Crête de Beaubardon, col Fromage

la partie septentrionale de la crête de partage des eaux entre Mélezet et Cristillan

Immédiatement en amont de Ceillac le cours du Cristillan est orienté SW-NE jusqu'au hameau du Tioure, soit sur environ 2 km, et donne ainsi une coupe naturelle transversale aux structures du secteur. On y reconnaît, le long de l'arête qui court d'ouest en est depuis la Crête des Chambrettes jusqu'à la pointe Rasis en passant par le col Fromage la succession d'unités tectonique juxtaposées qui s'observent au nord de cette ligne (voir les pages "Bramousse" et "Rasis", ainsi que la coupe, en fin de la présente page).

image sensible au survol et au clic

Les abords orientaux de Ceillac et la partie septentrionale du chaînon de Beaubardon, vus du SW depuis le sommet de la Saume.
f.C = faille de Ceillac ; u.Ch = unité de la Chapelue ; f.Fr = faille du col Fromage ; f.FE = faille orientale du col Fromage ; u.Ra = unité de Rasis ; ØsL = surface de chevauchement des schistes lustrés ; u.rC = unité de la Roche des Clots.


Le chaînon qui, immédiatement plus au sud de ce tronçon du cours du Cristillan, sépare le vallon du Mélezet de celui du haut Cristillan correspond grossièrement à la limite géologique entre le Queyras calcaire, de Ceillac, et le Queyras des schistes lustrés, de Saint-Véran, plus nord-oriental.

image sensible au survol et au clic

Les crêtes au sud de Ceillac, que drainent les vallons du Cristillan et du Mélezet, vues d'avion de l'W-NW
u.SL = unités de schistes lustrés (essentiellement ligures) u.Ra = unité de Rasis ; f.Fr = faille du col Fromage ; u.Ch = unité de la Chapelue ; f.C = faille de Ceillac ; u.cC = unité des calcschistes de Ceillac-Chiappera ; n.Cl = nappe de la Clapière ; n.A = nappe d'Assan ; n.FS = nappe de la Font-Sancte.


La partie septentrionale de ce chaînon, qui court du NW vers le SE depuis la crête des Eysselières, par celle de Beaubardon, jusqu'au sommet du Queyrellet, a globalement l'allure d'un crêt regardant vers l'est (versant Cristillan).

image sensible au survol et au clic

Le vallon du Cristillan en amont de Ceillac, vu du nord depuis l'"observatoire" de la crête des Chambrettes (cliché original obligeamment communiqué par Mr. B. Genre).
N.B. : Sous cet angle la crête de Beaubardon est vue d'enfilade, cachée derrière son sommet le plus septentrional, Le Marcous.
u.rN = unité de Roche Noire ; Øo = surface de chevauchement des schistes lustrés ligures ; u.rC = unité de la Roche des Clots ; ØsL = surface de chevauchement des schistes lustrés piémontais ; u.Ra = unité (briançonnaise) de Rasis ; f.FrE = faille orientale du Col Fromage ; f.Fr = faille du Col Fromage ; u.Ch = unité de la Chapelue ; f.C = faille de Ceillac ; u.C-Ch = unité des calcschistes de Ceillac-Chiappera ; ØFS = surface de rétrocharriage* des nappes briançonnaises calcaires du massif d'Escreins (et notamment de celle de la Font-Sancte).


Le bas versant oriental de ce crêt, depuis la gorge qui le tranche immédiatement en amont de Ceillac jusqu'à la latitude du vallon de Beaubardon, est toutefois garni par une jupe boisée d'éboulis anciens qui masque très largement le bedrock : elle s'élève particulièrement haut en rive gauche du Cristillan, sous la crête des Eysselières jusqu'en face des Chalmettes, empêchant de voir si les bandes d'affleurements de la coupe naturelle offerte plus au nord par le versant méridional de la crête W-E du col Fromage s'y prolongent.

