La Montagnette, vallons de Rioclar

montagnes de rive droite de l'Ubaye au nord de Méolans

À l'est de la terminaison méridionale du chaînon du Morgon (voir la page "Tête de Louis XVI") la crête de partage des eaux entre Durance et Ubaye culmine avec le sommet de la Montagnette. Ce dernier se situe sur cette crête là où s'y raccorde l'arête du Pouzenc (voir la page "Boscodon") et domine du côté sud, par des escarpements rocheux hauts de plus de 600 m., les alpages de la Roméyère, eux-mêmes suspendus au dessus de la vallée de l'Ubaye, au nord des Thuiles.

image sensible au survol et au clic

La face sud de la Montagnette (ravins des Courréous) vue du sud-est, d'avion depuis l'aplomb approximatif des Thuiles.
f.Cw = faille occidentale des Courréous ; f.CE = faille orientale des Courréous ; f.A = faille de l'Auta ; ØA = surface de charriage de la nappe de l'Autapie ; ØB = surface de charriage des lambeaux de matériel briançonnais ; ØP = surface de charriage de la nappe du Parpaillon ; sBi = nappe subbriançonnaise basale, formée d'"écailles" dissociées dans une matrice de flysch noir ; fHd = flysch à Helminthoïdes "dissocié", attribué à la nappe de l'Autapie (n.A) ; Aut. = autochtone affleurant en coin entre les deux failles des Courréous.


image sensible au survol et au clic

Le versant méridional de la Montagnette vue du sud, depuis le sommet de la Petite Séolane (cliché original obligeamment communiqué par M. Lucien Tron).
ØG = surface de charriage de la Gypière (coussinet de gypses sous la nappe du Parpaillon).
Le matériel de l'unité subbriançonnaise inférieure (sBi) est débité par des cassures secondaires qui le font alterner avec des lames de Terres Noires dans le couloir de failles des Courréous.


La large dénudation de ce haut versant méridional met clairement en évidence que trois types de terrains différents se superposent dans ses escarpements :
- en haut, dans la partie la plus abrupte, des calcaires et dolomies du Trias moyen : ce chapeau représente une klippe détachée de la tranche de matériel charrié provenant de la zone briançonnaise (elle devait initialement supporter le flysch à Helminthoïdes de la nappe du Parpaillon mais elle en a été débarrassée par l'érosion) ;
- en bas, dans le système de ravines parallèles des Courréous, le flysch à Helminthoïdes de la nappe de l'Autapie ;
- en contrebas, dans les pentes plus douces où se réduit le nombre des ravines (de sorte que celles qui subsistent deviennent par contre plus larges et plus profondes), affleure le complexe subbriançonnais, où l'on trouve au sein d'une matrice de flysch noir des lames d'épaisseur pluri-décamétrique de Jurassique et de Crétacé supérieur.

Ces deux derniers ensembles sont tranchés du côté ouest par une importante cassure NW-SE subverticale qui détermine le collet de la crête à l'ouest du sommet de la Montagnette. Elle leur juxtapose une bande de Terres Noires relativement étroite, qui est limitée du côté ouest par une autre cassure au delà de laquelle affleure de nouveau le flysch de l'Autapie (dont les bancs sont ici désorganisés en réalisant le faciès "flysch dissocié") : ces Terres Noires jalonnent en fait une lame de terrains surhaussée (en horst) par ce système de cassures, que l'on peut appeler le couloir de faille des Courréous.

Ce système de fractures, d'orientation NW-SE, s'avère avoir une importance régionale car on en trouve des équivalents vers le nord, avec la faille de Montmirail aux abords du lit de la Durance et celle de Reyssas dans les montagnes de rive nord de cette rivière.

image sensible au survol et au clic

Les crêtes de rive droite de l'Ubaye entre Méolans et les Thuiles, vues du sud depuis le sommet de la Petite Séolane. (cliché original obligeamment communiqué par M. Lucien Tron).
nappes de charriage empilées (de haut en bas) :
nP = nappe du Parpaillon ; Br = lambeaux de matériel briançonnais ; nA = nappe de l'Autapie (fHd = flysch à Helminthoïdes "dissocié", rapporté à cette nappe) ; sBi = nappe subbriançonnaise basale ("écailles"de calcschistes néo-crétacés dans une matrice de flysch noir) ; Aut. = autochtone affleurant en coin à la faveur des failles NW-SE.
failles NW-SE extensives (tracés en blanc) : f.C = faille des Courréous ; f.A = faille de l'Auta ; f.E = faille de l'Eissalette.


À l'est du sommet une seconde ligne de fracture, parallèle à celle des Courréous passe immédiatement à l'ouest du petit sommet de l'Auta. Elle abaisse le compartiment qui porte ce dernier par rapport à celui de la Montagnette de sorte que le flysch de la nappe du Parpaillon y forme la crête, comme plus au nord au Pouzenc (qui appartient à ce même compartiment) ; on trouve sous ce flysch une lame de calcaires triasiques homologue de celle de la Montagnette, quoique moins épaisse : cette dernière est dans la même situation que la barre rocheuse de La Roche, dans le vallon de Eyssalette ...


coupe des crêtes du versant de la Durance au sud d'Embrun (extrait retouché de la carte Embrun 2° éd.)
de bas en haut : ØE = surface de chevauchement des nappes de l'Embrunais ; fn = flysch noir des unités subbriançonnaises ; Br = écaille de matériel briançonnais (tC = calcaires triasiques ; j-c = Jurassique et Crétacé).
s.cV = schistes noirs et pourpres du col de Vars (formation basale du flysch à Helminthoïdes) ; f.Hg = flysch à Helminthoïdes inférieur, gréseux ; f.Hc = flysch à Helminthoïdes calcaire (masse principale).


Sur le versant opposé, qui tombe sur le haut vallon du Boscodon, le sommet de la Montagnette apparaît comme un contrefort de celui du Pouzenc, plus élevé, qui est au départ de deux arêtes descendant vers le nord, celle de Siguret et celle de la Mazelière, l'une et l'autre presque entièrement formées de flysch à Helminthoïdes du Parpaillon.

image sensible au survol et au clic

Le versant nord de la crête de la Montagnette (haut vallon du Boscodon), vu du nord-ouest d'avion, depuis l'aplomb approximatif de Savines.
(orientation inversée par rapport à la coupe ci-dessus ; voir le contexte géologique de ce versant septentrional à la page "Boscodon").




Carte géologique simplifiée
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Barcelonnette et Embrun.
consulter l'aperçu structural général sur les montagnes de la Basse Ubaye


Le Morgon

Boscodon ; Pouzenc

Les Orres
Le Lauzet

LOCALITÉS VOISINES

Aupillon ; Les Thuiles

Le Laverq

Tête de Louis XVI

Séolanes
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil EMBRUNAIS

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16