montagnes à l'est de Peyrus, Col des Limouches

Monts du Matin méridionaux, entre la vallée de l'Isère et Diois occidental

À la latitude de Peyrus le chaînon des Monts du Matin gagne en largeur tout en perdant en altitude. En même temps sa dissection par l'érosion s'atténue car, si son anticlinal occidental, de Peyrus est éventré jusqu'à son cœur de marnes valanginiennes par contre la voûte urgonienne de l'anticlinal de Saint-Nazaire se reconstitue au sud du col de Tourniol. A l'ouest de celui-ci se développe même le plateau des Rochers de Treillaras qui correspond au synclinal des Limouches.

image sensible au survol et au clic

La partie moyenne des Monts du Matin à la latitude de Peyrus, vue de l'ouest d'avion.
s.Lé = synclinal de Léoncel ; a.sN = anticlinal de Saint-Nazaire ; s.Li = synclinal des Limouches ; f.T = faille de La Touvière ; a.P = anticlinal de Peyrus.

Plus au sud il se transforme progressivement, par réduction de la flèche de ses plis, en un grand plateau, bordé à l'ouest d'escarpements urgoniens suffisamment modestes pour que plusieurs routes les franchissent pour y accéder. Il y a d'ailleurs à cela une cause d'origine sédimentaire qui est le fait que les calcaires urgoniens proprement dits perdent beaucoup de leur épaisseur à la faveur du développement des faciès marno-calcaires dans les niveaux les plus anciens (qui ont été rapportés globalement ici au Barrémien inférieur) .

image sensible au survol et au clic

La partie méridionale des Monts du Matin, au sud-est de Combovin, vue du S-SW d'avion.
s.Lé = synclinal de Léoncel ; a.sN = anticlinal de Saint-Nazaire ; s.Li = synclinal des Limouches ; a.P = anticlinal de Peyrus.
Au sud du Pas de Boussière s'ouvre une vallée fluviatile fossile, maintenant suspendue par l'entaille des torrents plus récents affluents de la Volonge

 


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Charpey


Carte géologique très simplifiée des Monts du Matin méridionaux (entre Léoncel et Gigors)
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
légende des couleurs

N.B. La ligne NE-SW qui passe entre Côte Blanche et La Blache correspond à la limite sud-orientale d'extension des véritables calcaires "urgoniens".


Monts    du Matin

Bouvante- le-Bas
  LOCALITÉS VOISINES Léoncel

(Gigors,   Gervanne) 

Omblèze
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Vercors

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 29/10/18