseux, les "grès singuliers du col du Bonhomme", dont l'âge est mal connu mais plus récent que l'Hettangien et semble correspondre à une large partie du Lias.

(c'est par erreur que ces couches sont attribuée au Rhétien sur la carte géologique, feuille Saint-Gervais).


Les Rochers du Bonhomme vus du nord-est, depuis la Tête nord des Fours (collet 2740, au sud du sommet)


Ces couches sont directement recouvertes par des schistes argileux, d'âge sans doute aalénien. Il s'agit donc là d'une succession à dépôts réduits, caractérisant un domaine sédimentaire de haut-fonds, ce qui témoigne assez clairement du jeu ancien (jurassique) des failles du socle cristallin de ce secteur.

image sensible au survol et au clic

Les Têtes des Fours et le col de la Croix du Bonhomme vus du sud-ouest, depuis la crête des Gittes
LgB : Lias gréseux du Bonhomme ("grès singuliers") ; Lmb = Lias microbrèchique (Sinémurien).
u.R = unité de Roselend (= couverture du cristallin du bloc des Fours) ; u.G = unité de la crête des Gittes.


Le bloc soulevé correspondant a sans doute même émergé à certains moments, car on y observe des conglomérats à litages fluviatiles typiques.

Un affleurements de conglomérats fluviatiles, au sein des grès singuliers du col du Bonhomme.

(pentes à l'ouest du col des Fours (alt. 2660)

Observer les litages obliques, plus inclinés que ceux des grès, dans les conglomérats, (dont les galets ménagent d'ailleurs souvent des espaces entre eux).

Étonnamment, l'aspect de ces dépôts liasiques est par places celui de conglomérats quaternaires !.

 

La faille du col du Bonhomme, qui limite du côté NW le bloc de socle du Bonhomme semble bien se poursuivre en rive gauche du vallon de la Sausse dans l'éperon nord des Roches Merles ; mais son prolongement plus méridional perd son pendage subvertical pour prendre une inclinaison vers l'est : elle se transforme ainsi en un des accidents chevauchants qui ont été reconnus par les auteurs qui ont effectué la cartographie géologique de ce secteur (cf. page Roselend).
On observe donc, à cet endroit, un autre cas où la couverture d'un bloc de socle, dont la surface est ployée en une large voûte anticlinale, s'est décollée et pour être prise dans un système de cisaillements sub-horizontaux.

image sensible au survol et au clic

Le vallon de la Sausse et la crête des Roches Merles vus du nord-est, depuis le col de la Croix du Bonhomme.
u.G = unité de la crête des Gittes ; u.Rs = unité de Roselend supérieure (unité des Fours) ; a.B = anticlinal du Bonhomme (voûte du bloc oriental du Mont Blanc) ; f.CB = faille du col du Bonhomme ; u.Ri = unité de Roselend inférieure (unité de la Pennaz) ; ØbP = chevauchement des Bancs de la Pennaz.
tnc = calcschistes à oolithes ferrugineuses attribués au Callovien (équivalent latéral des Terres Noires) ; LgB = Lias gréseux du Bonhomme ("grès singuliers") ; gn (astérisque rouge) = blocs de gneiss (écailles tectoniques ou plutôt olistolites ?).


 Le contact entre l'unité de Roselend et l'unite de la crête des Gittes, qui la surmonte, est considéré notamment sur la carte Bourg-Saint-Maurice, comme une surface de chevauchement. On trouvera à la page "Cormet de Roselend" un exposé des faits qui portent à y voir un simple contact stratigraphique. Dans le secteur du col du Bonhomme ce contact est jalonné par des lentilles de calcaires microbréchiques datés du Sinémurien. Ce fait me semble s'expliquer beaucoup plus aisément en y voyant des olistolites que des copeaux tectoniques (voir aussi à ce sujet les commentaires complémentaires).


Carte géologique simplifiée du Beaufortain central, entre Beaufort et les Chapieux
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Saint-Gervais et Mont-Blanc.

Roselette

Lacs Jovet

Mont-Blanc
Crête de la Pennaz LOCALITÉS VOISINES La Seigne

vallon de La Gittaz

Cormet de Roselend

Les Chapieux
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Mt Blanc

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 30/10/16