chaînon des Rois Mages
crêtes entre la Vallée Étroite et le vallon della Rho

Le chaînon des Rois Mages, allongé N-S, culmine à la Roche Bernaude (3222). Il domine la rive orientale de la Vallée Étroite et forme la crête frontière franco-italienne. Il est presque uniquement constitué par des calcaires et dolomies du Trias moyen, appartenant à la zone briançonnaise.

image sensible au survol et au clic

Le chaînon des Rois Mages, vu de profil ouest depuis la mine du Blanchet (rive droite de la haute Vallée Étroite).
u.R.B = unité de la Roche Bernaude ; ØgB = surface de chevauchement (renversée) de l'unite de Gran Bagna ; f.Cl = faille de la Clarée ; couv. z.h. = succession (renversée) de la couverture de la zone houillère briançonnaise (flanc inverse de l'anticlinal de la Grande Montagne).


Du point de vue structural l'essentiel de cette montagne est formée par un empilement de nappes, épaisses chacune de 500 à 1000 m, qui sont affectées par un système de plis couchés déversés vers l'est (l'axe de ces plis est proche de N-S).

Le tout est sectionné, du côté ouest, par l'important accident N-S, à fort pendage vers l'ouest, que constitue le couloir de cisaillement associé à la faille de la Clarée. C'est en suivant cette zone disloquée que s'est creusée la haute Vallée Étroite (vallon de Tavernette) en amont des Granges de la Vallée Étroite et des deux refuges italiens de ce hameau.

image sensible au survol et au clic

Le versant occidental du chaînon des Rois Mages vu du sud, depuis le point coté 2268, sur la crête de la Scia, à l'est du col des Thures .
f.S = faille du Séru (prolongement septentrional de la faille de Lenlon) ; f.C = faille de la Clarée
u.B = unité briançonnaise de Roche Bernaude ; a.G = anticlinal couché de la Pointe Gaspard ; s.B = synclinal couché de la Roche Bernaude ;
uGB = unité briançonnaise de Gran Bagna ; u.GB = sa surface de chevauchement, renversée : ce n'est que par un effet de perspective qu'elle donne, vers la droite, l'impression de se redresser fortement (voir le cliché suivant) ;
ØS = surface de contact tectonique de l'unité briançonnaise des Sette Fontane (u.sF) avec u.GB.


Sur cette tranversale la faille de la Clarée prend, dans ses parties hautes, un pendage vers l'ouest caractérisé, alors que ce pendage est plus modéré, voire inverse dans ses parties basses. Cette disposition est notamment attestée par la présence d'un lambeau isolé, plaqué sur la pente ouest du sommet de Roche Bernaude : cette petite klippe a en effet une constitution typique de la lame de terrains qui est souvent incluse dans le couloir de cisaillement associé à la faille de la Clarée, car elle est formée de cargneules, accompagnés de quartzites et même de gneiss du Sappey.

Dans cet empilement d'unités on constate que les successions stratigraphique sont plus souvent observables à l'envers qu'à l'endroit ; de plus les surfaces de chevauchement font reposer des terrains plus récents sur des terrains plus anciens (et non l'inverse), les uns et les autres renversés. Cela conduit à y voir un dispositif d'imbrications postérieurement renversé, selon le schéma quasi général à la marge oriental du Briançonnais (le fait que l'unité la plus basse de l'édifice soit d'origine relativement interne, puisque piémontaise, conforte cette interprétation).

image sensible au survol et au clic

L'extrémité méridionale du chaînon des Rois Mages vue du sud, depuis le lacet supérieur de la route du col de l'Échelle (versant italien)
u.B = unité briançonnaise de Roche Bernaude ; a.G = anticlinal couché de la Pointe Gaspard ; u.GB = unité briançonnaise de Gran Bagna ; u.sF = unité briançonnaise des Sette Fontane ; u.R = unité piémontaise externe des Rocce del Rouas.
La perspective, plus favorable que sur les clichés des versants ouest et est, permet de mieux apprécier l'attitude (très renversée vers l'est) des surfaces de chevauchement qui séparent les unités empilées.
L'unité originellement la plus basse (avant renversement) est celle de Roche Bernaude, maintenant la plus haute.


