Le Désert en Valjouffrey, Font Turbat

Haut Valjouffrey : vallon et crêtes des sources de la Bonne

Le village du Désert en Valjouffrey est installé au sommet d'une côte marquée du fond de la vallée de la Bonne, sur un replat où elle s'élargit : ce dernier est dû à l'effet de barrage créé par l'affrontement de deux cônes de déjections opposés, celui du Torrent de la Laisse au nord et celui du Torrent de l'Ècharenne au sud. En fait ces deux torrents ont leur tracé guidé par un même accident transverse à la vallée, la faille du Désert en Valjouffrey.

Au nord du village du Désert la coupe naturelle du versant sud des cols jumeaux de Côte Belle et des Marmes montre que le Pic de Valsenestre est séparé du chaînon méridional de la Muzelle par un fossé à contenu sédimentaire que cette faille limite du côté ouest, tandis que le ravin suit d'assez près la surface de la pénéplaine anté-triasique .

image sensible au survol et au clic

Le versant méridional du col de Côte Belle (vallon de la Laisse)
vu du sud, depuis les ruines de Serveilles (échine ouest du Pic des Souffles)

f.DV = faille du Désert-en-Valjouffrey ; s.pa = surface de la pénéplaine anté-triasique.

On distingue, dans les pentes à l'ouest du col de Côte Belle, le début du basculement vers le nord-est de la surface de cassure. Vers le bas elle sectionne à tour de rôle les strates, de haut en bas de la succession.

Les couches y sont pratiquement disposées verticalement sur toute la hauteur et le fossé tectonique se rétrécit presque à zéro au niveau du fond de la vallée de la Bonne : cette géométrie s'interprète parfaitement en considérant qu'il s'agit du fond d'un hémigraben qui a eu ses deux bordures redressées par les serrages de l'épisode compressif final de la formation de la chaîne.

Les couches calcaires de la crête séparant les deux cols subissent de façon spectaculaire le phénomène du fauchage*, qui y est facilité par le fait que la stratification et la schistosité y sont verticales.


Vue rapprochée de l'échine sud de la Tête de Côte-Belle (2388).
Les bancs de calcaires liasiques, dont le pendage est vertical, sont débités en plaques qu'un fauchage* fait basculer dans le sens de la pente (donc, comme on peut le voir sur ce cliché, en sens opposé d'un versant à l'autre de cette butte intermédiaire ).


Du côté nord du col de Côte Belle cette faille détermine la base de la pyramide sommitale du Pic de Valsenestre. Sa surface de cassure y a été basculée vers le nord-est, de sorte que le granite qui forme ce sommet est légèrement chevauchant sur les schistes jurassiques du contenu de l'hémigraben. Elle se termine peu à l'ouest du sommet en butant contre le faisceau de failles du linéament d'Aspres-lès-Corps.

On trouvera des renseignements complémentaires sur le versant nord du col de Côte-Belle dans le site du Patrimoine matheysin, à la page "Valsenestre : Côte-Belle"

Au sud du village du Désert la coupe naturelle du versant nord-ouest du col de la Vaurze montre en outre que la faille du Désert en Valjouffrey dessine, avec les strates du "synclinal", une sinuosité avec torsion concave vers le SW de sa partie haute. Cette torsion n'est autre que le prolongement de celle qui affecte les plis du versant sud-est du col. Elle résulte visiblement de l'"emboutissement" d'ensemble de tout l'hémigraben de Morges, y compris de sa faille bordière sud-ouest (la faille de Villar-Loubière), par le chevauchement du Péou de Périnon : cela confirme l'antériorité de par rapport à ce chevauchement (voir la page Souffles).



image sensible au survol et au clic

La rive gauche du Valjouffrey à la hauteur du Désert, vue du sud depuis le col de Côte Belle

image sensible au survol et au clic

Les pentes nord-occidentales (versant Valjouffrey) du col de la Vaurze
vue plus détaillée, depuis le nord - nord-ouest, depuis le col de Côte Belle
ØP
= chevauchement du Péou de Périnon (il est masqué sous les éboulis et s'amortit là dans le contenu sédimentaire de l'hémigraben).


En amont du Désert-en-Valjouffrey le vallon des sources de la Bonne tourne de près de 90° pour s'orienter SE-NW. Il s'engage ainsi pratiquement dans l'axe d'allongement du pluton* granitique de Font Turbat. Ce vallon est alors fermé à l'amont par la paroi spectaculaire de l'Olan qui domine de plus de 1000 m, le refuge de Font Turbat. Elle est formée de gneiss amphiboliques qui reposent presque directement sur le granite de Turbat dans lequel est entaillé l'auge du vallon.

 

 Le vallon de Font Turbat
vu d'aval, du nord-ouest, depuis le vallon de la Haute Pisse (son affluent de rive droite).

Le cours tout-à-fait supérieur de la Bonne emprunte une belle "auge" glaciaire. Toutefois cette auge, comme la plupart de celles du massif, n'est pas exemplaire car son fond plat n'est pas visible, masqué par les cônes d'éboulis qui descendent des deux versants.

Les deux épaulements de l'auge glaciaire dont formés par le granite de Turbat, de même que le Pic de Turbat, au fond à droite.
Par contre la pyramide de la face nord-ouest de l'Olan, qui ferme le vallon du côté amont gauche, est constituée de gneiss amphiboliques.


On remarque encore une fois que les plutons granitiques sont souvent plus facilement érodés que leurs bordures gneissiques (surtout s'il s'agit de gneiss amphiboliques).


La partie amont du vallon de Font Turbat et le Pic des Souffles, vus de l'est depuis le lac des Pissoux (sous la brèche de l'Olan)
gn.L = gneiss de type Lavey, migmatisés, formant un panneau intercalaire entre les deux masses granitiques.
Les granites d'Orgières et de Turbat sont tous deux de type monzonitique*, le premier, plus ancien, gris verdâtre, à amphibole et le second, intrusif dans le premier, de teinte claire ("leucocrate"), souvent à très gros grain ("porphyroïde").
Voir le versant opposé de cette crête à la page "Vaurze".


voir l'aperçu général sur le Valjouffrey


cartes géologiques à 1/50.000° (*) à consulter : feuille Saint-Christophe


Carte géologique simplifiée du Valjouffrey et du Valgaudemar
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


cartes voisines : plus à l'ouest : Valjouffrey ; plus à l'est : Ailefroide ;
plus au sud-ouest : Champsaur ; plus au sud : Chaillol ; plus au sud-est : Champoléon

accès général aux cartes des secteurs voisins


Pic de Valsenestre

Muzelle sud ; Valsenestre est

Arias ; Mariande
Valsenestre

LOCALITÉS VOISINES

Olan

Saint- Maurice

Vaurze ; Orgières

La Chapelle en Valgaudemar
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Oisans

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 22/10/16