Pointe de la Saume

Le haut sommet le plus septentrional du massif d'Escreins

La longue crête N-S de la Saume, qui culmine à 3035 m, appartient à la nappe de la Font-Sancte et représente la partie le plus septentrionale de la grande barrière de falaises qui marque le bord oriental des affleurements de cette unité (voir la page "crête des Veyres"). Fondamentalement la structure du sommet de cette montagne est très simple, se résumant à un simple crêt* à regard vers l'est, qui est armé par la puissante barre des calcaires du Dogger et du Malm (chacun de ces niveaux atteint ici une épaisseur supérieure à 100 m).

image sensible au survol et au clic

Les escarpements méridionaux de la crête de la Saume vus du sud depuis la Collette Verte (alt. 2900).
f.P = faille des Pelouses : immédiatement au nord du Pas du Curé le miroir de faille de cette cassure est représenté par une dalle triangulaire presque verticale qui termine vers le sud les affleurements de Dogger de la crête de la Mamelle ; f.M = faille de la Mamelle, extensive, à pendage incliné vers l'observateur.


Cette barrière est interrompue, immédiatement au sud du sommet, par un escalier de deux failles extensives qui déterminent les abrupts qui tombent sur le Pas du Curé : la plus méridionale est la faille des Pelouses.

image sensible au survol et au clic

La face sud-est du sommet de la Saume vue de l'est, depuis le vallon d'Albert .
De cette distance les effets de perpective sont effacés. De plus, grâce au fait que l'axe de vision se trouve dans le plan de cassure de la faille du vallon des Pelouses (f.P) l'on voit mieux les rapports d'intersection qu'a la faille de la Mamelle (f.M) avec elle ; d'autre part on appécie plus justement la forte épaisseur du Jurassique, typique de la nappe de la Font-Sancte.
Par contre l'arête des Crestettes qui se profile en avant plan, cache une grande partie du soubassement de la pyramide sommitale et la vue donne une vue très défavorable des autres structures, car pratiquement orthogonale à leur azimut (s.Pa = synclinal de la Partietta ; f.Tr = faille de La Traverse).


De la Mamelle se détachent vers l'est une arête rocheuse qui est formée par la partie inférieure (Trias moyen) de la nappe de la Font-Sancte, que l'on voit se redresser progressivement jusqu'à la verticale par un mouvement synclinal.

image sensible au survol et au clic

La Saume versant sud-est et arête orientale (des Crestettes) vue du sud, depuis le déversoir du lac des Prés Sébeyrands.
ØA = surface de chevauchement de la nappe d'Assan ; ØR = surface de rétrocharriage sectionnant la nappe d'Assan ; f.P = faille des Pelouses ; s.Pa = synclinal de la Partietta.
On distingue bien l'affrontement (a priori bizarre), par deux synclinaux adossés, des couches de la nappe de la Font-Sancte et de celles de la nappe d'Assan.
Les couches de l'arête des Crestettes, rattachables à la nappe d'Assan, sont, quant à elles, franchement posées sur les calcschistes de la bande Ceillac - Chiappera. Elles en sont séparées par une surface de rétrocharriage, selon un schéma identique à celui de la coupe C. Cette surface se suit vers le nord dans les pentes orientales de la Croix du Mélezet et se perd dans les bois de Lourette.


Cette arête ferme du côté nord la dépression du lac des Prés Sébeyrands (voir la page "Prés Sébeyrands"). Elle est accidentée par une profonde brèche (point coté 2614), où un accident presque vertical met en contact les couches de la partie occidentale de la crête avec celles de même âge, mais en polarité de sens opposé (base à l'ouest) qui forment, plus à l'est, l'arête des Crestettes. À gauche les couches de la nappe de la Font-Sancte sont rebroussées en un crochon synclinal ouvert vers l'ouest qui correspond sans doute au synclinal de la Partietta (voir les pages "Font-Sancte" et " Heuvières").

Vers le nord l'arête de la Saume s'abaisse assez doucement en formant la Crête de la Mourière. Celle-ci est bordée à l'ouest par des dalles de Malm qui supportent des placages de marbres en plaquettes ; les couches de la crête elle-même sont presque horizontales et le Malm y est coiffé d'un chapeau discontinu de marbres en plaquettes, de sorte que le structure se rapproche de celle d'un mont* jurassien (voir la page "Mourière").
Ce versant ouest de la montagne appartient entièrement, en fait, au flanc oriental du synclinal de la Maison-du-Roy - Aspaturas, qui plonge vers le vallon inférieur des Pelouses (où passe l'axe de ce pli).

image sensible au survol et au clic

La crête occidentale de la Saume (Crête de Pra Francès)
FP = faille des Pelouses ; FM = faille de la Moutière ; ØPH = chevauchement de la nappe de Peyre Haute ; ØC = surface basale de l'unité de Cugulet ; NFS = nappe de la Font-Sancte ; U.INF. = unité inférieure du Guil.
Elle est formée par une puissante masse de "marbres en plaquettes" qui appartient totalement au flanc oriental du synclinal Aspaturas - Maison-du-Roy . cette épaisseur s'explique par le fait que ces couches sont affectées de failles et de replis (pratiquement indéchiffrables car oblitérés par la schistosité). L'autre flanc du synclinal est représenté par les cornes de Chancel.

Les calcaires du Malm s'y enfoncent sous un talus de marbres en plaquettes, mais des failles à peu près N-S (prolongements de celles de la Font-Sancte et des Veyres) y déterminent un relief de vallons N-S, remplis par les marbres en plaquettes, entre lesquels font saillie des échines de Malm.

approfondir les vues générales sur la zone briançonnaise méridionale 
consulter l'aperçu d'ensemble sur le massif d'Escreins


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Guillestre, Embrun et Aiguille de Chambeyron

Carte géologique simplifiée des montagnes de Vars et d'Escreins
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


Pic d'Escreins

crête de la Mourière

Ceillac
vallon des Pelouses

LOCALITÉS VOISINES

Lourette

Dent de Rocher

vallon Claous

Prés Sébeyrands
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

accueil HAUTE UBAYE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 4/04/16