Les Brecs, Le Lan, Le Méa

le chaînon du Chapeau de Gendarme, au sud de Barcelonnette

Le sommet du Lan et son jumeau le Pain de Sucre (ou "Méa" des anciennes cartes) sont les points culminants de l'extrémité occidentale du chaînon de la rive gauche de la vallée de l'Ubaye, avant qu'il ne soit coupé, au sud-ouest de Barcelonnette, par le coude de la vallée du Bachelard.

image sensible au survol et au clic

Le groupe montagneux du Chapeau de Gendarme, vu du SW, depuis le col d'Allos.
u.Sé = digitation subbriançonnaise des Séolanes ; ØsB = surface de chevauchement des écailles constituant la semelle de la nappe du Parpaillon ; f.VE, f.VW = failles du Verger ; n.Pe = nappe subbriançonnaise du Pelat ; éP.s = écailles supérieures de la nappe du Pelat (surface de chevauchement en bleu sombre) ; n.Aut. = nappe de l'Autapie ; f.1, f.2 = failles sub-verticales (décrochements ?), presque N-S, à lèvre orientale abaissée (parallèles à celles du Verger, elles se prolongent en rive gauche du Bachelard par la faille du ravin de la Tellière).
N.B. : concernant les failles du Verger on trouvera des commentaires à la page "Basse Ubaye"
.


Vue de Barcelonnette leur crête rocheuse se fait remarquer par son profil tricorne qui lui vaut le nom, désormais plus usité, de Chapeau de Gendarme. Cette partie rocheuse sommitale de la montagne est effectivement formée par un chapeau de roches calcaires qui est posé sur des pentes à relief plus mou et plus boisé, constituées de Terres Noires, de son soubassement. Il s'agit d'une klippe*, formée d'un empilement de deux unités, l'une, inférieure, de caractère subbriançonnais, l'autre, supérieure et constituant essentiellement les rochers des Brecs, de caractère briançonnais car surtout constituée de calcaires et dolomies triasiques.

image sensible au survol et au clic

Le débouché de la vallée du Bachelard, vu du nord-ouest depuis le cône de déjections du Riou Bourdoux, à mi-distance des Thuiles et de Barcelonnette.
Ø.Br = surface de chevauchement de l'unité briançonnaise des Brecs ; u.Ps = unité subbriançonnaise du Pain de Sucre ("Mr" = Malm récifal) ; a.A = anticlinal des Alaris, déjeté vers le sud-ouest ; f.VE, f.VW = failles du Verger ; n.Pe = nappe du Pelat ; ØsB = surface de chevauchement des écailles briançonnaises et subbriançonnaises supportant la nappe du Parpaillon (ici enlevée par l'érosion).
N.B. : concernant les failles du Verger on trouvera des commentaires à la page "Basse Ubaye"
.


Cette partie sommitale de la klippe prolonge en fait les lambeaux tectoniques, possédant le même caractère briançonnais, qui affleurent plus à l'est dans le secteur du Chevalier. Elle n'en est séparée que par le fait qu'ils sont abaissés par la faille du col de Fours, extensive et pentée vers l'est. C'est le rejet de cette faille qui détermine le changement de relief de la crête, qui est beaucoup moins déchiqueté du côté est, puisque formée par le flysch à Helminthoïdes de la nappe du Parpaillon (en fait on trouve, du côté ouest du col, de minuscules chapeaux résiduels de ce terrain sur la crête des Brecs).

image sensible au survol et au clic

Le versant sud du chaînon du Lan et la vallée du Bachelard (cliché original obligeamment communiqué par M. Marcel Lemoine)
On voit que, dans la demi-fenêtre du Bachelard, le soubassement autochtone du chaînon montre, sur son versant sud, des terrains d'âge plus récent que les Terres Noires. Ils dessinent un anticlinal, déjeté vers le NW, qui est peut-être le prolongement méridional de celui des Terres Plaines (voir la page "Terres Plaines").
f.cF = faille extensive du col de Fours ; f.V = faille du Verger.
N.B. : concernant la faille du Verger on trouvera des commentaires à la page "Basse Ubaye"
.


