Col d'Allos, station de La Foux-d'Allos

le passage routier entre la vallée du Verdon et celle du Bachelard

Le col d'Allos est le point le plus bas de la ligne de partage des eaux entre l'Ubaye et le Verdon. Il représente l'extrémité orientale du chaînon des Séolanes et le raccorde à celui du Pelat par l'intermédiaire de la montagne du Cheval de Bois.

image sensible au survol et au clic

Le col d'Allos vu du SE, depuis la Baisse de Prénier (Petit Cheval de Bois) (cliché original obligeamment communiqué par M. H. WIDMER)
ØEs = surface de charriage des nappes supérieures de l'Embrunais ; ØA = surface de charriage de la nappe de l'Autapie.
Nn = grès à grandes nummulites ; fg = flysch gréso-calcaire priabonien de la nappe du Pelat ; fHd = flysch à Helminthoïdes "dissocié".
Au col même l'anticlinal, qui est crevé en une fenêtre montrant la nappe du Pelat (digitation du Cimet), est affecté d'un repli synclinal où est pincé une étroite bande de flysch à Helminthoïdes de la nappe de l'Autapie.


Du col la vue est surtout belle en direction du nord, sur la partie NE de la fenêtre de Barcelonnette et sur les crêtes séparant la vallée de l'Ubaye de celle du Bachelard (voir plus de détails à la page"chapeau de Gendarme").

image sensible au survol et au clic

Le col d'Allos, vu du sud-ouest, d'avion.
ØEs = surface de chevauchement des nappes supérieures de l'Embrunais (nappe du Parpaillon et ses écailles basales) ; ØEi = surface de contact entre l'autochtone et les nappes inférieures de l'Embrunais (nappes de l'Autapie et du Pelat) ; ØA = surface de chevauchement (reployée) de la nappe de l'Autapie sur la nappe du Pelat (digitation du Cimet) ; u.Ci = digitation du Cimet.
fHd = flysch à Helminthoïdes "dissocié" ; fol = flysch noir priabonien à olistolites ; fgc = flysch gréso-calcaire de la nappe du Pelat ; csF = flysch néocrétacé du Bachelard (nappe du Pelat).


Ce col est ouvert au milieu de molles pentes d'alpages ; elles sont formées au col même de schistes argilo-silteux (flysch noir), rapportés à la nappe du Pelat, et à ses alentours d'alternances calcaréo-schisteuses de flysch à Helminthoïdes souvent "dissocié" (c'est-à-dire dont les strates sont discontinues et désorganisées).

Cette disposition résulte de ce que l'abaissement de la crête par l'érosion a crevé, au col, une voûte anticlinale : elle a ainsi ouvert une petite fenêtre qui montre les couches les plus élevées de la nappe du Pelat (plus précisément de la digitation du Cimet), sous le flysch à Helminthoïdes de la nappe de l'Autapie, qui la recouvre comme partout ailleurs.

image sensible au survol et au clic

Le col d'Allos, vu de l'est depuis le Petit Cheval de Bois (cliché original obligeamment communiqué par M. H. Widmer).
ØE = surface de chevauchement basale des nappes de l'Embrunais (chevauchement de l'écaille des Trois Évéchés) ; ØA = surface de chevauchement de la nappe de l'Autapie ; u.cB = digitation du Cimet (nappe du Pelat).

Le versant occidental du col ne montre que du flysch à Helminthoïdes jusqu'à la station de La Foux-d'Allos et même, au nord-ouest de celle-ci, dans les pentes opposées de la vallée du Verdon.

Toutefois le bas versant de la rive orientale du Verdon est parcouru par un chapelet de lentilles de calcschistes planctoniques qui sont considérées comme des témoins des couches les plus hautes de la nappe du Pelat : elles jalonnent apparemment un accident chevauchant qui se raccorde effectivement vers le sud-est, à Roche Grand, avec la surface de chevauchement de cette dernière nappe (voir l'image de fin de page).

D'autre part une bande de flysch noir et de calcschistes, attribuable à du matériel de la nappe du Pelat, s'intercale au sein du flysch à Helminthoïdes à l'extrémité orientale de la crête des Courtiens, entre Pas du Mélèze et Tête de la Sestrière ; elle semble se poursuivre vers le sud, partiellement masquée en fond de vallée, en passant par la Foux d'Allos et constituer un Chevauchement de la Foux qui fait se répéter le dispositif imbriqué de la crête des Courtiens (on voit plus au sud - ci-après - que cet accident affecte aussi l'autochtone et qu'il doit donc être considéré comme une imbrication par-autochtone tardive par rapport aux charriages majeurs).