Cela n'empêche cependant pas de constater, plus au sud, que ce chaînon est en fait formé par trois bandes structurales accolées, qui leur correspondent bien. Mais ces dernières y sont orientées de façon un peu plus méridienne que la crête et la recoupent donc selon un biais très aigu :

- L'ensemble occidental, affleurant de la crête des Eyssellières à celle de Beaubardon, est une succession de couches typiquement briançonnaise en situation renversée (avec pendage vers le sud-ouest), qui est tranchée en biseau par la ligne de crête (Verrucano au nord dans la gorge de Ceillac et dolomies triasiques au sud sur la crête de Beaubardon). Il prolonge, au sud du tronçon SW-NE du Cristillan, le chaînon de Riou Vert et de Montbardon et constitue sans ambiguïté le prolongement méridional de l'unité de la Chapelue de la coupe du Guil (voir pages "Bramousse" et "Dent de Ratier"), dont la succession briançonnaise "classique" continue, ici aussi, à être disposée à l'envers.

image sensible au survol et au clic

La crête de Beaubardon (partie moyenne) et la rive sud-ouest du Cristillan, vues du nord depuis le col des Estronques.
u.Ch = unité de la Chapelue ; f.Fr = faille du Col Fromage ; u.R = unité de Rasis ; u.rC = unité (piémontaise) de la Roche des Clots.


Au sud du tronçon W-E de la crête Beaubardon - Queyrellet les conditions d'affleurement se modifient, du fait de l'ouverture de l'entaille transversale du bas vallon d'Albert : cette dernière tranche la série renversée de l'unité de la Chapelue, dont le prolongement se retrouve plus au sud pour former, en rive gauche de la partie amont de ce vallon, la crête de la Riche puis celle des Rochers de l'Eissassa (voir la page "Rissace").

image sensible au survol et au clic

Le vallon supérieur du Cristillan, vu du nord-ouest depuis l'"observatoire" de la crête des Chambrettes (cliché original obligeamment communiqué par Mr.B. Genre).*
u.rN = unité (ligure) de la Roche Noire ; u.rC = unité (piémontaise) de la Roche des Clots ; u.Ra = unité (briançonnaise) de Rasis ; u.Ch = unité de la Chapelue.
Øo = chevauchement des unités ligures sur les unités piémontaises ; ØsL = chevauchement (renversé) des unités liguro-piémontaises sur les unités briançonnaises ; f.FrE = faille orientale du Col Fromage ; f.Fr = faille du Col Fromage.


- L'ensemble médian n'affleure au nord que dans les basses pentes du versant du Cristillan en amont des Chalmettes mais il s'élève jusqu'à la crête pour former cette dernière au Queyrellet. Le revers NE de cette crête est parcouru par un alignement d'affleurements de cargneules qui poursuit à l'évidence celui du col Fromage et qui rejoint la vallon d'Albert en franchissant le col 2608. Il est bordé en contrebas (du côté NE) par une succession briançonnaise dotée d'une barre de calcaires du Dogger et du Malm qui constitue le prolongement de l'unité de Rasis (voir la page "Rasis") et qui aboutit à la crête au sommet du Queyrellet.

- L'ensemble oriental ne commence à affleurer qu'au sud du débouché du vallon de Beaubardon, dans les escarpements de rive gauche du Cristillan : ceux-ci se montrent d'abord constitués par les calcaires liasiques et des calcschistes jurassiques de l'unité piémontaise de la Roche des Clots, tandis que les plus basses pentes de ce versant montrent à leur tour les schistes lustrés du prolongement des unités ligures qui forment sur l'autre rive la Crête des Marcelettes (unité de Roche Noire).

figure plus grande (nouvelle fenêtre)

Coupe schématique, transversale au vallon du Mélezet (cette coupe est orientée à l'envers par rapport à la plupart des clichés de cette page) ; la teinte rose-brunâtre correspond aux bandes gypso-cargneulique des failles de Ceillac et de Fromage.


voir l'aperçu général sur le Queyras.
voir la carte structurale du Briançonnais méridional.

approfondir les vues générales sur la zone briançonnaise méridionale


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Aiguilles et Aiguille de Chambeyron

Carte géologique simplifiée des montagnes des sources de l'Ubaye
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

Bramousse

Rasis

Saint-Véran
Ceillac

LOCALITÉS VOISINES

Crête des Avers

Prés Sébeyrands

Rissace

Péouvou
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

   accueil section Haute Ubaye

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/04/16