L'unité inférieure, du Pain de Sucre, repose à cheval sur la limite entre les affleurements de Terres Noires autochtones et de la nappe de l'Autapie ; cette limite (le long de laquelle s'insère une lame de calcschistes néocrétacés rapportés à la nappe du Pelat) est subverticale de sorte qu'elle semble correspondre à une cassure, la faille du Verger, de la famille de celles, comme elle orientées NW-SE, qui décalent également les limites nappes-autochtone sur la rive droite de l'Ubaye, dans le secteur des Thuiles.
En outre les couches de cette unité se montrent ployées en un pli couché, l'anticlinal du Clots des Morts, de sorte que la grosse masse calcaire du Pain de Sucre se trouve disposée à l'envers (de la même façon que la succession, de même constitution, qui forme la Grande Séolane).

Ce pli-couché est déversé assez franchement vers l'est : il présente donc un sens de déversement"anormal" (inverse de celui habituel), lequel est contradictoire avec celui du mouvement du charriage (dirigé plutôt d'est en ouest) : il est donc à présumer que ce pli a dû se former avant le charriage et qu'il a été transporté passivement lors de ce dernier (l'autre hypothèse étant qu'il résulte du reploiement de l'unité du Pain de Sucre, qui aurait été préalablement renversée ?).

image sensible au survol et au clic

Le Chapeau de Gendarme (versant nord), vu du nord-ouest depuis la route de Pra Loup (cliché original obligeamment communiqué par M. Cl. Kerckhove).
Ø.Br = surface de chevauchement de l'unité des Brecs, formée de matériel briançonnais ; u.Ps = unité du Pain de Sucre, rattachable à celle des Séolanes par sa stratigraphie caractéristique : "Mr" = Malm récifal (calcaires massifs) ; "Nn" = grès calcaires à grandes nummulites (Lutétien) ; n.Pe = nappe du Pelat.
a.cM = anticlinal du Clots des Morts, couché vers le sud-est (vers l'arrière) ; f.VE, f.VW = failles jumelles du Verger : elles ont joué avant le charriage des écailles briançonnaises et subbriançonnaises car elles sont sectionnées, vers le haut, par la surface de ce chevauchement (ØsB).
N.B. : concernant les failles du Verger on trouvera des commentaires à la page "Basse Ubaye"
.


image sensible au survol et au clic

Le Chapeau de Gendarme (versant sud), vu du sud d'avion, depuis l'aplomb du col du Talon.
u.Br = unité des Brecs ; u.Ps = unité du Pain de Sucre, rattachable à celle des Séolanes : "Mr" = Malm récifal (calcaires massifs) ; "Nn" = grès calcaires à grandes nummulites (Lutétien) ; "Nm" = calcschistes à globigérines (Priabonien).
a.cM = anticlinal du Clots des Morts, couché vers le sud-est (vers la droite) ; f.Vw , f.VE = failles du Verger.
Couches autochtones : "mb" = marnes "bleues" apto-albiennes ; "H-Be" = calcaires argileux néocomiens (Hauterivien-Berriasien) ;
"csP" = calcschistes néocrétacés de la nappe du Pelat.
N.B. : concernant les failles du Verger on trouvera des commentaires à la page "Basse Ubaye"
.


 


Carte géologique simplifiée
redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M.Gidon (1977), publication n° 074

cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuilles Barcelonnette et Larche.
consulter l'aperçu structural général sur lesmontagnes de la Basse Ubaye


Pra-Loup

Barcelonnette

Terres Plaines
Séolanes

LOCALITÉS VOISINES

Ventebrun ; Chevalier

(col d'Allos)

(Cheval de Bois)

(Mont Pelat)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant à cette dernière.

 accueil EMBRUNAIS

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 8/11/16