image sensible au survol et au clic

La vallée des sources du Verdon et le versant sud du col d'Allos (La Foux d'Allos), vus du sud depuis le Gros Tapi. (cliché original obligeamment communiqué par M. H. Widmer).
ØE = surface de chevauchement basale des nappes de l'Embrunais (chevauchement de l'écaille des Trois Évéchés) ; ØA = surface de chevauchement de la nappe de l'Autapie ; u.Ci = digitation du Cimet (nappe du Pelat) ; u.Sé = digitation des Séolanes ; Øp = chevauchement parautochtone de La Foux d'Alos ; ØPe = surface de charriage de la nappe du Pelat (le long de laquelle se lamine vers le nord la digitation du Cimet).


Plus en aval de la vallée, dès l'emplacement de la station de ski et jusqu'au village de la Baumelle, l'érosion a percé la surface de charriage de la nappe de l'Autapie et a mis à nu, le long du thalweg, les couches plus calcaires et plus résistantes des calcschistes néocrétacés : ces dernières ne font là que prolonger vers le sud-est celles des Trois Évéchés et appartiennent donc à l'unité de ce nom, également sous-jacente à la nappe de l'Autapie.

Cette disposition géométrique constitue d'ailleurs un motif pour considérer que l'unité des Trois Évéchés doit sans doute représenter le prolongement le plus occidental de la nappe du Pelat, leur imbrication résultant du redoublement créé par le chevauchement de La Foux.

image sensible au survol et au clic

La rive gauche du Verdon en amont d'Allos, vue du SW depuis le Gros Tapi (cliché original obligeamment communiqué par Mr. H. Widmer).
3E = écaille des Trois Évéchés ; nA = nappe de l'Autapie ; u.Ci = unité du Cimet (nappe du Pelat) ; ØPe = surface de chevauchement de la nappe du Pelat ; Øp = chevauchement parautochtone de La Foux d'Allos ; uB = unité parautochtone de Bouchier ; aut. = autochtone.
fHd = flysch à Helminthoïdes "dissocié" ; cs-fc = calcschistes (Néocrétacé-Éocène) et flysch calcaire (Priabonien) ; fcg = conglomérats nummulitiques.
Succession autochtone : Ng = grès d'Annot ; Sé = Sénonien ; cén = Cénomanien; alb = albien ; cm = marnes du crétacé moyen ; ci = Crétacé inférieur.
La surface de chevauchement de l'écaille parautochtone de Bouchier (voir la page "Allos")recouvre une lame de flysch noir (trop mince pour être représentée) ; elle prolonge celle qui souligne la base de la nappe du Pelat sous Roche Grand.


Toujours en aval de La Foux la partie haute du versant de rive gauche du Verdon (montagne de Cheirouèche) montre l'apparition, au sein de pentes formées plus au nord par la seule nappe du flysch à Helminthoïdes de l'Autapie, d'une écaille intercalaire de flysch nummulitique (priabonien) qui représente l'extrémité tout-à-fait occidentale de la nappe du Pelat (unité du Cimet) ; elle se prolonge en direction d'Allos jusqu'à former le sommet de la Roche Grand.
La surface de chevauchement de cette unité tectonique l'amène à recouvrir le flysch à Helminthoïdes des basses pentes jusqu'au hameau de Montgros ; mais à partir de là l'unité de la Roche Grand repose sur les marnes médio-crétacées de l'autochtone, mises à nu par l'entaille du torrent de Bouchier.

Cette situation indique que la surface de charriage qui est considérée là comme celle de l'unité du Cimet a, en réalité, rejoué postérieurement au chevauchement principal des nappes, recoupant ainsi les imbrications originelles de ces dernières (et redoublant de ce fait la nappe de l'Autapie au nord de Montgros) : voir aussi à ce sujet la page "Sources du Verdon".

En outre les basses pentes de rive gauche du Verdon montrent une autre surface tectonique analogue, d'ailleurs presque parallèle, le long de laquelle les marnes albiennes de l'autochtone percent en un chapelet de minuscules fenêtres : il s'agit en fait du prolongement méridional du chevauchement de La Foux d'Allos. La présence de ces derniers terrains montre que l'on a affaire là à un autre chevauchement "parautochtone", qui a affecté l'autochtone et les nappes après la mise en place de ces dernières.

 


Carte géologique simplifiée des montagnes de la vallée du Bachelard
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Barcelonnette et Allos.

(Séolanes)

(Pra Loup)

(Le Lan)
Source du Verdon

LOCALITÉS VOISINES

Cheval de Bois

(sources de La Bléone)

Allos

Mont Pelat
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

accueil VERDON

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 7/11/16