Le vallon Claous, La Main de Dieu


Ce haut vallon pierreux, suspendu en rive droite du torrent du Rif Bel, s'allonge d'ouest sous les escarpements septentrionaux de la crête de la Main-de-Dieu. Il est dominé côté sud par la crête Veyres-Aspaturas.

S'il entaille profondément la nappe de la Font-Sancte, il n'en montre pas le soubassement mais les abrupts de ses deux versants donnent une splendide coupe naturelle qui montre l'intensité de la déformation tectonique de la partie haute, jurassique et crétacée de la succession de cette nappe : cette dernière contraste avec la faible déformation des calcaires et dolomies du Trias moyen visible en pied de versant, ce qui offre un bel exemple de dysharmonie de plissement.

image sensible au survol et au clic

La rive droite (septentrionale) du Vallon Claous vue du sud-ouest, depuis la crête de Vallon Laugier (du sommet de Cucuit)
f.RB = faille du Haut Rif Bel ; f.FS = faille de la Font-Sancte.
Les plis qui froissent la succession Jurassique-Crétacé et déforment les failles sont vus très obliquement à leur axe.
(croquis interprétatif de la moitié gauche du cliché en figure suivante).



Coupe de la partie occidentale de la crête de la Main-de-Dieu, en rive droite du Vallon Claous
FRB = faille du Haut Rif Bel ; F2 = faille chevauchante à vergence est : elle recoupe et décale FRB. Cette faille, ainsi que les plis déversés vers l'est auxquels elle est associée, ont été induits par le rétro-chevauchement* de la nappe de Peyre Haute par dessus la nappe de la Font-Sancte.
Noter que ces accidents tardifs, dysharmoniques*, se sont produits à la faveur d'un décollement des couches post-triasiques, le long des niveaux schisteux de la base du Dogger.

La structure majeure qui affecte ces couches est le grand synclinal des Aspaturas que le vallon traverse dans sa partie aval, immédiatement au dessus de sa gorge de raccordement avec le vallon d'Escreins. Ce pli est le prolongement méridional de celui de la Maison-du-Roy (voir la page "gorges du Guil") qui affecte non seulement l'unité inférieure du Guil, mais aussi, plus haut dans l'édifice tectonique, la nappe de la Font-Sancte.

image sensible au survol et au clic

f.FS = faille de la Font-Sancte ; f.rB = faille du Haut Rif Bel ; f.P = faille de Panestrel.
N.FS = nappe de la Font-Sancte ; U.INF. = unité inférieure du Guil ; N.Ch = nappe du Châtelet ; N.PH = nappe de Peyre Haute. Le coeur du synclinal, à l'intérieur du symbole de charnière, fait l'objet du croquis de la figure suivante.

Ce synclinal est très pincé vers le bas et s'épanouit vers le haut en montrant alors une structure de détail assez compliquée. Outre des replis serrés il est affecté deux cassures, longitudinales à ces plis qui s'avèrent être la faille de Panestrel, à l'ouest, et celle du haut Rif Bel, à l'est. Elles sont ici déformées et rapprochées l'un de l'autre par écrasement de leur compartiment intercalaire : cette géométrie confirme qu'il s'agit d'anciennes cassures extensives "anté-plis" (cf schéma en fin de page).


Vue agrandie du coeur du synclinal des Aspaturas, en rive gauche du vallon Claous.



Croquis de détail du coeur du synclinal des Aspaturas, vu du vallon Claous.
FRB = faille du Haut Rif Bel ; FP = faille de Panestrel.
Les plis serrés du Jurassique sont dûs à un écrasement transversal intervenu bien après le jeu des failles : leur déversement vers l'est (vers la gauche) suggère qu'ils sont contemporains des rétrocharriages.

La partie amont du vallon donne une coupe transversale au flanc oriental du synclinal des Aspaturas. Elle montre la disposition des couches en une demi-voûte anticlinale à pendage ouest (ce qui correspond au flanc ouest de l'anticlinal amont du Guil).
Cette voûte anticlinale est rompue par la faille longitudinale de la Font-Sancte, dont la lèvre orientale est celle abaissée. Sa surface de cassure est pratiquement verticale vers le bas, là où elle tranche les couches peu déformables du Trias moyen ; par contre on observe, dans les abrupts nord de la crête des Veyres, que au dessus de ces niveaux, cette surface de cassure est intensément déformée par le plissement dysharmonique tardif.

image sensible au survol et au clic

La rive gauche (méridionale) du cirque supérieur du Vallon Claous vue du nord, depuis la Collette Verte.
La faille de la Font-Sancte f.FS a été déformée en anticlinal déversé vers l'est (vers la gauche) par l'avancée du bloc des Aspaturas (qui a dû s'accompagner d'un cisaillement interne par glissements couche sur couche). Cela a provoqué aussi le pincement du synclinal du vallon des Topographes (noter toutefois que l'aspect de renversement des bancs sous la crête 3202 - 3131 est en partie un effet de la perspective : le plan de faille est vu en biais, de la gauche, et sa trace court à flanc de pente de la rive ouest du vallon des Topographes).
Le vallon des Topographes, créé par l'évidement du coeur de marbres en plaquettes du synclinal, est entièrement colmaté par un glacier rocheux dont les bourrelets sont soulignés par la neige.



Bloc perpectif schématique des chaînons situés au nord de la Font-Sancte
FFS, FRB et FP sont les failles extensives anciennes (FFS = faille de la Font-Sancte, FRB = faille du haut Rif Bel, FP = faille de Panestrel).
n.A (grisés) = nappe d'Assan ; n. FS = nappe de la Font-Sancte ; n. Ch = nappe du Châtelet


aperçu d'ensemble sur le massif d'Escreins
approfondir les vues générales sur la zone briançonnaise méridionale

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Embrun et Aiguille de Chambeyron

Carte géologique simplifiée des montagnes de Vars et d'Escreins
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


Dent de Rocher

Saume

Prés Sébeyrands
Escreins LOCALITÉS VOISINES Veyres

vallon Luagier

Haut Rif Bel

Font- Sancte
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Ubaye

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 15/04/16