Gorges de la Bourne, section supérieure

entre Villard-de-Lans et La Balme de Rencurel

En aval de Villard-de-Lans la Bourne prend, pour s'échapper du Val de Lans, un cours globalement transverse aux structures. La rivière traverse d'abord une étroiture provoquée par le franchissement des couches, très redressées, du Sénonien du flanc ouest du synclinal de Villard-de-Lans.

image sensible au survol et au clic

L'entrée amont du cours transverse de la Bourne, à Villard-de-Lans vue du sud-est, depuis la Grande Moucherolle (arête est).
La Bourne s'échappe du val de Villard-de-Lans en tranchant le flanc ouest du synclinal de Villard-de-Lans (s.VL), ici assez fortement redressé, puis traverse les marno-calcaires tendres du Sénonien inférieur aux abords des Jarrands.
s.A = synclinal d'Autrans ; a.J = anticlinal des Jarrands ; s.VL = synclinal de Villard-de-Lans.


Mais sa vallée reste encore assez large dans tout le secteur des Jarrands, car elle s'y inscrit dans les marno-calcaires du Sénonien inférieur et dans les marnes et grès tendres de l'Albien. Ces couches sont affectés d'ondulations secondaires, souvent assez molles, qui sont des plis parasites vis à vis de l'anticlinal des Jarrands et du synclinal d'Autrans (ce dernier pli est ici déjà nettement atténué, et s'amortit encore plus vers le sud).
Passés les Jarrands, la vallée de la Bourne infléchit brutalement (et passagèrement) son cours vers le sud pour suivre la limite entre ces couches tendres et leur soubassement urgonien puis traverse, en quelques centaines de mètres, les dalles structurales formées par la Lumachelle.

image sensible au survol et au clic

Les montagnes du cours supérieur de la Bourne, à l'ouest de Villard-de-Lans vues du sud, d'avion, depuis l'aplomb ouest de Corrençon.
s.R = synclinal de Rencurel ; ØF = chevauchement des Rochers de la Ferrière ; fl.F = flexure synforme du Pas de La Ferrière; s.A = synclinal d'Autrans ; a.J = anticlinal des Jarrands ; a.S = anticlinal de Sornin ; s.VL = synclinal de Villard-de-Lans ; f.L = faille E-W de la Loubière.
.La Bourne s'encaisse en gorges dans la moitié ouest du cliché, c'est-à-dire en aval des Jarrands (localité masquée par la butte de Barbu .
La vue est prise dans l'axe de l'anticlinal des Jarrands, qui plonge vers le nord pour s'effacer dans le flanc oriental du synclinal d'Autrans (il est relayé du côté est par l'anticlinal de Sornin dont l'axe s'élève au contraire vers le nord). On voit le synclinal d'Autrans s'atténuer vers le sud, au point d'être totalement effacé dès l'entrée des gorges de la Bourne et, en avant-plan dans la forêt de la Loubière.


Dès que le lit de la rivière atteint la carapace urgonienne, il s'y enfonce en un étroit canyon qui reprend rapidement un tracé plus E-W.

La route D531 s'engage dans ce canyon pour n'en sortir que trois kilomètres plus en aval, au Pont de la Goule Noire. La grande longueur de ce canyon est due au pendage sub-horizontal des couches, mais aussi au fait que l'épaisseur d'Urgonien que la rivière doit entailler est accrue par le jeu de failles inverses, de sorte que l'on y traverse plusieurs fois les mêmes niveaux.
Ce dispositif d'imbrications est connu sous le nom d'écailles de La Valette. La plus importante de ces failles passe, au fond de la vallée, exactement au Pont de Valchevrière. Elle se manifeste, plus haut dans le versant de rive droite, par le chevauchement des Rochers de la Ferrière, qui redouble la succession en faisant reposer la dalle urgonienne des Rochers de la Ferrière sur le Sénonien des pentes de Haute Valette.

image sensible au survol et au clic

La partie aval des gorges supérieures de la Bourne (rive septentrionale) vue du sud, d'avion, de l'aplomb de Valchevrière
ØR = chevauchement de Rencurel (branche orientale indiquée mais non dénommée) ; ØF = chevauchement des Rochers de la Ferrière (= faille du Pont de Valchevrière)

image sensible au survol et au clic

La partie aval des gorges supérieures de la Bourne (rive septentrionale)
vue du sud, depuis le belvédère1167, dominant Valchevrière

Ø'' = branche orientale du chevauchement de Rencurel ; ØF = chevauchement des Rochers de la Ferrière (= faille du Pont de Valchevrière)
image sensible au survol et au clic

Les crêtes de rive droite de la Bourne supérieure vues du sud, depuis le site des ruines de Valchevrière (village incendié, durant la guerre, en 1944).
ØF = chevauchement des Rochers de la Ferrière (= faille du Pont de Valchevrière)

En rive gauche, symétriquement la "faille d'Herbouilly", surélève, de la même façon, la dalle d'Urgonien du Bois de La Loubière par rapport à la Lumachelle du fond du vallon de Valchevière et, plus au sud par rapport au Sénonien supérieur du plateau de Château Julien. Il est difficile de savoir si cet accident prolonge exactement le chevauchement de la Ferrière ou s'il existe entre eux un dispositif de relais, la faille d'Herbouilly semblant correspondre, dans l'entaille de la Bourne, à une cassure de niveau inférieur dans le système des écailles de La Valette.

En aval du Pont de la Goule Noire, la rivière atteint enfin le soubassement hauterivien des falaises et, de ce fait, sa vallée s'élargit passagèrement, jusqu'à Basse Valette. En aval de Basse Valette une nouvelle barrière urgonienne, constituée en rive nord par la crête du Perrelier, termine les gorges. Cette barrière est formée par un compartiment abaissé (une "navette"*), essentiellement formé d'Urgonien, qui est intercalé entre deux failles de chevauchement qui sont dues au dédoublement sur cette transversale du grand chevauchement de Rencurel. (voir la page "Balme de Rencurel")


Coupe de la Bourne amont (par H. Arnaud)
(couleurs comme sur la carte d'ensemble du Vercors)



Carte géologique très simplifiée du Vercors oriental à la latitude de Villard de Lans
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074
légende des couleurs


 


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Vif

Rencurel , Romeyère

Méaudre

Lans
Balme de Rencurel LOCALITÉS VOISINES Villard de Lans

Saint-Martin

Corrençon

Moucherolle
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Vercors

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 21/07/16