Bouvante-le-Bas, col de la Croix

extrémité méridionale de la dépression du Royans

Le village de Bouvante-le-Bas se situe dans une vallée, ouverte vers le nord, qui constitue l'appendice méridional de la dépression du Royans. Elle est en effet creusée, comme cette dernière, dans le miocène du coeur du synclinal du Royans, qui se rétrécit là entre le Vercors proprement dit (Forêt de Lente) à l'est et les Monts du matin (à l'ouest).

image sensible au survol et au clic

La vallée de Bouvante-le-Bas et le Royans vus du sud depuis la route D131 (hameau des Vignons)

a.MM = anticlinal des gorges de la Lyonne. ; s.R = synclinal du Royans ; ØC = accident du col de la Croix ; f.P = faille de Presles

Coupe simplifiée (d'après H. ARNAUD, 1976)

1. Marnes valanginiennes ; 2. Calcaires argileux et marnes de l'Hauterivien ; 3. Calcaires argileux du Barrémien tout-à-fait inférieur ;
4-7 = Barrémien inférieur calcaire, formant falaise : 4. Calcaires lités à petits débris ou à silex ; 5. Calcaires bioclastiques lités ; 6. Calcaires dolomitiques ; 7. Calcaires à Rudistes .


Le village de Bouvante-le-haut et le lac de Bouvante occupent un vallon qui semble prolonger, au sud du col de la Croix la vallée de Bouvante-le-Bas. En fait il en est nettement séparé par une coupure structurale qui passe au col de la Croix et qui coupe en sifflet le synclinal du Royans. Il s'agit de l' accident du col de la Croix, qui prend naissance sur le flanc est du synclinal à la latitude de Saint-Jean-en-Royans et qui prend de l'ampleur à partir de Bouvante-le-Bas.

image sensible au survol et au clic

Les pentes du col de la Portette, dominant Bouvante-le-Bas, vues du sud, depuis la route D131, des abords nord du col de la Croix.
ØC = accident du col de la Croix ; a.O = anticlinal d'Omblèze (en cours de fusionnement vers le nord avec l'anticlinal du Nant)


Au sud du col de la Croix l'accident du col de la Croix ne s'engage pas dans le vallon de Bouvante-le-Haut. Il suit le pied opposé (occidental) de la Crête de la Croix, crête qui est formée par l'Urgonien subvertical du flanc ouest de l'anticlinal d'Omblèze (voir page Bouvante-le-Haut). Ce flanc de pli se montre de moins en moins biseauté par la cassure et forme une lame de plus en plus épaisse.

image sensible au survol et au clic

Les pentes septentrionales du col de la Croix et Bouvante-le-Bas vues du nord, depuis la route D131, aux abords du village des Rochats.
a.O = anticlinal d'Omblèze ; ØC = accident du col de la Croix; a.L = anticlinal des gorges de la Lyonne.


Cette lame urgonienne de la Crête de la Croix est orientée obliquement par rapport à l'axe du synclinal du Royans et se rapproche donc progressivement, vers le sud, des affleurements urgoniens du flanc oriental de l'anticlinal des gorges de la Lyonne, qui limite ce synclinal du côté ouest. Le contenu tertiaire du synclinal du Royans s'étrangle ainsi progressivement et finit par s'effiler à zéro à la latitude du lac de Bouvante.

L'accident du col de la Croix n'est pas un simple chevauchement car, de part et d'autre de son tracé, l'anticlinal d'Omblèze change d'ampleur (il est beaucoup plus large du côté sud-est). D'autre par le prolongement de cette cassure vers le sud-ouest traverse la forêt de Léoncel et se poursuit par la faille de la Vacherie, qui traverse le synclinal de Léoncel peu au sud de cette localité, dont le caractère de déchirure coulissante est assez évident (voir la page "Léoncel").


Carte géologique très simplifiée des environs de Bouvante
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
légende des couleurs



cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Charpey

Saint-Nazaire en Royans

Sud du Royans

Vernaison aval
Monts du Matin LOCALITÉS VOISINES Combe Laval

Léoncel

Bouvante le Haut

Font d'Urle

 accueil section Vercors

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 21/07/16