Méolans, Tête de LouisXVI

Le fermeture occidentale de la dépression de Bardelonnette

Le chaînon du Morgon se termine du côté sud-est par le promontoire calcaire du Rocher du Cop, qui n'est que le contrefort inférieur de la Tête de Louis XVI, tranché transversalement par la vallée de l'Ubaye.
L'unité tectonique du Morgon qui forme l'essentiel du chaînon de rive droite de l'Ubaye à l'est du Lauzet s'y termine, enlevée par l'érosion au delà. En rive opposée de l'Ubaye n'affleurent en effet que les unités subbriançonnaises plus basses dans l'édifice, principalement celle des Séolanes qui y forme le chaînon de ce nom.
La coupe naturelle de la rive droite de l'Ubaye permet de voir de façon assez spectaculaire comment ces diverses unités sont imbriquées et reployées. Elle montre aussi que la transversale de Méolans - La Fresquière représente une frontière structurale entre le domaine de la fenêtre de Barcelonnette, au NE, et les chaînons qui la ferment du côté sud- occidental.

image sensible au survol et au clic

La rive droite de l'Ubaye sur la transversale de la Tête de Louis XVI
: vue d'ensemble, du sud, d'avion, depuis l'aplomb de Saint-Barthélémy du Laverq.
N.P = nappe du Parpaillon ; n.A = nappe de l'Autapie ; éc.D = unité ("écaille") de Dramonasc ; u.M = unité du Morgon ; u.Sé = unité des Séolanes ; sBi = nappe du flysch à lentilles (la plus basse des unités subbriançonnaises) ; F.C = faille des Courréous ; ac.FW, ac.FE = branches respectivement W et E de l'accident de la Fresquière ; ØtL = surface de chevauchement de la Tête de Louis XVI (extrémité méridionale de l'unité du Morgon) ; ØE = surface de chevauchement basale des nappes de l'Embrunais.
On voit bien sur ce cliché l'opposition structurale entre les deux transversales de la vallée de l'Ubaye :
- à gauche (au sud-ouest) les unités subbriançonnaises, formées du puissantes lames de terrain empilées et reployées (éc.D , u.M, u.Sé) reposent par le chevauchement ØsB sur la nappe de l'Autapie ;
- à droite, au delà du faisceau de failles de l'accident de la Fresquière, le matériel rapporté au subbriançonnais est seulement représenté par la nappe "basale" des flyschs à lentilles (sBi) qui repose, quant à elle, directement sur les terrains autochtones.
"Nn" = grès calcaires à grandes nummulites (Lutétien de l'unité des Séolanes).



Coupe de l'extrémité sud- orientale du chaînon du Morgon (extrait de la coupe d'ensemble ci-après)
Coupe d'ensemble du versant de rive droite de la basse vallée de l'Ubaye, par Cl. Kerckhove [d'après la fig.98 du Guide Rouge "Alpes du Dauphiné" (Masson, 1983)].


Les abrupts de cette montagne montrent assez spectaculairement une structure plissée fortement déversée vers le sud-ouest .

image sensible au survol et au clic

Le versant sud-occidental de la Tête de Louis XVI, vu depuis le hameau des Bonnabeaux, dans la basse vallée du Laverq.
ØSB = surface de chevauchement des unités subbriançonnaises mises en place sur le flysch de l'Autapie (fHA).
ØTL = chevauchement de la Tête de Louis XVI ; a.Bl = anticlinal couché des Blachettes (les replis du Cop appartiennent à son flanc inverse).


image sensible au survol et au clic
s
Le versant est de la Tête de Louis XVI, vu du sud-est, depuis la route D900, à mi-distance entre La Fresquière et les Thuiles.
ac.FW, ac.FE = branches respectivement W et E de l'accident de la Fresquière : ces deux cassures, presque N-S, délimitent un alignement de panneaux de flysch à Helminthoïdes dissocié qui représentent les termes supérieurs de la nappe basale des flyschs à lentilles (n.fL) ; ac.FE se substitue ici à la surface de chevauchement basale des unités subbriançonnaises en mettant la nappe de l'Autapie en contact avec les Terres Noires autochtones et ac.FW sectionne franchement les plis des unités subbriançonnaises occidentales.
ØtL = surface de chevauchement de la Tête de Louis XVI (extrémité méridionale de l'unité du Morgon) : noter qu'elle est ployée par le synclinal du Peissiéou.
En avant-plan la butte de Roche Courbe représente le témoin le plus occidental des lentilles de calcschistes néocrétacés incluses dans la nappe subbriançonnaise basale, reposant par le charriage basal (ØE) des nappes de l'Embrunais.



Coupe de la rive droite de la vallée de l'Ubaye, par Cl. Kerckhove [retouché d'après la fig.102 du Guide Rouge "Alpes du Dauphiné" (Masson, 1983) : dessin de J. DEBELMAS] (Le Cap est l'ancien nom pour "Le Cop" des cartes actuelles).
u.M = unité du Morgon ; u.S = unité des Séolanes ; n.Ad = nappe de l'Autapie (ici constituée presque exclusivement de flysch à Helminthoïdes "dissocié") ; ØsB = surface basale de chevauchement des unités subbriançonnaises (chevauchement basal des nappes de l'Embrunais).
N.B. : Sur cette coupe l'accident de la Fresquière est assimilé à un simple contact de charriage (ØsB) tordu par un plissement post-nappes ; mais sa torsion aux abords de la Fresquière ne correspond pas à la réalité et, au contraire, il y tranche les unités subbriançonnaises en biseau (voir notamment le cliché d'ensemble, en début de page) ...


 



Carte géologique simplifiée du Chaînon du Morgon
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Barcelonnette.
consulter l'aperçu structural général sur lesmontagnes de la Basse Ubaye

Le Lauzet

La Montagnette

Boussolenc
Dormillouse

LOCALITÉS VOISINES

Les Thuiles

(crête de La Blanche)

Le Laverq

Séolanes
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil EMBRUNAIS

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16