Le Glacier Noir

entre les chaînons du Pelvoux et des Écrins

Le Glacier Noir occupe le fond d'une longue vallée glaciaire sinueuse qui longe le pied des faces nord du chaînon du Pelvoux. Il se signale d'abord par l'importante couverture de cailloutis morainiques qui masque la glace dans toute sa moitié aval (d'où le nom du glacier) et par la splendide moraine latérale qui borde sa langue terminale.
La partie aval de la vallée du Glacier Noir
vue de l'est, depuis le sentier du refuge du Glacier Blanc

 Vue d'ensemble de la langue terminale
Noter l'absence de moraine frontale, remplacée par un épandage "fluvio-glaciaire" par le jeu des divagation du torrent alimenté par l'eau de fonte.
La crête de la moraine latérale indique le niveau atteint par la surface du glacier lors de la dernière crue (c'est-à-dire au XIXe siécle, à la fin du "petit âge de glace")
version plus grande, muette, de cette image

  Vue agrandie de la moraine latérale
Le sentier qui court sur sa crête donne l'échelle des blocs qui sont incorporés dans la matrice morainique.
Dans la partie haute du cliché le côté interne de la moraine est raviné par les eaux météoriques : c'est là un processus qui aboutit à l'abaissement de l'altitude relative de la crête.
version plus grande, muette, de cette image

La structure géologique de la vallée glaciaire est relativement simple. Son fond et surtout sa rive droite sont entaillés dans le retombée nord de la voûte du pluton* granitique d'Ailefroide, qui forme le soubassement du Pelvoux (granite "monzonitique", qui flanque du côté est celui, "albitique", de La Bérarde).
Une grande faille E-W semble longer le pied des abrupts du chaînon du Pelvoux et avoir dirigé le tracé du cours du bassin supérieur du glacier : en effet à ses deux extrémités la faille de la Momie, à l'est, et la faille de Coste Rouge, à l'ouest se placent remarquablement dans le prolongement l'une de l'autre (même si le sens de leur jeu, vertical ou plutôt coulissant ?, ne semble pas très clairement établi.

image sensible au survol et au clic

Les crêtes de rive droite de la vallée du Glacier Noir vues du nord-est, depuis le sommet des Agneaux.
Le toit du pluton* de granite d'Ailefroide est souligné de rose ; il sectionne les limites, très redressées, entre les différentes bandes de gneiss, notamment celle limitant les anatexites du Pelvoux des gneiss amphiboliques des Pics d'Ailefroide (elle passe à l'aplomb de la brèche qui sépare le pic du Coup de Sabre de l'Ailefroide oriental).
f.M = faille de la Momie ; f.CR = faille de Coste Rouge (son prolongement très vraisemblable)


En rive gauche (nord) du cours aval du Glacier Noir le plongement de la voûte du pluton* fait que le granite n'apparaît plus à l'affleurement. Le chaînon des Écrins, qui forme les crêtes de cette rive est uniquement entaillé dans la voûte gneissique de ce pluton, qui montre la juxtaposition de plusieurs bandes de gneiss de natures diverses, dénivelées par des failles à peu près N-S.

Il est difficile de reconnaître un thème structural quelque peu cohérent dans cette juxtaposition de compartiments assez disparates. Tout au plus peut-on voir s'ébaucher une disposition grossièrement anticlinale dont la voûte se situerait à la Barre Blanche.

image sensible au survol et au clic

La face sud du chaînon de la Barre des Écrins et le débouché de la vallée du glacier Blanc vus du sud, depuis le sommet du Mont Pelvoux (Pointe Puiseux).
gran. = granite à grain fin du Pic Coolidge ; f.NC = faisceau de fractures N-S du Pic de Neige-Cordier ; f. = failles mineures à peu près N-S.


 


carte géologique au 1/50.000° à consulter : feuille Saint-Christophe en Oisans


Ecrins, versant ouest

Barre des Écrins

Les Agneaux
La Bérarde

LOCALITÉS VOISINES

Eychauda

Pics d'Ailefroide

Mont Pelvoux

chaînon de Clouzis
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Oisans

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 23/10/16