Vieil Emosson, Tré-les-Eaux

le versant oriental des montagnes du Fer à Cheval (Haut Giffre)

Le revers oriental de la crête frontière franco-suisse, depuis le Buet au sud jusqu'au Fer à Cheval au nord, est drainé par les torrents de Tré-les-Eaux et de Barberine, l'un et l'autre affluents de rive gauche du torrent principal, de l'Eau Noire (ce dernier descend de Vallorcine vers le N-NE, en tranchant en biseau le prolongement géologique septentrional du massif des Aiguilles Rouges, avant de se jeter dans le Rhône).

image sensible au survol et au clic
Les environs de Vallorcine, vus du Sud vue pseudo-aérienne obtenue à l'aide de "Apple-Plans"
Traits rouges = surface de la pénéplaine anté-triasique ; Trait Blanc = faille de La Remua ; Trait Jaune = faille de Chamonix.

Les eaux se rassemblent, au pied de ces crêtes, dans deux lacs dont les niveaux ont été surhaussés chacun par un barrage, celui de Barberine, le plus septentrional et le plus important,qui occupe le haut vallon de ce nom (voir la page "Barberine") et celui de Vieil Emosson, plus méridional et situé à plus haute altitude (2205).

Le lac de Vieil Emosson, bien que légèrement surhaussé par un petit barrage est essentiellement retenu par un verrou constitué par la pente occidentale du socle cristallin du flanc ouest de la voûte anticlinale du massif des Aiguilles Rouges. Les couches sédimentaires autochtones qui reposent sur ce socle affleurent en rive est de ce dernier lac : elles y sont constituées par une dalle de calcaires clairs du Jurassique supérieur reposant sur des bancs de dolomie et de grès du Trias, le tout plaqué sur les gneiss du Charmoz avec un pendage modéré vers l'ouest.

image sensible au survol et au clic

Le lac du Vieux Emosson, vu du sud depuis le col des Corbeaux (cliché original obligeamment communiqué par M. Matthieu Petetin)
ØS = surface de chevauchement de la couverture subalpine ; ØCa = surface de chevauchement des Cavales ; ØF = chevauchement de la Finive (vergence* en direction de l'arrière plan) ; f.V = faille NE-SW de la Veudalle (compartiment nord abaissé) = prolongement dans la couverture du décrochement anté-triasique d'Emosson ; M = calcaires massifs blancs du Jurassique supérieur. L’astérisque rouge localise la dalle à empreintes (voir ci-après.

Cette couverture du socle cristallin affleure aussi au nord du lac, où l'on voit qu'elle s'enfonce sous l'éperon rocheux de la Finive, qui ferme le cirque, par un contact tectonique : ce dernier, qui la sépare de la succession subalpine chevauchante, est incliné parallèlement aux couches de l'un et de l'autre des ces deux ensembles rocheux.

 Ce contact se poursuit au delà, dans le vallon de Barberine, qu'il traverse en passant sous les eaux du nouveau lac d'Emosson (voir la page "Barberine") pour se raccorder, en Suisse à la base de la nappe de Morcles (voir la page "Tour Sallière").


La dalle à empreintes, vue du nord (cliché original obligeamment communiqué par M. Matthieu Petetin).

Peu au sud du lac, sur les pentes inférieures de la Pointe du Charmoz, l'érosion a dégagé, en dalles structurales, les couches de grès quartzitiques de la base du Trias ; certaines de ces dalles portent des empreintes fossiles de pattes de quadrupèdes. Plus d'informations sur ce gisement paléontologique sont fournies à la page spéciale du site "Géologie et glaciologie du Pays du Mont Blanc".

image sensible au survol et au clic

La crête frontière entre le Fer à Cheval et le Lac d'Emosson, vue dusud depuis la partie haute de la crête orientale du Cheval Blanc. (cliché original obligeamment communiqué par M. M. Petetin).
ØCa = chevauchement des Cavales ; ØF = chevauchement de la Finive ; a.cG = anticlinal du col de Grenairon ; s.G = synclinal de la Tête de Grenairon.
La perspective d'enfilade de la crête fait se projeter l'une sur l'autre des sections décalées des plis, notamment au niveau du Grenairon .

