Le haut vallon de la Rouanne

entre les Autanes, le Piolit et les Parias

Le torrent de la Rouanne draine un cirque que ferment la crête qui court, des Autanes, au nord, par les Parias à l'est, jusqu'au Piolit au sud. Les parties nord et est de cette crête sont sculptées dans le flysch à Helminthoïdes de la nappe du Parpaillon, tandis que le vallon et ses pentes méridionales mettent à nu le matériel de la partie basse de l'empilement tectonique des nappes de l'Embrunais, essentiellement de provenance briançonnaise et subbriançonnaise.

image sensible au survol et au clic

La partie amont du vallon de Rouanne et le versant septentrional du chaînon du Piolit, vus du nord-est depuis le col de Rouannette.
n.P = nappe du Parpaillon (klippe* de la Pourrachière ; u.Pi = unité subbriançonnaise de Piolit ; SBi = unité subbriançonnaise basale ; f.Bn = faille de la Bâtie Neuve ; n.A = nappe de l'Autapie.


image sensible au survol et au clic

Le cirque des sources de la Rouanne vu du sud-ouest depuis l'arête nord de Piolit (alt. 2340 sur la crête de Bonaparré).
Noter que les bandes d'affleurements de schistes noirs du flysch à Helminthoïdes (cb), qui représentent des coeurs d'anticlinaux couchés, se disposent obliquement par rapport à la surface de charriage de la nappe du Parpaillon (tirets jaune-vert) et sont sectionnées par cette surface.
Il en va de même pour la surface de charriage des écailles subbriançonnaises, qui ceinture la petite fenêtre des sources de la Rouanne (dans laquelle apparaissent les termes supérieurs de la nappe de l'Autapie, n.A).
La moraine de névé de l'alpage de La Plaine (points émeraude) était alimentée par les éboulis descendant des parois de la Pointe de Fleurandon.


Du côté méridional le large vallon des sources de la Rouanne s'ouvre entre la crête des Parias et de Fleurandon et l'arête nord du Piolit.

image sensible au survol et au clic

Le versant nord-ouest du chaînon Parias - Coupa, vu de l'ouest depuis la crête de Bonaparré (alt. 2340, arête nord du Piolit).
n.P = nappe de flysch à Helminthoïdes du Parpaillon ; ØBr. = surface de chevauchement de l'unité briançonnaise des Parias ; u.Pi = unité subbriançonnaise du Piolit.


Le Jurassique de l'unité du Piolit y affleure assez largement et ses calcaires du Malm sont souvent dénudé en dalles structurales. En outre, dans le secteur de La Chabane, ces couches sont ployées en un anticlinal des sources de la Rouanne qui a été crevé assez profondément pour y ouvrir une petite fenêtre dans laquelle affleure le flysch noir de l'unité subbriançonnaise basale.

image sensible au survol et au clic

Le cirque des sources de la Rouanne, vu du nord depuis le Peyron Roux (Rouanne Haute).
n.P = nappe de flysch à Helminthoïdes du Parpaillon ; Br = unité briançonnaise des Parias ; u.Pi = unité subbriançonnaise du Piolit ; sBi = unité subbriançonnaise inférieure ; "fhd" = flysch à Helminthoïdes dissocié de la nappe de l'Autapie.


consulter l'aperçu structural général sur les montagnes de l'Embrunais


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Chorges et Orcières.

Carte géologique simplifiée
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

 


Petite Autane
Grande Autane
Archinard
(Ancelle)

LOCALITÉS VOISINES

Le Piolit

(Chorges)

Les Parias, Pousterle
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section EMNRUNAIS

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16