Crêt du Rey

crêtes du Beaufortain oriental au sud du Cormet d'Arêches.

Le Crêt du Rey est le sommet le plus septentrional et le plus élevé du chaînon qui, depuis Moutiers jusqu'au Cormet d'Arêches, constitue la ligne de partage des eaux entre moyenne Tarentaise (ici le vallon du Nant de Tessens) et basse Tarentaise (affluents de la vallée de la Grande Maison). Il se trouve également au point de départ de l'arête menant vers le nord-ouest, en rive gauche du Pontcellamont, jusqu'au Grand Mont par la Pointe de Riondet.

image sensible au survol et au clic

Le versant septentrional du chaînon du Crêt du Rey et le Cormet d'Arèches, vus du NE depuis le sommet du Mont Coin.
ØM (en kaki) = surface de chevauchement frontale des unités valaisanes (plus précisément de l'Unité de Moûtiers) ; ØuD (en violacé) = surface de chevauchement des unités ultra-dauphinoises sur l'unité dauphinoise de la crête des Gittes ; u.Q = unité du Quermoz (absente, par laminage dans les pentes d'avant-plan à l'est du col du Cormet d'Arêches) ; u.cA = unité du Cormet d'Arêches ; u.B = unité de la Bagnaz caractérisée par sa barre de calcaires liasiques (absente, par laminage dans les pentes d'arrière-plan à l'ouest du col du Cormet d'Arêches).
Noter que les surfaces de chevauchement sont tranchées par un accident transverse qui limite du côté sud (gauche) les affleurements de schistes violacés permiens des environs du refuge de la Coire.


Les deux versants, nord et sud, de son arête sommitale sont sculptées dans le flysch de Tarentaise de l"unité de Moutiers. Ses couches y dessinent un assez large synclinal, parallèle à celui, plus oriental, de Combe Bénite, qui est particulièrement bien visible dans le versant sud.

image sensible au survol et au clic

Le versant méridional du Crêt du Rey (hautes pentes du vallon du Nant de Tessens, affluent de rive droite de la moyenne Tarentaise) vu du sud-ouest, depuis la Pointe du Dzonfié (épaule 2346).
s.cR = synclinal du Crêt du Rey ; s.cB = synclinal de Combe Bénite (l'anticlinal qui sépare ces deux plis est étroit, "éjectif", et rompu par une cassure injectée de cargneules)


Les pentes de son soubassement nord-occidental sont beaucoup plus molles car elles se développent sur les terrains en grande partie argilo-schisteux : ils appartiennent dans le haut aux unités charriées les plus externes ("ultradauphinoises") et surtout, plus bas, à l'unité de la crête des Gittes (zone dauphinoise interne), dont les schistes argileux forment les larges surfaces d'alpages très ravinés qui descendent de part et d'autre de l'échine du Crêt du Boeuf.

image sensible au survol et au clic

Le versant nord-occidental du Crêt du Rey (pentes descendant vers le vallon de la Grande Maison) vu du nord-ouest, depuis le sommet de la Pointe de Riondet .
La monotonie des pentes d'alpages qui se développent sur les schistes argileux de l'unité de la Crête des Gittes est rompue de place en place par des faisceaux de bancs calcaires alternés de marnes du Bajocien : ils représentent les coeurs de plis couchés (dont on n'observe toutefois pratiquement jamais la charnière).
u.M = unité de Moûtiers ; u.Q = unité du Quermoz ; u.B = unité de la Bagnaz ; u.cA = unité du Cormet d'Arêches (ces trois dernières bandes de terrain disparaissent vers la gauche car elles passent dans le vallon séparant le Crêt du Rey du Crêt du Bœuf) ; u.cr.G = unité de la crête des Gittes.


Au sud du col des Génisses la crête est en grande partie formée par les schistes permiens de l'unité du Cormet d'Arêches, qui forment notamment l'essentiel de l'arête du Dzonfié.

image sensible au survol et au clic

La crête du chaînon Crêt du Rey - Quermoz sur la transversale du Nant de Tessens, vue du sud depuis le sommet de la Pointe du Dzonfié.
Les différentes unités intermédiaires entre la zone dauphinoise (unité de la Crête des Gittes) et la zone valaisanes (unité de Moûtiers) sont vues à peu près d'enfilade : on voit leur disposition imbriquée, avec un pendage d'ensemble, modéré, vers le sud-est.
En premier plan : affleurements de schistes bleu-violacés permiens du sommet du Dzonfié.



carte géologique au 1/50.000° à consulter : feuille Bourg-Saint-Maurice.

Carte géologique simplifiée du Beaufortain sud-occidental, autour du Grand Mont
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074


Riondet ; Grande Combe

Cormet d'Areches

Pierra Menta
Comborsier LOCALITÉS VOISINES Portette ; Mont Rosset

Bagnaz

Villette ; Tessens

Roche à Thomas
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil section Mt Blanc

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 2/11/16