L'unité qui forme la partie supérieure et la masse principale de la montagne (unité de Roche Bernaude) était originellement la plus basse de l'empilement. Elle est affectée d'un enchaînement de deux plis couchés pluri-hectométriques (anticlinal de la Pointe Gaspard surmonté du synclinal de Roche Bernaude). Ces plis se repèrent surtout par les répétitions, alternativement à l'envers et à l'endroit, de la succession des carbonates triasiques mais leurs charnières sont difficiles à voir (en grande partie parce qu'elles sont rompues par des failles mineures à faible pendage) même sur les parois des vallons orientés E-W (vallon des Sables, vallon Froid) qui échancrent les abrupts de la montagne.

L'unité à laquelle appartiennent les falaises du pied de versant des deux rives de la vallée Étroite jusqu'aux abords du coude de la vallée est l'unité de la Gran Bagna. Elle est en fait la seconde, de bas en haut, de l'édifice originel avant son renversement. Elle était à son tour recouverte par l'unité des Sette Fontane qui est elle aussi briançonnaise.
Enfin cette dernière était recouverte à son tour par une unité des Rocce del Rouas que ses faciès (dolomies noriennes et Lias) conduisent a rattacher au domaine piémontais externe ; on peut sans doute y voir l'homologue et même le prolongement de celle plus septentrionale, du Grand Argentier et l'équivalent de l'unité, plus méridionale, du Chaberton.

image sensible au survol et au clic

Le chaînon des Rois Mages et ses abords sud-orientaux en versant italien, vus d'enfilade, du sud - sud-est, depuis le col des Acles (frontière franco-italienne à l'est de Névache)
f.Cl = faille de la Clarée ; f.A = faille des Acles (f.AW = branche ouest, principale ; f.AE = branche est = faille des Baisses)
u.B = unité briançonnaise de Roche Bernaude ; u.GB = unité briançonnaise de Gran Bagna ; u.sF = unité briançonnaise des Sette Fontane ; u.R = unité piémontaise externe des Rocce del Rouas ; u.gA = unité piémontaise externe du Grand Argentier ; u.L = unités ligures.
a.G = anticlinal couché de la Pointe Gaspard ; s.B = synclinal couché de la Roche Bernaude.
ØGB = surface de chevauchement (renversée) de l'unité briançonnaise de Gran Bagna ; ØPE = surface de contact tectonique (renversée) de l'unité u.PE avec u.GB.
(voir le bloc diagramme schématique interprétatif, à la fin de cette page et la coupe de l'extrémité sud du chaînon , en fin de la page "Échelle")


Cet édifice structural domine, du côté est, les pentes du valle della Rho, qui sont ouvertes dans les schistes lustrés ligures : cette situation elle aussi est une conséquence du fort rétrodéversement* qui se manifeste dans ce secteur des confins du Briançonnais avec le Piémontais.

Mais il est à remarquer que, entre la latitude septentrionale du col de la Roue et celle, méridionale, de Bardonècchia les deux unités les plus orientales, des Sette Fontane et del Rouas sont absentes : c'est l'unité de Gran Bagna qui est en contact direct avec les schistes lustrés ligures. Ce contact, jalonné de cargneules, est fortement penté vers l'ouest mais il ne semble cependant correspondre plutôt au passage de la faille des Acles, laquelle tranche en biseau les unités en surhaussant celles de sa lèvre orientale (voir le bloc-diagramme ci-après).

 


Bloc diagramme schématique

montrant les rapports entre les diverses unités superposées par le charriage et juxtaposées par le jeu des failles longitudinales tardives.

Faille des Acles (f.A) = faille d'Arrondaz (f.Ar) ; "faille de la Clarée" (f.Cl) = faille du Jeu (f.J).
Pour simplifier on a omis de représenter la faille du Séru - Lenlon)

Noter l'obliquité de ces failles par rapport aux axes de plis qui reploient les nappes.

Les couleurs sont celles de la carte ci-après
même fenêtre < image plus grande > nouvelle fenêtre

Carte structurale schématique

En brun rouge les failles extensives du grand linéament du Briançonnais oriental :
f.L = faille de Lenlon ; f.Cl = faille de la Clarée ; f.A = faille des Acles.

extrait de la carte d'ensemble du Briançonnais

même carte, de plus grande taille, et légende


Carte géologique simplifiée des montagnes entre Névache et Bardonecchia
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


catalogue des cartes locales de la section Briançonnais


aperçu général sur la
tectonique de la zone briançonnaise
cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Névache et Briançon.

Thabor ; Séru

Roche Bernaude

(Grand Argentier)
Vallée Étroite

LOCALITÉS VOISINES

Bardonecchia

Névache

Échelle ; Guiau

Acles ; Gde Hoche
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Briançonnais

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16