Valfréjus, Arrondaz
station de ski et vallon inférieur du Charmaix

Au sud de Modane les installations inférieures de la station de Valfréjus englobent l'ancien village du Charmaix, en rive droite de la profonde et longue vallée qui descend des cols frontaliers de la Roue et de la vallée Étroite (voir la page "hauts vallons du Charmaix").
Les pentes supérieures des crêtes de Fréjus, en rive droite (orientale) de cette vallée, appartiennent au domaine des schistes lustrés liguro-piémontais. Plus bas, au niveau d'un alignement de replats, ces derniers sont juxtaposés au matériel de la zone houillère briançonnaise qui affleure dans les escarpements boisés du bas de versant. C'est dans le socle siliceux de ce domaine (houiller et quartzites triasiques) que le torrent du Charmaix a inscrit son lit, d'ailleurs souvent entaillé en gorges.

image sensible au survol et au clic

Les pentes de la station de Valfréjus vues du nord, depuis la D106, peu en aval du refuge de l'Orgère (rive nord de l'Arc).
f.A = faille d'Arrondaz ; f.J = faille du Jeu ; ØSL = véritable surface de chevauchement de la nappe des schistes lustrés : elle n'est visible qu'à la bosse ouest du col du Mont Rond, car elle est abaissée en contrebas de la surface topographique à l'est du couloir de failles d'Arrondaz).


Il s'avère que (contrairement à ce qui a longtemps été admis**) la limite de ces deux domaines n'est pas une simple surface de chevauchement faisant reposer les nappes de schistes lustrés sur le matériel briançonnais. Elle est en fait constituée par une bande disloquée, le couloir tectonique d'Arrondaz, que limitent des failles à pendage est très accentué, dont le tracé court parallèlement à flanc de vallée dans les pentes moyennes de sa rive droite. Ce couloir atteint au nord la vallée de l'Arc, à l'entrée du tunnel routier du Fréjus, passe, plus au sud, aux chalets d'Arrondaz, puis franchit la frontière franco-italienne pour englober au delà le chaînon frontalier des Rois Mages.

image sensible au survol et au clic

Les pentes de rive droite du Charmaix, au sud de la station de Valfréjus vues du sud-ouest, depuis le hameau du Jeu (route pastorale de Fréjus).
f.J = faille du Jeu (cassure la plus occidentale du couloir disloqué d'Arrondaz) ; f.C (à l'arrière-plan) = faille principale de l'accident de Chavière, prolongement probable de la faille d'Arrondaz (f.A, cachée derrière la crête des rochers d'Arrondaz).


En fait ce couloir tectonique d'Arrondaz prolonge assez clairement, du côté sud de la vallée de l'Arc, le contenu de la cicatrice de Chavière qui se développe du côté nord. Il est d'ailleurs délimité, de la même façon, par deux failles principales que l'on peut objectivement dénommer ici faille du Jeu et faille d'Arrondaz. Au sud des chalets d'Arrondaz il s'y intercale une épaisse lame de calcaires triasiques briançonnais, l'unité d'Arrondaz ; longue de près de 3 kilomètres, ses couches sont disposées en succession normale avec un fort pendage vers l'est et une orientation N-S parallèle à la faille.

image sensible au survol et au clic

La crête et les alpages d'Arrondaz, vus du sud depuis le point coté 2599 à l'ouest du col d'Arrondaz.
Noter l'alignement sur les plans successifs des tronçons visibles de la faille d'Arrondaz (f.A); en arrière-plan on a indiqué la faille orientale de Chavière (f.EC).
Dans ce secteur le tracé de la faille d'Arrondaz correspond à un couloir rempli de cargneules, au sein duquel on trouve des copeaux d'épaisseur décimétrique de quartzites et de micaschistes qui ont été rapportés au systéme des "écailles intermédiaires"


Cette unité d'Arrondaz est en contact, par l'intermédiaire de la faille d'Arrondaz et du Pas du Roc, avec l'unité piémontaise externe du Grand Argentier.

Elle supporte par ailleurs un chapeau de schistes lustrés isolé en klippe, au sommet même du Petit Argentier.

image sensible au survol et au clic

Les hautes crêtes méridionales de la station de Valfréjus vues du sud-ouest, depuis les pentes du Petit Argentier.
u.Fr = unité de Fréjus (ØSL = sa surface de chevauchement) ; u.A = unité du Grand Argentier ; f.A = faille d'Arrondaz (limite orientale du couloir disloqué d'Arrondaz) , u.Ar = unité briançonnaise d'Arrondaz.
(indications stratigraphiques concernant l'unité de Fréjus aimablement communiquées par J.C.Barféty, d'après ses levés inédits).

** Le contenu de ce couloir de faille, étant formé en grande partie de gypses et cargneules triasiques, avait en général été considéré simplement comme le prolongement du coussin tectonique de la "nappe des gypses", trainé sous la surface de charriage des schistes lustrés le long de la vallée amont de l'Arc.
Peut-être des couches de cette dernière entité structurale s'y trouvent-elles pincées mais cette bande de terrain intercalaire s'enfonce en fait presque verticalement. En effet ses gypses ont été traversés, à l'aplomb de son tracé de surface, dans le tunnel ferroviaire du Fréjus ; de plus son tracé de surface est presque rectiligne, même à la traversée des vallons E-W qui le recoupent, ce qui témoigne du caractère sub-vertical de son pendage.

 


aperçu général sur la Maurienne // aperçu général sur la rive gauche de la Maurienne
cartes géologiques au 1/50.000° à consulter : feuille Névache

Carte géologique très simplifiée de la vallée du Charmaix, en amont de la station de Val Fréjus, et de la partie septentrionale de la Vallée Étroite.

La zone briançonnaise est séparée de la zone piémontaise par le couloir tectonique d'Arrondaz. Ce dernier est limité du côté ouest par la faille de La Clarée (= faille du Jeu) et à l'est par la faille des Acles (= faille d'Arrondaz), toutes deux presque verticales.

De part et d'autre de ces failles et entre elles affleurent des unités qui sont des fragments des nappes qui ont été empilées, puis plissées et renversées, avant d'avoir été sectionnées par les failles verticales.

version plus grande



(Crêtes de Chavière)

(Modane ; Orgère)

(Aussois)
Sarrasins

LOCALITÉS VOISINES

(Belle Plinier)

Mont Thabor

Haut Charmaix

Grand Argentier
N.B. Les localités entre parenthèses appartiennent à une autre section du site et leur page s'ouvrira avec l'en-tête correspondant.

 accueil section Maurienne

début de la page

sommaire de GEOL_ALP

Aller à la page d'accueil du site
Dernières retouches apportées à cette page le 2/11/16