Aiguille de Vénosc, col du Vallon, Clapier du Peyron

la crète entre le vallon de La Muzelle et celui du Lauvitel

Sur l'arête qui descend vers le nord depuis le sommet du Clapier du Peyron le col du Vallon est déterminé par une bande sédimentaire transversale à la crête qui ne se poursuit guère vers l'ouest dans le vallon de Lauvitel, mais se raccorde vers l'est à celle N-S de la Muzelle : elle en apparaît comme une simple apophyse que limite toutefois du côté nord la faille de Ser Barbier, assez spectaculaire par sa planéité, mais qui se raccorde apparemment sans l'intersecter avec celle limitant du côté ouest le fossé du vallon de La Muzelle (voir la carte ci-après).

image sensible au survol et au clic

Le versant est du col du Vallon vu de l'est, depuis l'arête Coche - Pied de Bary
La coupe A du schéma ci-après est perpendiculaire à la crête du col, tandis que la coupe B suit cette crête.

Bien qu'orthogonale à la bande du vallon de la Muzelle, qui représente le prolongement méridional, au sud des Deux-Alpes, de l'hémigraben du Ferrand, cette bande sédimentaire s'avère correspondre néanmoins aussi à un hémigraben. Son fond est fortement incliné vers l'est et la largeur d'affleurement de son contenu sédimentaire s'ouvre donc dans cette direction, disposition qui est sans doute due au basculement vers l'est du flanc ouest du fossé de la Muzelle (qui a été occasionné par le pincement synclinal de ce dernier, lors des déformations induites par la compression alpine).



version plus grande de cette image
Schéma cartographique de la géologie des abords du vallon de la Muzelle.


Coupes du col du Vallon (localisées en 6A et 6B sur la carte)
A = coupe perpendiculaire à la crête du col, entre le lac de la Muzelle et le col du Vallon.
B = coupe le long de la crête du col, transversale au fossé d'effondrement liasique
NB : A et B sont orientées à près de 90° l'une de l'autre ; B est une coupe selon un plan qui aurait été vertical lors du dépôt. En fait les couches sont maintenant basculées vers l'est, du fait du pincement synclinal de l'hémigraben de la Muzelle, conformément à la coupe A, et l'horizontale du plan de coupe correspond à une surface qui est maintenant doucement inclinée vers l'ouest.


En effet son contenu de schistes domaro-toarciens héberge à plusieurs niveaux des lames (olistolites) de socle cristallin de houiller ou de dolomies triasiques.

image sensible au survol et au clic

Les olistolites disséminés à flanc de versant, en rive gauche du ravin des Ruines (basses pentes orientales du col du Vallon)
Noter la diversité des éléments et leur forme lenticulaire, aplatie dans le plan du feuilletage du Toarcien (s0).


De plus son fond est colmaté par des lits alternants de Lias calcaire et de brèches à matériel cristallin et triasique. .

image sensible au survol et au clic

Les brèches de la base du remplissage sédimentaire du col du Vallon
Vue prise, du sud vers le nord, à la Draye de l'Embernard.
Des lames de calcaires liasiques, gris clair, sont interstratifiées dans les brèches (galets bien visibles en haut à droite, sous le marteau). Les couches sont relevées presque à la verticale par le basculement tectonique, vers l'est, du flanc occidental de l'hémigraben de la Muzelle. Les divers blocs isolés sont de éboulis quaternaires.


La cartographie des affleurements montre que ce matériel s'appuyait du côté sud sur le socle cristallin de la Tête de la Muraillette par la faille de l'Embernard qui apparaît ainsi comme une paléofaille liasique.

image sensible au survol et au clic

La faille de l'Embernard, au pied des escarpements de la Tête de la Muraillette (pentes de rive droite du ravin des Ruines).
La surface de contact cristallin - sédimentaire n'est absolument pas plate, ni marquée de tectoglyphes de friction. Au contraire elle est marquée par des apophyses de gneiss qui s'engagent en indentation et se terminent en pointe dans les schistes toarciens ; les surfaces limitant ces lames sont disposées comme le marteau supérieur alors que la schistosité est disposée comme le marteau inférieur (avec des pendages et des orientations distinctes)
le personnage est J.C. Barféty


Pour plus de détails consulter la publication087


cartes géologiques à 1/50.000° (*) à consulter : feuille La Mure, Saint-Christophe

Bas Vénéon

Vénosc - Les Deux-Alpes

Lanchâtra
Lauvitel - brèche du Perrier

LOCALITÉS VOISINES
Vallon de la Muzelle

Lac Labarre

Valsenestre

Valsenestre oriental
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Oisans

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 5/11/16