La Dent de Rocher

partie méridionale de la crête du Pic d'Escreins

Ce sommet constitue la partie méridionale du chaînon NW - SE qui sépare le val d'Escreins de celui des Pelouses, au sud de la klippe de Panestrelle. Il est constitué par les couches de la nappe de la Font-Sancte, plus précisément du flanc ouest du grand synclinal de la Maison du Roy - Aspaturas.

image sensible au survol et au clic

Le versant nord de la Dent de Rocher vu du nord-ouest, depuis le sommet du Pic d'Escreins
L'arête occidentale de la Dent de Rocher (qui se profile devant le Pic des Houerts) donne une belle coupe de la succession triasico-jurassique de la nappe de la Font-Sancte (N.FS).
La crête de Panestrelle se profile devant la Dent de Rocher et masque largement les marbres en plaquettes et le flysch noir du coeur du synclinal de la Maison-du-Roy, qui forment le versant oriental de cette montagne.
Au premier plan dolomies blondes du Norien, qui reposent sur les dolomies sombres bréchiques de la base du Norien (nappe de Peyre Haute, N.PH.) qui forment, immédiatement en arrière, la crête de Panestrelle.

Toutefois on trouve, posée sur ces couches, une klippe de gypses et de cargneules. Elle représente un lambeau de la base de la nappe de Peyre Haute, conservé au sud du sommet par suite de son abaissement par une faille transversale ("faille de la Dent de Rocher") qui est similaire en orientation et en rejet de celle des Pelouses (qui passe au nord du Pic d'Escreins).

image sensible au survol et au clic

Le versant oriental du chaînon du Pic d'Escreins vu de l'est, dans l'enfilade de la partie amont du vallon des Pelouses, depuis le Pas du Curé.
FP = faille des Pelouses ; ØPH = surface de charriage de la nappe de Peyre Haute (base des klippes* de la Dent de Rocher et du Pic d'Escreins) ; sMR = synclinal de la Maison-du-Roy - Aspaturas.

image sensible au survol et au clic

Le versant oriental de la Dent de Rocher vu du sud-est, depuis l'extrémité ouest des crêtes de la Main de Dieu.
f.DR = faille transversale de la Dent de Rocher ; f.P = faille transversale des Pelouses ; ØPH = surface de charriage de la nappe de Peyre Haute (base de la klippe* du Pic d'Escreins) ; sMR = synclinal de la Maison-du-Roy - Aspaturas.


Les couches qui forment le sommet même de la Dent de Rocher sont celles de la barre calcaire du Malm, affectées par un repli secondaire du flanc ouest du grand synclinal de la maison du Ro ; la pointe sommitale est plus précisément formée par les marbres en plaquettes du cœur du synclinal de ce repli.


Le sommet de la Dent de Rocher vu du nord-ouest, depuis la crête de Panestrelle.
Le double pli que dessine la barre jurassique n'est qu'un des plis parasites* du flanc ouest du synclinal des Aspaturas (s.MR = synclinal de la Maison-du-Roy) : il prolonge ceux que montre la coupe naturelle du vallon Claous (qui recoupe, plus au sud, ce pli majeur).



aperçu d'ensemble sur le massif d'Escreins
approfondir les vues générales sur la zone briançonnaise méridionale 
cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Guillestre, Embrun et Aiguille de Chambeyron

Carte géologique simplifiée des montagnes de Vars et d'Escreins
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


Cugulet

Pic d'Escreins

Vallon des Pelouses
Val d'Escreins

LOCALITÉS VOISINES

La Saume

Crête de Vars

vallon Laugier

vallon Claous

 accueil HAUTE-UBAYE

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 11/04/16