Le vallon des Pelouses


Ce haut vallon, relativement herbeux et riant, s'épanouit en amont des chalets d'Andrevez, dans les couches de la partie haute (jurassique et crétacée) de la nappe de la Font-Sancte.


Le vallon inférieur des Pelouses vu du nord, depuis les abords des chalets d'Andrevez
en fond de tableau la crête de la Main de Dieu et l'arête sud de la Dent de Rocher
En premier plan blocs de marbres clairs du Malm, éboulés depuis les Cornes de Chancel (falaises de droite).


image sensible au survol et au clic

Les crêtes du versant septentrional de la Saume vues du nord, depuis le Pic d'Assan (sommet 2609)

Il est dominé en rive gauche par les éperons rocheux des cornes de Chancel, qui sont essentiellement formés par les marbres en plaquettes du flanc oriental du synclinal de la Maison du Roy. Leur mise en relief est liée au passage d'une grande faille transverse, la faille des Pelouses.

Cette cassure extensive est à peu près parallèle à celle, plus septentrionale, de la Mourière. Elle provoque, comme cette dernière, un abaissement de plusieurs centaines de mètres de son compartiment méridional. On constate, sur la crête du Pic d'Escreins, qu'elle affecte à la fois les deux nappes superposées de la Font-Sancte et de Peyre Haute.

image sensible au survol et au clic

Les crêtes drainées par le vallon inférieur des Pelouses
vues de l'est depuis le sommet de la Saume
Le vallon des Pelouses, qui passe en avant des Cornes de Chancel, est masqué par la crête de Pra Françès. Les rochers des Bancas (désignés par J) sont visibles à gauche en haut et à droite en bas de cette pyramide rocheuse.
FP = faille des Pelouses ; FM = faille de la Mourière ; ØPH = chevauchement de la nappe de Peyre Haute ; ØC = surface basale de l'unité de Cugulet ; NFS = nappe de la Font-Sancte ; U.INF. = unité inférieure du Guil.
En premier plan la puissante masse de "marbres en plaquettes" de la crête de Pra Francès qui remplit le coeur du synclinal de la Maison-du-Roy - Aspaturas (nappe de la Font-Sancte) : ils sont affectés de failles et de replis, pratiquement indéchiffrables et séparés de ceux des cornes de Chancel par une faille N-S qui est suivie, entre ces deux sommets, par le vallon inférieur des Pelouses.



Les Cornes de Chancel vues d'est en ouest, depuis le haut vallon des Pelouses (d'une altitude de 2550)
FP = faille des Pelouses : la pente herbeuse du flanc sud de la plus haute corne correspond sensiblement à la surface de faille, dégagée par l'érosion, qui est vue pratiquement d'enfilade. Les affleurements de flysch noir marquent le coeur du synclinal de la Maison du Roy. L'affouillement de ces terrains tendres par l'érosion est évidemment la cause pour laquelle la crête se termine ici, du côté sud.


Les becs rocheux des cornes de Chancel sont les points culminants d'une crête secondaire, d'Andreveysson, qui isole du vallon principal un vallon affluent presque parallèle. Ce vallon, que le sentier montant au Pic d'Escreins rejoint dans sa partie supérieure, est ouvert, quant à lui, dans le coeur du synclinal de la Maison du Roy (sa charnière se dessine dans les marbres en plaquettes de la crête).


Les cornes de Chancel vues du nord , depuis la crête d'Andreveysson
On distingue sans peine la charnière synclinale déversée vers l'est (vers la gauche), dans les marbres en plaquettes de l'arête rocheuse.


Ce vallon secondaire est dominé en rive gauche (ouest) par les dalles de calcaires jurassiques (Malm plaqué sur le Dogger) de l'arête des Bancas, avec lesquelles débute le flanc ouest du synclinal de la Maison du Roy.
Ces couches, en moyenne forment pentées, sont accidentées d'une multitude de plis assez spectaculaires, bien qu'il ne s'agisse que d'ondulations secondaires. La continuité de ces couches est interrompue du côté sud, au débouché amont du vallon, par la faille des Pelouses (que le tracé du sentier suit approximativement en se dirigeant alors vers l'ouest) : elles butent alors contre les dolomies noriennes de la nappe de Peyre Haute (qui forment le Pic d'Escreins).

image sensible au survol et au clic

Les Rochers des Bancas vus du nord-est, depuis la partie basse du vallon d'Andreveysson


Dans sa partie amont le vallon des Pelouses prend une orientation presque W-E et coupe ainsi, transversalement, le flanc est du synclinal de la Maison du Roy. Ce changement de direction est dû à ce que le vallon suit alors approximativement le tracé de la faille des Pelouses. Le fond du vallon y est malheureusement trop encombré d'éboulis pour que l'on puisse bien y repérer le passage de cette cassure, non plus que celui des importantes failles N-S qui affectent ce flanc du pli.

image sensible au survol et au clic

La partie amont du vallon des Pelouses vue de l'est, depuis le Pas du Curé
Le vallon suit grossièrement un alignement de plans de cassure qui jalonnent la faille des Pelouses (FP).
ØPH = surface de charriage de la nappe de Peyre Haute (base des klippes* de la Dent de Rocher et du Pic d'Escreins) ; sMR = synclinal de la Maison-du-Roy (affectant la nappe de la Font-Sancte).


aperçu d'ensemble sur le massif d'Escreins
approfondir les vues générales sur la zone briançonnaise méridionale


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Guillestre, Embrun et Aiguille de Chambeyron

Carte géologique simplifiée des montagnes de Vars et d'Escreins
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


Cugulet

gorges du Cristillan

La Mourière
Pic d'Escreins

LOCALITÉS VOISINES

La Saume

Val d'Escreins

vallon Claous

Prés Sébeyrands

 accueil EMBRUNAIS-UBAYE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 14/04/16