Saint-Maurice en Valgaudemar, le Grun

la partie aval du cours de la Séveraysse au sein du cristallin du massif du Pelvoux

En aval de Villard-Loubière et aux abords de Saint-Maurice en Valgaudemar la vallée de la Séveraysse prend une orientation NE-SW, bien différente de celle E-W qu'elle a plus en amont. Il est clair en aval de Saint-Maurice que ce changement de direction est dirigé par l'existence d'une grande faille que le cours de la rivière suit presque exactement (en le masquant des ses alluvions) jusqu'au village du Séchier puis qui traverse à flanc les pentes dominant Saint-Jacques en Valgaudemar.

On peut l'appeler décrochement du Bas Valgaudemar car, au débouché de la vallée dans le Champsaur, cet accident décale de près de 2,5 km, dans le sens dextre, la limite entre le socle cristallin et sa couverture sédimentaire (voir les pages "Saint-Firmin" et " Petit Chaillol").

image sensible au survol et au clic

La partie aval du Valgaudemar, vue de l'ouest, depuis le Bec de l'Aigle (crête sud du Grun de Saint-Maurice).
ØG = chevauchement du Grun ; d.bV = décrochement du Bas Valgaudemar.


En amont de Saint-Maurice c'est très probablement cet accident que l'on observe, en rive droite, dans le socle cristallin de la rive septentrionale du Valgaudemar aux abords occidentaux du village du Roux : une bande d'affleurements liasiques y est en effet prise entre deux murs de socle cristallin orientés NE-SW.

Il est surprenant que, seulement une centaine de mètres plus au nord, la coupe naturelle du torrent de Colombeugne ne montre plus d'incice d'une cassure au sein du socle cristallin. Une terminaison aussi brutale paraît bien étonnante, en regard de l'ampleur du rejet de la cassure. Mais effectivement il n'y a aucun indice qu'il se poursuive plus au nord dans le versant des rochers de Baume Rousse : ceux-ci sont au contraire limités du côté oriental par une cassure d'orientation toute différente, la faille de la Loubière, NW-SE, jalonnée aussi par une bande d'affleurements de Trias et de Lias (elle traverse orthogonalement la vallée de la Séveraisse et se branche plus haut sur la faille du Désert en Valjouffrey).

image sensible au survol et au clic

Le revers méridional de la crête de rive gauche du Valjouffrey (rive droite du Valgaudemar), vu du SE depuis le Pic des Hauts Moulins (massif du Petit Chaillol).
f.Dv = faille du Désert en Valjouffrey ; f.L = faille de la Loubière; f.Co = faille de Colombes ; gr.G = granite du Grun ; gr.O = granite d'Orgières ; gr.T = granite de Turbat ; msc = micaschistes chloriteux ; ap = amphibolites ; gn.b = gneiss biotitiques ; gn.o = gneiss oeillés de Crupillouse ; gn.mL = gneiss migmatisés de La Lavey ; gnV = gneiss de Villar-Loubière (mylonite alpine vraisemblable).


À l'ouest de Saint-Maurice la rive droite de la Séveraysse est dominée par les escarpements cristallins du Grun de Saint-Maurice. Un chapeau de granite y coiffe les amphibolites et micaschistes de la "série corticale" (voir la page "roches cristallines") qui affleurent en bas de versant jusque là où la vallée débouche hors du massif cristallin. L'examen de leurs rapports montre que le granite et les migmatites qui le frangent sont vraisemblablement renversés et recouvrent par chevauchement la succession replissée de la série corticale.

image sensible au survol et au clic

La rive droite du Valgaudemar à son extrémité aval, vue du SE depuis le Pic des Hauts Moulins (massif du Petit Chaillol).
ØG = chevauchement du Grun ; f.sM = faille (W-E) de Saint-Maurice.


Au sud de Saint-Maurice la rive gauche de la Séveraysse est dominée par les escarpements cristallins du Petit Chaillol, où prédominent largement les roches de la "série corticale" (amphibolites et micaschistes : voir la page "roches cristallines").


cartes géologiques à 1/50.000° (*) à consulter : feuilles La Mure, Saint-Christophe-en-Oisans, Saint-Bonnet et Orcières


Carte géologique simplifiée des confins du Beaumont et du Valjouffrey (secteur au nord de Saint- Maurice)
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
plus à l'ouest : Beaumont ; plus à l'est : Valgaudemar ;
plus au sud : Chaillol
(ci-dessous)

Carte géologique simplifiée des montagnes du groupe du Chaillol (secteur au sud de Saint- Maurice)


figure agrandissable //version plus grande de cette image
Carte géologique d'ensemble, très simplifiée, du massif Pelvoux-Écrins.
Les terrains sédimentaires des enveloppes du massif n'ont pratiquement pas été subdivisés et la carte montre surtout la répartition des principaux types de roches cristallines (légende en marge de la carte).

voir l'aperçu général sur le Champoléon

Valjouffrey

Pic de Valsenestre

Vaurze
(Rouchoux ; Vachers)

LOCALITÉS VOISINES

Pétarel

(Saint- Firmin)

Petit Chaillol

Molines ; Colle Blanche
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Drac

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 26/11/16