La rive ouest du lac de Vieux Emoson est, à l'opposé de celle orientale, entièrement dominée par des escarpements : ce sont ceux de la crête Buet - Tenneverge, plus précisément de sa partie frontalière comprise entre Le Cheval Blanc et la Pointe de la Finive. Cette crête est exclusivement constituée par les couches inférieures, Lias à Bajocien, de la succession subalpine charriée (prolongement de la nappe de Morcles vers le sud). Mais cette tranche de strates y est surépaissie tectoniquement, par le jeu de deux chevauchements, le chevauchement de la Finive et le chevauchement des Cavales, à la faveur desquels elle est répétée trois fois. En outre la tranche supérieure se montre reployée par un couple de plis déversés vers l'ouest (anticlinal et synclinal du Grenairon), ce qui accroît encore son épaisseur.

image sensible au survol et au clic

La rive occidentale du Lac de Vieux Emosson et le versant suisse de la crête frontière, vus depuis le barrage de retenue du lac. (cliché original obligeamment communiqué par M. M. Delamette).
ØCa = surface de chevauchement des Cavales ; ØF = chevauchement de la Finive ; les charnières a.G et s.Greprésentent le couple anticlinal + synclinal du Grenairon.
Le biseau aigu selon lequel le versant coupe les replis du Grenairon déforme leur dessin dans le sens d'un étirement horizontal.
D'autre part la perspective fuyante des pentes (plus modérées) des parties hautes de la crête (notamment à la Pointe des Cavales) est peu favorable pour en observer la structure. ...

La coupe naturelle donnée par cette crête est dans l'ensemble orthogonale au pendage des couches (dirigé vers le versant opposé) ; mais elle présente le grave inconvénient, pour l'examen structural, d'être à peine plus méridienne que l'axe des plis et des surfaces de chevauchement. Sur le versant opposé, qui domine le cirque du Fer à Cheval, la situation est la même en ce qui concerne cette faible obliquité par rapport aux axes de plis, mais la surface topographique n'est plus perpendiculaire aux strates : étant inclinée dans le même sens qu'elles cela a conduit l'érosion à lui donner une pente bien plus modérée et à y dégager d'assez vastes dalles structurales.

image sensible au survol et au clic

Le revers occidental de la crête Finive - Cheval Blanc, vu du NW depuis la Pointe de Ressassat. (cliché original obligeamment communiqué par M. M. Delamette).
ØF = chevauchement de la Finive ; ØCa = chevauchement des Cavales ; s.G = synclinal de Grenairon ; a.cG = anticlinal du col de Grenairon ; a.P = anticlinal des Pantets (prolongement du précédent au niveau du Jurassique supérieur) ; s.Co = synclinal des Commune ; a.B = anticlinal du Buet.
Au dessus des abrupts du cirque du Fer à Cheval les pentes plus modérées, inclinées vers l'observateur, sont en partie des dalles structurales*, conformes au pendage des couches.
Les axes de plis et les azimuts des surfaces de chevauchement sont presque paralléles à la ligne de crête mais "rentrent" vers la droite (le déversement est presque en direction de l'observateur).

Au sud du cirque du Vieux Emosson la combe monoclinale ouverte le long du contact sédimentaire / socle cristallin s'épanouit de nouveau dans le haut vallon de Tré les Eaux. Ce contact peut y être suivi presque en continu, notamment au pied des escarpements orientaux du Buet.

image sensible au survol et au clic

Le haut vallon de Tré les Eaux, vu du NE depuis les pentes du col du Vieux. (cliché original obligeamment communiqué par M. M. Petetin).
M = calcaires clairs du Jurassique supérieur ; ØS = surface de chevauchement de la couverture subalpine ; Ø.Ch = chevauchement des Chaux (= du Buet ?) ; a.B = anticlinal du Buet.

Comme partout le long de ce contact il est frappant de constater la faible déformation des couches triasiques et notamment des bancs de dolomie : ceci est étonnant si l'on considère qu'ils sont censés avoir supporté la surcharge d'une nappe épaisse et le cisaillement lié au charriage qui se serait concentré à leur niveau (et que la lame de calcaires qui les recouvre a pu être interprétée comme un flanc inverse extrêmement étiré) ... (voir la page "nappe de Morcles").

image sensible au survol et au clic

La rive gauche du vallon de Tré les Eaux vue du SW depuis le point coté 2273, en marge de la langue glaciaire (cliché original obligeamment communiqué par M. Matthieu Petetin).
Ce cliché montre le contact de la couverture sédimentaire, parfaitement accordante, sur le socle cristallin.
M = calcaires clairs du Jurassique supérieur ; ØS = surface de chevauchement de la couverture subalpine ; ØCa? = prolongement plausible du chevauchement des Cavales.


 

 


carte géologique au 1/50.000° à consulter : feuille Chamonix


Carte géologique simplifiée

redessinée sur la base de la carte géologique d'ensemble des Alpes occidentales, du Léman à Digne, au 1/250.000°", par M. Gidon (1977), publication n° 074



Bout du Monde

Barberine

Châtelard ; Cx de Fer
Fer à Cheval LOCALITÉS VOISINES (Vallorcine)

Commune

(Aiguille du Belvédère)

(Mer de Glace)
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Mt Blanc

début de la page

sommaire de GEOL_ALP
Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 19/05/18